REPORTAGE. Entraîneur emblématique du XV de France, qui était Jacques Fouroux ?
Jacques Fouroux est une figure du rugby français.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Découvrez un reportage consacré à Jacques Fouroux, ancien joueur et surtout entraîneur emblématique du XV de France.

Ce 24 juillet, Jacques Fouroux aurait eu 74 ans. L'occasion de visionner un reportage qui lui avait été consacré avant son décès en 2005. Le Petit Caporal a marqué le rugby tricolore tout d'abord comme joueur au poste de demi de mêlée chez les Bleus entre 1972 et 1977. Puis comme sélectionneur durant la décennie 80 avec notamment un Grand Chelem en 1981. Sous ses ordres, les Bleus n'ont jamais perdu plus d'un match entre 1983 et 1989. Entre temps, il a aussi conduit le XV de France à la finale de la première Coupe du monde de l'histoire du rugby mondial en 1987. Cette année-là, les Bleus avaient également dominé le Tournoi des 5 Nations, Grand Chelem à la clé. Jacques Fouroux a été l'une des figures marquantes du rugby hexagonal à XV, mais aussi à XIII avec la création de la France Rugby League en 1995.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Excellent reportage que j'avais longtemps cherché sans succès sur les différents sites de diffusion. Merci le Nistère de l'avoir retrouvé. Il me donne encore une petite larme à l'oeil.

  • etutabe
    19291 points
  • il y a 1 mois

Documentaire très intéressant sur un sacré bonhomme.
Certes, il avait, comme tout un chacun, des défauts mais il ne méritait pas d'être flingué comme il l'a été.
Ce n'était peut-être pas un joueur flamboyant mais ses sélections doivent plus à son talent qu'au piston, n'en déplaise à certains.
Il n'était peut-être pas un grand entraineur mais combien ont eu son palmarès ?
C'était un sacré meneur d'hommes. En avance sur son temps ? A regarder le rugby de ces 2 dernières décennies, je répondrai oui.

  • cahues
    140235 points
  • il y a 1 mois

Lors de sa disparition, des Toulonnais assuraient que le RCT devait le prendre comme manager. Ce passionné parfois excessif se trompait rarement sur les hommes.

@cahues

ce qui est dit a la fin de ce reportage

Politiquement incorrect :
Adepte de Mammouths.
Porté vers l' exécution davantage que vers l'inspiration.
Jaloux des joueurs porteurs du french-flair.
Préférant la percussion (faire percuter) à la passe.
Etc..

  • Yonolan
    121417 points
  • il y a 1 mois

Sacré meneur d'hommes et surement une sensibilité d'écorché vif

Joueur plus contesté que Salviac n'avait pas épargné lors d'un stade 2 en lui disant qu'il avait une passe de maçon

Ce à quoi il avait répondu :il n'y a pas de sot métier


Sifflé à Toulouse lors d'un France NZ par un public qui réclamait Astre à sa place , un mois plus tard il mettra fin à sa carrière à Clermont-Ferrand lors d'un France Roumanie et aura cette formule ( je sais je l'ai déjà rapporté mais je ne m'en lasse pas )

Merci à tous, quant aux journalistes qui ont si souvent écrit mon nom avec des plumes trempées dans le vitriol, s’il vous en reste encore un peu au fond de vos flacons, buvez un coup à ma santé !

Sacré petit caporal qui prendra sa revanche en prenant les rênes de l'équipe de France en 80

  • jojo7
    4190 points
  • il y a 1 mois
@Yonolan

" Sacré meneur d'hommes et surement une sensibilité d'écorché vif "
Vous êtes dans le vrai ! C'était en effet un meneur d'hommes . Ecorché vif , cela n'a tenu qu'à lui qui avait oublié d'être simple . ''' Moi et les petits oiseaux '' . Cela dit , c'était peut être prix à payer pour parvenir à un tel résultat ! A bien marqué son époque et de fort belle façon nonobstant les griefs justifiés qu'il a soulevé !

  • Yonolan
    121417 points
  • il y a 1 mois
@jojo7

Ce que je sais c'est qu'il a cristallisé ( encore plus que Basta il y a peu) une forme de jeu et qu' 'il fut une vraie cible pur toute les critiques de ce rugby dit cassoulet à l'époque

Sur la fin de sa vie, il trouvait que ces querelles entre écoles étaient vaines et semblait peiné qu'elles repartent entre Laporte et Villepreux/Skrela
Prétentieux , je ne sais pas
Fier oui il l'était ; peut-être trop et cet autodidacte n'a surement pas su faire le dos rond et se plier à quelques courbettes diplomatiques plutôt que de se braquer si souvent
Et n'oublions pas l'époque Ferrasse ... omnipotent président de la FFR ( qu'on disait Fédération Ferrasse de Rugy...) ; ce qui n'a pas calmé les choses
Cela n'a jamais été mon rugby préféré mais il est un personnage de notre rugby qui a dans sa descendance un certain Laporte .. peut-être un mélange de Fouroux et Ferrasse

@Yonolan

Je l'ai eu comme Président. Il était de tous les entraînements, des tous les matchs toutes les semaines et tous les week-ends de l'école de rugby à l'équipe 1ere . Il discutait avec tout le monde et avait toujours un mot pour les joueurs "besogneux " qu'il appréciait beaucoup. Très loin de la mauvaise image qui pouvait lui être collée en tous cas.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
Ecrit par vous !
News
News
News