DÉSINTOX - La pénalité de Louis Carbonel était-elle dans les temps ?
Le chrono file...
Louis Carbonel s'est vu refuser sa pénalité pour avoir dépassé le temps. Incompréhension, mais c'est la règle.

Dans ce week-end tranquille de Top 14, sans grandes affiches ni grands matchs, un fait a interpellé beaucoup de spectateurs. Mais surtout un joueur et son entraîneur : Louis Carbonel et Patrice Collazo. A la 48e minute, l'ouvreur international décide de prendre les 3 points et indique les poteaux à plus de 40 mètres. Le chrono tourne et on voit bien qu'il vire au rouge. 5,4,3,2,1... Il s'élance et tape sur le money time. Malheureusement, l'arbitre de la rencontre Laurent Cardona siffle et refuse la tentative car le jouer a dépassé le temps. Incompréhension mais il est clair : "Vous avez dépassé le temps. Ah si, c’est sûr !". 

Que dit la règle ?

Il y a donc deux possibilités de marquer des points sur tir au but après que le jeu soit arrêté : pénalité dans le jeu courant ou transformation d'essai. Pour ces deux cas, un temps imparti à ne pas dépasser est obligatoire : 90 secondes pour la transformation et 60 pour une pénalité. Mais à partir de quand ? La règle 8.8.d sur les transformations dit : "Doit botter en 90 secondes (temps de jeu) à compter du moment où l’essai a été marqué, même si le ballon tombe et doit être replacé." Si ce n'est pas respecté, le but est refusé. 

Revenons au cas Carbonel. La règle 8.21 stipule que "le coup de pied doit être botté dans la minute qui suit le moment où l’équipe a indiqué son intention de botter, même si le ballon tombe et roule et doit être replacé." Si cela n'est pas respecté, le but est refusé et une mêlée ordonnée doit être accordée. Mais ce temps imparti prend fin à la prise d'élan, à la frappe, ou lorsque le ballon passe les perches ? Le ballon doit quitter le pied du botteur avant la fin de ce chrono. 

Chrono Canal+

Pourtant, Laurent Cardona a estimé que Carbonel avait dépassé le temps imparti, alors qu'on peut voir que le chrono affiche 0 lorsque Carbonel frappe le ballon. Malheureusement, ce n'est pas le chrono à prendre en compte, mais bien celui de l'arbitre central qui le déclenche dès que les poteaux ont été désignés. Donc celui du stade. Sûrement que Louis s'est fait également avoir, mais le temps était écoulé.

Était-ce déjà arrivé ?

"Oh ! C'est la première sifflée en Top 14 depuis 10 ans ! Putain, en 10 ans, je l'ai jamais vue ça... Personne ne l'a sifflé". Et bien non ! On se rappelle de Sexton avec le Racing 92 mais David Reboursière, toujours tranchant avec ceux qui ont la mémoire courte, nous éclaire encore une fois avec deux autres exemples :

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mais cette règle, elle est appliquée dans d'autres pays que la France ?

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Sponsorisé News
Transferts
News
Transferts
News