XV DE FRANCE. Qui a réellement bousculé la hiérarchie durant cette tournée ?
Thibaud Flament fut l'une des satisfactions de cette tournée.
Cette tournée au Japon, bien que victorieuse, n'aura pas permis à beaucoup de joueurs de bousculer singulièrement la hiérarchie en place.

Ce samedi, le XV de France a fini sa saison en beauté, en s'imposant pour la deuxième fois en deux matchs face au Japon, 15-20. Si le contenu laisse à désirer, ce succès permet néanmoins aux Tricolores de poursuivre leur série d'invincibilité, qui est actuellement de 10 rencontres. Mais au-delà de cela, cette tournée au pays du Soleil Levant a surtout permis au staff des Bleus d'essayer de nouveaux joueurs au niveau international. On pense notamment à Jolmès et Tanga, mais aussi au jeune arrière du Racing 92, Max Spring. Une politique qui avait révélé de nombreux joueurs l'été dernier, lors de la tournée en Australie comme Jaminet, Villière, Jelonch ou encore Woki. Si bien que ces quatre joueurs sont désormais des titulaires en force du groupe France. Mais peut-on en dire de même de cette tournée au Japon ?

RESUME VIDEO. La superbe valise de Couilloud sauve la France face au JaponRESUME VIDEO. La superbe valise de Couilloud sauve la France face au JaponMoefana et Flament au dessus du lot

Sur l'ensemble des deux rencontres, ils furent certainement les deux meilleurs tricolores. Innarêtable lors du premier test, le Bordelais Yoram Moefana a fait très mal à la défense japonaise. En témoigne son essai après un superbe petit par-dessus, mais aussi sa percée toute en puissance sur l'essai de Damian Penaud. Un peu plus timide lors du second match, ses qualités défensives ont néanmoins fait du bien à une équipe de France qui ne cessait de reculer. Déjà dans le groupe très resserré avant cette tournée (4 matchs joués dans le Tournoi, dont trois titularisations), Moefana a peut-être mis le doute au staff des Bleus. En tout cas, il a fait ce qu'il fallait ! Tout comme le Toulousain Thibaud Flament, qui a réalisé une tournée très propre. Si lui aussi a baissé de rythme lors du second match (à l'image de l'équipe), il fut néanmoins l'une des satisfactions devant. Très bon en touche, son profil de deuxième ligne plaqueur-joueur est un atout non-négligeable au niveau international. Déjà présent sur le banc, Flament pourrait tenter Fabien Galthié de le titulariser en numéro 4 lors des prochaines rencontres du XV de France. Peut-être dès cet automne ?

RUGBY. Thibaud Flament, le Monsieur Propre de ce XV de FranceRUGBY. Thibaud Flament, le Monsieur Propre de ce XV de FranceDes doublures qui n'ont pas su s'imposer

Lors de cette tournée, nous avions affaire à des profils de joueurs bien distincts. Certains découvraient simplement le XV de France et ne pouvaient pas espérer grand-chose si ce n'est engranger de l'expérience (Le Garrec, Haddad, Spring), tandis que d'autres étaient des habitués, qui cherchaient à consolider leur place (Penaud, Jaminet). Et parmi eux, on trouvait des "doublures officielles", qui avaient là une chance de montrer de quoi ils étaient capables. Et malheureusement, nombre d'entre eux n'ont pas passé ce cap. À commencer par la charnière bordelaise, Lucu-Jalibert, qui s'est montrée imprécise à bien des égards. Si l'ouvreur a réalisé un bon premier test, il fut mis en difficulté lors du second, notamment en défense. Quant à Lucu, la rentrée décisive de Couilloud pourrait rebattre les cartes au poste de 9. À moins que son profil plus posé n'ait raison du Lyonnais. De même en première ligne. Bien que solides, Gros, Mauvaka et Bamba n'ont pas suffisamment montré pour espérer glaner une place de titulaire. Matthis Lebel lui, a montré qu'il était une doublure solide au poste d'ailier, sans pour autant mettre en danger Gabin Villière et Damian Penaud. Enfin, un cas pose question : celui de Charles Ollivon. Moins impérial qu'auparavant, difficile de savoir si le Toulonnais retrouvera une place de titulaire. Son statut de capitaine joue en sa faveur certes, mais il ne fait pas tout : d'autant qu'en son absence, Antoine Dupont a remplit ce rôle à la perfection...

RUGBY. 5 points à retenir de la victoire compliquée de la France sur le JaponRUGBY. 5 points à retenir de la victoire compliquée de la France sur le JaponParadoxalement, l'on pourrait donc penser que cette tournée (bien que victorieuse) est moins réussie que celle en Australie. Néanmoins, il ne faut pas oublier que le Japon a proposé un jeu très aérien, et assez déstabilisant pour une équipe européenne. De plus, les conditions climatiques, jumelées à la fatigue accumulée tout au long de la saison peuvent expliquer cette baisse de régime lors du second match. Soyons donc indulgents avec les joueurs présents lors de cette tournée, qui ont tout de même réussi l'objectif principal : remporter cette tournée.

XV de France. Stagiaires au Japon, ces Bleus seront peut-être les titulaires de demainXV de France. Stagiaires au Japon, ces Bleus seront peut-être les titulaires de demain

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Manu
    20415 points
  • il y a 1 an

Devant la hiérarchie n'a pas été bousculée, pour les titulaires en tout cas
Baille Marchand et Atonio seront suppléés par Gros Marchand et Bamba
Willemse et Woki par Flament et Tao
Cros Alldritt et Jelonch par Ollivon ou Cretin ou Tanga ou Macalou(sachant que Woki et Flament peuvent aussi jouer en 3ème ligne et Mauvaka en 8)

Derrière la hiérarchie est presque inchangée mais c'est pour les remplaçants que les places font être chères surtout qu'ils ne sont que 2 à l'arrière avec la stratégie 6-2 sur le banc de touche de Galthier
Ce sont donc les profils polyvalents qui vont être privilégiés (en plus de la solution Macalou qui peut jouer en 3ème ligne ou ailier)
Pour les titulaires on a déjà des profils polyvalents avec Dupont (9/10) et Ntamack (10/12), Fickou (12/11) voire Penaud (12/14) , sans compter Villière qui bien qu'ailier sait aussi disputer les ballons dans les rucks comme un 3ème ligne ou talon

Je pense que les 3/4 remplaçants devront également avoir un profil polyvalent ce qui met Moefana sur un plateau d'argent car il peut jouer 11 ou 12 ainsi qu'Arthur Vincent qui peut jouer 12 ou mais a été magistral en 14 avec Montpellier en phases finales
La place va être très disputée entre ces 2 derniers
Puis qui pour les accompagner sur le banc ?
Ramos qui peut jouer 15 et 10 ?
Mais qui en 9 ? Lucu et Couilloud qui ne sont pas polyvalents contrairement à l'OVNI Le Garrec (9/10). Retière peut il griller la politesse à ces derniers (9/11/15) ?
Dans l'optique de la Coupe du Monde, les blessures trancheront sûrement (sans les souhaiter) car sinon Galthier pourra s'arracher les cheveux ou faire tourner puisque le groupe comptera 42 joueurs

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News