6 Nations - Que disent les statistiques de la défaite du XV de France face aux Gallois ?

6 Nations - Que disent les statistiques de la défaite du XV de France face aux Gallois ?
Louis Picamoles a des statistiques favorables.
Les statistiques sont toujours intéressantes à étudier, quoi qu'on en dise. Ici les statistiques du XV de France sont à l'opposé de leur résultat, mais sont tout de même bonnes.

Le match 

67%
Le Pays de Galles a eu 67% de succès au pied durant ce match (2 pénalités manqués), pourcentage qui n'est déjà pas dans les attentes internationales. Le XV de France est lui à 43% seulement avec 2 transformations et 2 pénalités manquées.
Les joueurs de Jacques Brunel ont effectué plus du double de passes que leurs adversaires du jour, avec 174 passes françaises pour 81 passes côté gallois. Signe qui montre que l'envie de déplacer cette défense a été respecté du côté de nos Bleus, notamment avec une charnière très efficace (71 passes entre Morgan Parra et Camille Lopez) et une troisième ligne beaucoup plus mobile (88 mètres balle en main pour la charnière titulaire).
174
487 mètres pour 146 courses pour les hommes de Guilhem Guirado, soit 25% de mètres gagnées en plus que le Pays de Galles qui n'a effectué que 92 courses. Cette statistique est notamment dû à la très bonne première mi-temps de nos Bleus.
487
63%
Le XV de France a été durant une grande partie du match chez les Gallois, pour preuve avec la "statistique territoire" qui montre 63% d'occupation (70% en première mi-temps et 58%% en seconde). Côté possession, avantage à nos Bleus qui ont plus conservé le ballon que les Gallois : 57% de possession (63% en 1e mi-temps pour 54% en 2nd mi-temps).
1/3
Le XV de France a gagné ses duels et a mis les barbelés en défense. 21 défenseurs battus pour seulement 14 côté Gallois, soit 1/3 de plus. Ils ont également joué après contact, ce qui est plus facile dans l'avancée (13 offloads contre 6).
Seulement 2 rucks perdus pendant 80 minutes. La troisième ligne galloise, plus occupés à défendre et à se déplacer n'a pas eu l'occasion de mettre la main sur le ballon dans les rucks (102 rucks conservés sur 104). Nos soutiens offensifs ont été efficaces malgré le poids du pack français sur ce premier match.
2
5
On dit souvent qu'au dessus de 10 pénalités le match est perdu. Vous pouvez reconsidérer cette phrase car les Français n'ont été pénalisés que 5 fois contre 10 fois côté Gallois. Ce qui reste tout de même une très bonne statistique pour le staff de Jacques Brunel et les joueurs.

Les joueurs 

81
C'est le nombre de mètres parcourus balle en main par Yoann Huget durant ce match, et le meilleur côté français. Le triangle de derrière a été actif avec au total 197 mètres parcourus, sans compter Louis Picamoles (48 mètres). Côté gallois, c'est Liam Williams qui a avancé : 90 mètres balle en main. Mais les feux follets gallois gagnent ce duel des statistiques : 224 mètres balles en main entre Georges North, Adams et Williams.
Et le meilleur plaqueur français est... Sébastien Vahaamahina ! Avec 11 plaquages réussis, il devance Louis Picamoles (10), Arthur Iturria (9) et Wenceslas Lauret (6). Pour information, Romain Ntamack a râté 2 plaquages sur les 6 effectués, à un poste qu'il ne connaît que très peu, là où Wesley Fofana n'a râté aucune de ses 9 tentatives. Le "néo-capé" Paul Willemse manque deux plaquages sur 9, dont un en tant que garde proche du ruck, qui amène le premier essai gallois. La possession du ballon a amené très peu de plaquages côté français.
11
6
En 23 minutes de jeu, Baptiste Serin a effectué 6 coups de pied pour 47 passes, contre 8 coups de pieds et autant de passes pour Morgan Parra. Seulement, les passes de Serin étaient souvent déstiné à ses avants et non à son numéro 10, Camille Lopez.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News