UBB - La préfecture baisse la jauge à 1000 personnes avant la Challenge Cup
Laurent Marti peste contre cette décision.
Le président de l'Union Bordeaux-Bègles Laurent Marti n'apprécie pas la limitation à 1000 personnes dans les stades de la région.

Le torchon continue de brûler entre Laurent Marti et le reste du monde. Mais cette fois-ci, le président de l'UBB s'est exprimé sur les dangers que son club connaîtra d'ici peu. En cause, la décision de la préfète Fabienne Buccio de limiter à 1000 personnes le nombre de supporters dans les stades, et donc à Chaban-Delmas. Seulement, Boredaux doit accueillir Edimbourg pour son quart de finale de Challenge Cup

TOP 14 - UBB. Laurent Marti peste contre le report du match face au Stade françaisTOP 14 - UBB. Laurent Marti peste contre le report du match face au Stade français

Les 5000 personnes étaient bien loin de la capacité d'accueil de 30 000 de son stade. Laurent Marti trouve que cette décision est incohérente, comme il le déclare à Sud Ouest : "Ces mesures ne sont pas appropriées. J’affirme que les 4000 spectateurs qui ne viendront pas au stade seront plus en danger entre eux, dans les bars. Quand tu aimes le rugby, tu le regardes entre amis, en famille ou dans les bars, le plus souvent sans penser à respecter les gestes barrières". Selon lui, le club "va encore perdre 300 000 euros" et la situation financière du club continue de flancher. Il espère également une compensation gouvernementale à la hauteur des dommages. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Seule une prise de conscience individuelle permettra aux stades de se remplir. D ici là il faut limiter les comportements collectifs à risque.
N en déplaise à la pression financière.

Derniers articles

Vidéos
Sponsorisé News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News