Ecrit par vous !
TRANSFERT. Top 14. Dans le viseur de l'UBB, Mathieu Babillot va-t-il retrouver Urios ?
Mathieu Babillot (Castres) est un homme très demandé.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Leader incontournable et capitaine du CO, Mathieu Babillot intéressait l'UBB et le LOU. Le troisième ligne international pourrait cependant prolonger à Castres.

Comme à chaque début de saison depuis des années, les grands noms de notre championnat animent la rubrique des transferts. Après les départs actés de Pierre-Louis Barassi, de Melvyn Jaminet ou encore du Palois Antoine Hastoy, c’est au tour du troisième ligne et capitaine du Castres Olympique Mathieu Babillot de voir son nom circuler du côté de l’UBB et du LOU. Mais selon les informations de RMC, le Tricolore pourrait prolonger avec le CO. Il serait même question d'un contrat longue durée de trois ans. Mais rien n'est encore officiel. Va-t-il se laisser séduire par le projet bordelais et retrouver son ancien coach ?

Un capitaine exemplaire à Castres

L'information selon laquelle il aurait pu partir a pu surprendre du côté du CO : le capitaine de 28 ans, joueur clé de l’équipe tarnaise depuis plusieurs saisons, ne semblait pas être en instance de départ. Et pourtant, le troisième ligne aile international en fin de contrat en juin 2022 pourrait être intéressé par un nouveau challenge loin de la pelouse de Pierre-Fabre. Si Babillot semble incarner à merveille les valeurs collectives de combat du Castres Olympique, c’est aussi parce qu’il est un pur produit de la formation castraise. Arrivé dans les catégories jeunes à l’âge de 10 ans, il fait ses gammes et convainc le staff de lui donner sa chance avec les pros en 2013, année de titre pour les castrais. Difficile donc de se faire une place dans un groupe qui a connu de grandes victoires et où la concurrence s’avère rude. Cependant, par sa capacité de travail et sa bonne humeur au quotidien, Mathieu Babillot va s’imposer peu à peu au sein du groupe : il grappille du temps de jeu jusqu’à devenir incontournable et succède à l’emblématique Rodrigo Capo Ortega en tant que capitaine. Après le titre de 2018, Babillot sera même appelé en équipe de France par Jacques Brunel, disputant 5 rencontres avec le maillot tricolore. Ainsi, le flanker castrais a construit son jeu et son tempérament dans son club de cœur. Toujours souriant dans ses échanges avec les arbitres ou devant les micros, il est très attaché aux supporters castrais, dont il est rapidement devenu le « chouchou ». Toutefois, dans un championnat toujours plus fou, les revirements de situation coupent parfois l’herbe sous le pied des observateurs.

Un projet séduisant en Gironde ?

TRANSFERT. Top 14. Cameron Woki (UBB) va-t-il lui aussi partir avant la fin de son contrat ?TRANSFERT. Top 14. Cameron Woki (UBB) va-t-il lui aussi partir avant la fin de son contrat ?Le nom de Mathieu Babillot a circulé ces derniers jours du côté du LOU mais surtout de l’Union Bordeaux-Bègles. La formation bordelaise semblerait avoir une place de choix à lui offrir. Confrontée à la problématique des vieillissants Louis Picamoles et Mahamadou Diaby, et des très courtisés internationaux Cameron Woki et Alexandre Roumat, la troisième ligne de l’UBB pourrait bien avoir besoin de sang neuf à l’intersaison. Le capitaine castrais, au sommet de son art ces dernières saisons, a sans doute réfléchi à l’opportunité de rejoindre son ancien coach au CO, Christophe Urios (de 2015 à 2019). C’est avec lui que Babillot a glané ses minutes et s’est imposé dans l’ossature castraise. Voilà ce que l’ancien coach tarnais déclarait en 2018 via L'Équipe au sujet de son protégé : « Il représente ce que j’aime dans le rugby. C’est quelqu’un de fiable, de fidèle ».

Depuis le départ d’Urios ppur Bordeaux, le Castrais n’a cessé de progresser de son côté. Boudé par l’Équipe de France depuis 2018, faisant les frais de l’émergence de nouveaux talents à son poste, il a continué d’apporter tout son leadership en club. Babillot, très fiable au plaquage et excellent gratteur, allie sa puissance à une redoutable mobilité, qui lui permet de courir aux quatre coins du terrain et de faire jouer derrière lui, notamment après contact. De plus l’activité en touche du capitaine tarnais pourrait alors être une arme supplémentaire pour l’alignement de Bordeaux, déjà très performant, mais menacé par de potentiels mouvements dans son effectif. Simple bruit de couloir ou piste concrète, le leader du Castres Olympique devrait continuer de faire parler de lui dans les semaines à venir. Le projet bordelais, piloté par Urios, pourrait-il faire pencher la balance en faveur d’un départ de Babillot ? Les supporters castrais vont retenir leur souffle en espérant conserver leur capitaine et meneur d’hommes pour les saisons à venir…

Martin Galinier
Martin Galinier
Cet article est rédigé par Martin Galinier, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mathieu va-t-il retrouver l'autre Mathieu ?

  • Yonolan
    123629 points
  • il y a 1 semaine
@Garou-gorille

Il va au Lou ?

@Yonolan

Super il viens de prolonger au CO jusqu en 2025 👍

  • Yonolan
    123629 points
  • il y a 5 jours
@Thieudric

Très bonne nouvelle pour Castres
C'est un de ceux qui ,en plus de leur abattage sur le terrain ,savent sonner la révolte quand il le faut

@Yonolan

Tout à fait d accord avec vous c est un battant et un meneur d hommes

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News