TOP 14. Un joueur besogneux ''dans le collimateur des arbitres'' ? Le manager monte au créneau
En conférence de presse et avant d’affronter l’Union Bordeaux-Bègles, l’entraîneur de l’Aviron Bayonnais, Grégory Patat, a voulu défendre l’un de ses joueurs, Konstantin Mikautadze.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

En conférence de presse et avant d’affronter l’Union Bordeaux-Bègles, l’entraîneur de l’Aviron Bayonnais, Grégory Patat, a voulu défendre l’un de ses joueurs.

Vous pensiez que les contestations arbitrales étaient réservées à l’hémisphère sud ces derniers jours ? Que nenni. Loin du dossier Raynal-Australie, c’est bien en ce vendredi 23 septembre et au Pays-Basque qu’on discute des discussions officielles. À la veille du match face à l’UBB, le manager bayonnais Grégory Patat exprime ses opinions. Dans un premier temps, il n’hésite pas à désigner sa défense comme principale coupable des erreurs observées durant ces premières journées. Mais ensuite, il défend l’un de ses joueurs face à un adversaire peu commun : le corps arbitral. En effet, le deuxième ligne des Basques Konstantin Mikautadze s’est rendu coupable de deux fautes, méritant des cartons jaunes en seulement 3 journées cette saison.6 règles pour améliorer le rugby selon Nigel Owens, une révolution ?6 règles pour améliorer le rugby selon Nigel Owens, une révolution ?

Visiblement mécontent du sort réservé à son joueur, le chef du staff ciel et blanc le fait savoir. Selon des propos relayés par France Bleu Pays Basque, il déclare ceci face à la presse : “Kote est un joueur qui a un gros volume, qui a une grosse densité, intéressante pour casser les mauls. Mais ce week-end, il a pâti de fautes à répétition de l'équipe. Sa faute n'existait pas et c'est vrai qu'il a chargé pour les autres.[...] C'est une problématique qu'il soit dans le collimateur du corps arbitral, d'autant que ces deux cartons jaunes, franchement, sont sur des détails. Il pâtit d'un contexte collectif.” En complément, le manager basque a décrit un joueur “dans le viseur des arbitres, dû à ses entrées dans ses ballons portés.” Il explique également avoir "envoyé une analyse à l'arbitre". Grégory Patat déclare que cette dernière est restée sans réponse et il réaffirme : "pour moi, il n'y avait pas de faute de la part de Mikau".VIDEO. RUGBY. Top 14. Que s'est-il vraiment passé à la 68e entre Paris et Bayonne ?VIDEO. RUGBY. Top 14. Que s'est-il vraiment passé à la 68e entre Paris et Bayonne ?

En seulement 3 journées, le géorgien écope de deux biscottes pour 112 minutes passées sur le pré. Jusqu’alors, le joueur de 31 ans n’avait été envoyé sur le banc durant 10 minutes qu’à 5 reprises dans sa carrière. Son record de cartons jaunes en une saison était de deux, avec trois mois d’intervalle, avec Bayonne lors de la saison 2020/2021. Également puni de trois cartons rouges sur les 9 dernières années, le joueur pourrait s’offrir une carrière tardive de joueur indiscipliné. Rappelons qu’un cumul de trois cartons jaunes amène à une semaine de suspension automatique. Titulaire ce samedi 24 septembre face à Bordeaux, le joueur aux 68 sélections avec les Lelos devra donc être sur ses gardes. D’autant plus que, la semaine prochaine, l’Aviron Bayonnais se déplace sur la pelouse du CA Brive, équipe robuste et concurrent hypothétique au maintien.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

5 cartons jaune ( avant ses 2 derniers) , 3 cartons rouge, à 31 ans, pour un poste de "basses besognes", c'est dans la moyenne...

Derniers articles

Vidéos
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News