TOP 14. STADE TOULOUSAIN. Une gestion (très) risquée, mais plus que payante ?
Retière, Dupont et Capuozzo ont tous pu s'exprimer sous le maillot du Stade Toulousain en Top 14, et ce, malgré des statuts différents.
Auteur d'un excellent début de Top 14, le Stade Toulousain peut, qui plus est, se targuer de gérer comme il se doit son effectif. Et notamment ses nombreux internationaux.

On ne va pas se mentir, rares sont les personnes qui voyaient le Stade Toulousain s'imposer sur la pelouse de Montpellier ce week-end, lors de la 5ème journée de Top 14. Et pourtant, les coéquipiers de Julien Marchand ont réussi cet exploit, sans de nombreux cadres, mis au repos pour l'occasion. Une gestion risquée, mais payante puisque les Rouges et Noirs sont repartis du GGL Stadium avec 4 points, et une confiance renforcée avant d'affronter Clermont ce samedi. Une rencontre qui verra certainement le retour en force des internationaux, comme Antoine Dupont, Peato Mauvaka, ou encore Anthony Jelonch. Leaders du championnat, les hommes d'Ugo Mola ont su réaliser des performances XXL en ce début de saison, et ce malgré un turnover plus important que les saisons précédentes. Des changements causés par la Coupe du Monde 2023, mais aussi par les nombreuses blessures auxquelles le club de la Ville Rose doit faire face (Ntamack, Ahki, Cros, Baille, Graou etc...). Si bien qu'après seulement 5 journées, 38 joueurs ont été utilisés par le staff toulousain. Un chiffre impressionnant, d'autant plus lorsque l'on voit les résultats du champion de France 2021, emmené par une jeunesse insouciante.

Une gestion que peut néanmoins se permettre le staff du Stade Toulousain, au vu de la qualité de son effectif. Dans sa chronique hebdomadaire diffusée sur Rugbyrama, Jean-Baptiste Lafond est d'ailleurs revenu sur ce sujet : "Vous croyez vraiment qu'il y a des équipes B à Toulouse ? (...) Ils ne font jamais le déplacement à vide et ça s'est encore prouvé ! Réellement, il y a 40 joueurs professionnels, dont la moitié d'internationaux". Une déclaration qui s'inscrit dans cette idée que Toulouse a le groupe nécessaire pour s'imposer chaque week-end, et ce, peu importe l'adversaire. Mais au-delà de faire reposer ses cadres, effectuer ce turnover si tôt dans la saison permet également à Ugo Mola d'intégrer et de donner du temps de jeu à des jeunes joueurs, qui devront prendre la place des titulaires habituels lors des périodes de doublons. Chose qui n'avait pas été assez préparée la saison dernière. Et en parlant de jeunes joueurs qui devront se muer en titulaires le temps de quelques matchs, soulignons tout de même que le Stade Toulousain devra faire face à un petit problème lors des prochaines semaines : le poste de deuxième ligne. En effet, Arnold, ainsi que Meafou, ont chacun reçu un carton rouge dernièrement. De ce fait, ils manqueront un certain nombre de matchs (4 semaines pour Arnold, la sanction de Meafou n'est pas encore connue), à un poste où la profondeur de banc reste limitée. Si Brennan a apporté satisfaction en ce début de Top 14, celui-ci devra bien souffler à un moment donné. Et même si Flament revient bien après une blessure à la cheville, le staff devra certainement faire monter des troisièmes lignes dans la cage (Elstadt, Youyoutte), ou alors faire appel à de jeunes espoirs, comme Clément Vergé (21 ans), ou encore à Raphaël Portat (18 ans). Vous l'aurez compris, il y a du pain sur la planche, mais au vu de la gestion actuelle de l'effectif, nul doute que Mola saura gérer au mieux le temps de jeu de chacun.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Meafou le bazar en 2ème ligne !

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos