Top 14. Séduisant sur le pré, pourquoi Perpignan n’y arrive pas ?
L'USAP ne parvient pas à recoller à la 12ème place, malgré des performances encourageantes sur le terrain.
Malgré de bonnes performances sur la pelouse, Perpignan reste tout de même 13ème, à 7 points de Brive. Un écart conséquent, d'autant qu'il ne reste que 5 journées.

Même si depuis quelques années, la 13e place n'est plus (forcément) synonyme de descente sur le papier, l'histoire nous a démontré qu'il n'est pas bon de finir dans cette position. En témoigne le dernier barrage d'accession, qui a vu Bayonne s'incliner face à Biarritz. Et pourtant, l'USAP ne mériterait pas de connaître un tel sort, tant on l'a vu essayé d'envoyer du jeu ces dernières semaines. En effet, et même si le début de saison laissait à désirer de ce côté-là, on sent les coéquipiers d'Acebes de plus en plus libérés, capables d'aller chercher avec efficacité les extérieurs. Ce fut notamment le cas lors de la victoire bonifiée de l'USAP face au Racing 92, 34-13. Mais voilà, à 5 journées de la fin, Perpignan accuse un retard de 7 points sur le 12e, Brive. Pourquoi donc l'USAP n'y arrive pas, malgré un jeu plutôt séduisant ? 

On le sait, la plupart des matchs de ce championnat se jouent sur des détails. La discipline en fait partie. Malheureusement, l'USAP fait énormément de fautes, surtout lorsqu'elle défend. Pour preuve, Perpignan est l'équipe qui a reçu le plus de cartons jaunes (19) après le CAB (21). Un total bien trop élevé, surtout lorsque l'on sait que sur ses 14 défaites, 5 ont été de moins de 5 points. On se rappelle forcément du revers à domicile face au Stade Français (22-23), mais aussi celui face au LOU (23-28). Des détails, qui coûtent (très) cher à l'arrivée. Mais au-delà des cartons, Perpignan concède beaucoup de fautes dans son camp. En effet, les adversaires de l'USAP ont inscrit 48 pénalités depuis le début du championnat. Seul Brive a fait pire, avec 54 pénalités. Néanmoins, les Brivistes peuvent s'appuyer sur une meilleure défense (46 essais encaissés) que les hommes d'Arlettaz, qui ont concédé pas moins de 63 essais depuis septembre. Des chiffres qui expliquent pourquoi les Perpignanais passent à côté de certaines rencontres qui semblaient à leur portée...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos