Ecrit par vous !
TOP 14 : qui sortira vainqueur d'un championnat à quatre équipes pour le maintien ?
Le maintien se jouera entre quatre équipes cette saison.
Retour sur les chances de maintien en Top 14 de Brive, du Stade Français, d'Oyonnax et d'Agen.

La dernière ligne droite, qui verra quatre équipes vivre sous haute tension jusqu'au 5 mai, a toujours eu un historique fascinant. Les fantasmes, parfois factuels, sont nombreux, et l'agrégat de conjonctures dissociables - dépendant aussi du lieu des rencontres, dont certaines « à huit points » - développe trop souvent des calculs de pacotilles, ne prenant jamais en compte la réalité du terrain. La peur au ventre, les délégations concernées devront donc faire preuve de stabilité, en dédramatisant au maximum la finalité de cette lutte de guerriers cruelle : celle du maintien ou de la descente, dans un championnat fracturé et inégalitaire. Radiographie de ce combat décisif qui commence à se dessiner.

Agen (11e, 32 points), plus de joker et pression absolue

VIDÉO. Top 14 : face à Agen, l'UBB inverse la pression pour s'offrir une fin de saison plus sereineLa carte était pourtant intéressante à jouer. Un match dans la ferveur d'Armandie face à une équipe en pleine descente aux enfers, le tout avec un XV type, laissé dans la quasi intégralité au repos pour le déplacement à Toulon (54-5). Mais ce match brouillon - globalement peu abouti - et cette défaite face à l'Union Bordeaux-Bègles (10-15) met à mal les plans comptables du SUA. Le bloc de deux matches face à des concurrents directs (déplacement à Brive, puis réception d'Oyonnax) sera forcément déterminant. Le groupe de Sella vit bien, est sûr de ses forces. Proposer un gros volume de jeu autour d'une concentration d'hommes forts et de talent, que ce soit Béthune, Erbani ou Fonua devant, McIntyre, Sadie ou Nakosi derrière, pourrait faire pencher l'avantage de leur côté, du moins lors des deux rencontres décisives. Sinon, l'absence de performances à l'extérieur et la friabilité notoire à domicile (5 défaites) seront confirmées, et le Top 14 ne deviendra qu'une utopie. C'est assez difficile à imaginer, mais à la fois fortement crédible, dans la mesure où il s'agira du match de la relance pour Brive, et que l'USO est dans un état de confiance incroyable : voici ce qui représente l'essence même de la contradiction agenaise.

Stade Français (12e, 32 points), un historique à la fois rassuré et inquiet

Top 14 - Stade Français Paris : c'est officiel pour Heyneke MeyerIncapable d'être performant sur une série de plusieurs matches, surtout récemment face à des équipes plus modestes mais transcendées sur quatre-vingt minutes (défaite à domicile face à Agen et à Oyonnax), le Stade Français, qui a opéré quelques ajustements dans son organigramme sportif, joue visiblement à se faire peur. Et va devoir être sans pitié durant cette fin de saison, sous peine de voir les potentiels relégables le doubler. Un séisme, autant économique que sportif, évidemment. D'autant plus que l'équipe parisienne va devoir gérer avec subtilité les échéances européennes, qui arrivent prochainement. Le match face au Racing (28-22), où les coéquipiers de Jules Plisson ont été à un souffle de rafler un bonus défensif qui aurait été mérité pour l'engagement collectif physique, montre tout de même bien que la vraie place du club se trouve en première division. Si elle assure ces matches à domicile (Toulouse, Clermont, et surtout Brive), le maintien sera quasiment en poche. A contrario, un revers à Jean-Bouin et ce, dès ce week-end face à la bande à Mola, renforcera la probabilité, quasi nulle lors de l'ouverture du championnat, d'un passage délicat en barrage face à une équipe de Pro D2.

Top 14 - 21e journée. Racing 92 vs Stade français. Le M+30 du Rugbynistère


Oyonnax (13e, 30 points), mais où s'arrêteront-ils ?

RÉSUMÉ VIDÉO. Top 14 - Vaincre pour survivre, la remontada façon OyonnaxUne remontée, comme une trace de survie inexplicable et inespérée, se dessine formidablement pour le club de l'Ain, qui est en passe de réussir un pari totalement fou. A savoir, combler un vide béant avec les équipes pondéré par un seul maigre succès en début de saison face à Agen (12-10). Les joueurs paraissent enfin en symbiose parfaite, et enchaînent les victoires de prestige, dont deux à l'extérieur (Clermont et Bordeaux), et une de gala face à l'ogre toulonnais. Une victoire qui leur permet de se détacher de cette dernière place fatidique, au détriment des Brivistes. Suffisant pour espérer mieux ? Difficile à dire, car le calendrier est assez accidenté. Là encore, le déplacement à Agen, suivi de la réception de Brive, peut écarter tout suspense et ce, jusqu'au déplacement du 5 mai à Castres. Compte tenu de l'état de forme excédentaire du groupe de Buononato et de son homogénéité (Sykes l'a bien montré face au RCT), l'objectif paraît sensiblement aisée. Tout est une question de confiance, paramètre capital qu'il faudra d'abord tâcher de ne pas effriter à Pau.

Brive (14e, 27 points), une longueur de retard délicate à combler

« C'est dur, très dur ». Les mots de Gaëtan Germain, abattu après la défaite pourtant encourageante à Castres (37-28), résonnent comme une démoralisation révélatrice face au destin peu reluisant du CAB. La remise en question générale et le discours efficace de Godignon, dont les grandes lignes avaient pour thème le défi physique et les fondamentaux, ont eu pour conséquence favorable de relancer une machine enrouée depuis le début de l'exercice. L'engagement héroïque face à Toulon (13-12) le montre. Après cet exploit majuscule, les Coujoux sont retombés, assez inexplicablement, dans leurs travers chaotiques (irrégularité au cours d'un match, imprécisions techniques), ponctués par deux défaites à domicile, face à Pau (16-21) et Clermont (9-11). Le retard avec Agen et le Stade Français à si peu de temps de la fin de la saison régulière les obligera au mieux à passer par un barrage, souvent à géométrie variable. La seule bonne nouvelle ? Ils joueront face à des candidats directs, tous les matchs étant cependant loin des bases d'Amédée-Domenech. Les hommes de Péjoine et Casadeï devront au moins emporter une de ces véritables « finales » et réaliser des calculs qui risquent de leur donner des sueurs glacées. Tant et si bien qu'ils s’arrêteront pour se concentrer sur la seule chose à laquelle ils croient : la vérité du pré. Ce n'est pas foncièrement idiot, mais compte tenu des performances peu abouties ces derniers temps, la tâche s'annonce presque impossible à mener avec succès. Mais peut-être qu'il suffira d'un match, ou même parfois d'une séquence de jeu décisive, pour faire changer la philosophie d'une saison, d'un projet, d'une carrière. Cela représentera un intérêt majeur pour ces dernières semaines de championnat, qui seront sûrement impressionnantes, à la fois magnifiques et terribles.

Top 14 - Le CA Brive écarte Nicolas Godignon de son staff

Pablo Castillo
Pablo Castillo
Cet article est rédigé par Pablo Castillo, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    97698 points
  • il y a 1 an

"et l'agrégat de conjonctures dissociables"
respect Pablo, je savais pas qui avait des gars comme toi qui venaient sur ce site

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@ced

En tout cas c'est un magistral coup publicitaire : toute personne qui saisira " agrégat de conjonctures dissociables " sur google tombera en premier sur le Rugbynistère, ça va ramener des millions de clients.

@ced

Pablo et Pierre Villepreux ne sont qu'un seul homme. À moins que ce soit Galthié, mais ça on ne le saura qu'au momentum.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Impossible, Galthié aurait parlé d'aggregate of dissociable conjunctures.

@ced

Comme quoi tout est possible... 😊
Il fallait y voir le fait qu'une équipe comme Brive est, selon moi, tout à fait capable, sur un match (Stade Français, Oyo), d'aller faire un coup à l'extérieur. Mais il faudra forcément élever de manière important le niveau de jeu collectif, qui est en perdition ces dernières semaines. Bonne journée à vous!

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@ced

J'ai collé " agrégat de conjonctures dissociables " dans google traduction, il n'a pas réussi à me le traduire en français. Il faudrait déjà savoir quelle langue c'est.

@Ahma

C'est du galetas, (dérivé linzhouen du participe passé galthié issu du francique galthieren devenu en bas-français galetier, divaguer, proférer des énormités (autre forme méridionale : galéjade).

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Je m'intéressais un peu à l'histoire des langues.
Je crois que ça vient de me passer.

@Ahma

Moi perso " agrégat de conjonctures dissociables " m'a collé une migraine.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Le traître est démasqué : Pablo est un infiltré de chez Sanofi.

Bon, on rigole mais c'est quand même dangereux ce genre de manœuvre. Il y a sûrement des deuxièmes lignes qui ont lu ce passage, on a dû en perdre certains pour toujours.

@Ahma

Team joue quel poste ?

@Marc Lièvre Entremont

Team joue?

@Marc Lièvre Entremont

Team?

@Marc Lièvre Entremont

T ?

@Marc Lièvre Entremont

?

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

A pas peur, on ne l'a pas perdu, tu sais bien qu'il était pilier. C'est pourquoi d'ailleurs j'ai ciblé les deuxièmes lignes, je ne suis pas si maso, j'en ai assez pris ces derniers jours.

@Ahma

En effet, Google Traduction est dans l'incapacité de traduire du français au français, puisque c'est vous qui devez le faire. En espérant vous avoir éclairé.. 😊

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Pablo Castillo

Aveuglé même.

Quand je pense qu'autrefois, dans mes clubs de rugby, je passais pour une espèce d'intello ( Le-taré-qui-emmène-un-livre-dans-le-car )...on est bien peu de chose.

@Ahma

C'est vrai, on m'a raconté que dans le car tu lisais " Comment se faire respecter de ses coéquipiers quand on est ailier", collection Le Rugby pour les Nuls.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

La manie du chambrage est donc une maladie qui ne guérit pas avec l'âge ?

@Ahma

Mais tu devrais le savoir...

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Même si les petits cons du site me qualifient d'ancêtre, je crois qu'on a quelques décennies de différence.

@Ahma

On n'a que l'âge de ses artères. Mais " C'est avec des adolescents qui durent un assez grand nombre d'années que la vie fait ses vieillards".
Proust, Le Temps retrouvé.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Je me sens davantage concerné par Brel : il faut bien du talent pour être vieux sans être adulte ( quoique pour être franc, je ne sais pas s'il s'agit vraiment de talent ).

@Ahma

N'a un point commun entre Proust et Brel : Madeleine.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Bien vu.
Mais le lien est ténu, l'une s'accompagne de thé et l'autre de frites.

@Ahma

Qu'importe !
Petit, ma grand-mère me disait "Tout ce qui rentre fait ventre".

  • ced
    97698 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

p'tain les gars vous êtes à la CGT ou quoi ? 73 posts dans la foulée du mien on est pas loin du record, le dernier article à avoir provoqué autant de débat était celui où on s’interrogeait sur la présence de Marjorie Mayans dans un calendrier

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@ced

Tu as créé un monstre.

Je n'ai pas assisté au débat sur Marjorie Mayans, mais je devine facilement qui a prolongé le débat jusqu'à capitulation de tous ses opposants.
Hein, @Marc Lièvre Entremont , sur un sujet d'une importance tellement vitale tu aurais même été capable d'épuiser @Team Viscères en personne.

@Ahma

On peut recommencer. Je suis chaud je viens de m'envoyer des Madeleines, des frites, et des prousts.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Je n'ai pas le calendrier avec Marjorie, voici ce que je peux te proposer de plus proche :

https://giovanniphotography.files.wordpress.com/2011/10/group-final.jpg

@Ahma

Savent-elles plaquer comme l'originale ?

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Peut-être pas, mais c'est sans doute plus sympa dans les rucks.

@Ahma

Je viens de retomber -par hasard- sur Marjorie.
Même en sueur et pleine de boue elle garde ma préférence.
Je veux bien faire rentrer les copies chinoises la 70ieme (comme Couilloude) si vraiment cela te tient à cœur cœur.

  • ced
    97698 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

vas-y reprends des frites

@ced

Je dois me méfier, j'ai fais une indigestion de fritz la semaine dernière.
Du coup je Lee Proust.

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Tu as décidé de rivaliser avec lelinzhou ?
Méfie-te, nous on regarde sur le ternet mais lui j'ai bien l'impression qu'il sait vraiment des trucs.

@Ahma

Pas de panique, j'ai seulement regardé Stéphane De Groodt. Ça va passer...

y'a pas de suspens on connait tous le scénario : Brive va finir 14ème et sera relégué en pro D2 et le SF (ou peut etre Oyonnax) finira 13ème et battra le finaliste perdant de la pro D2 et restera en top 14... je trouve cette réforme d'ailleurs completement naze

  • Pianto
    32384 points
  • il y a 1 an
@tropico

est-ce que tu as le nom du champion 2018-2019, c'est pour mes paris.

  • Rupeni
    2601 points
  • il y a 1 an

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi on parle de relégation pour le 13e. Franchement, vous voyez vraiment une équipe de Top 14 (même de bas de classement perdre) bien reposée, perdre contre le finaliste de Pro D2 qui sort d’éprouvantes phases finales ? Personnellement non. La treizième place, c'est le maintien.

@Rupeni

Pas si sur, le match de barrage est un match sec sur le terrain du finaliste Prod2...Sur terrain neutre ou A/R oui l'avantage du Top14 est certain ! Mais sur un match sec à la piaule pour le finaliste de Prod2, c'est une autre histoire...

  • Ahma
    82365 points
  • il y a 1 an
@MARCFANXV

Un match sec ? Donc on est sûr que ça n'a pas lieu au Pays Basque.

  • epa
    34737 points
  • il y a 1 an
@Rupeni

le ballon est ovale, une des 2 équipes est en confiance et gagne des matchs...

@Rupeni

Si l'arbitre s'appelle Iordaschescu, ça se tient !

@Rupeni

Certes. Mais attention à la dynamique du club de Pro D2. Et le barrage sera chez le second.

@Rupeni

Pas forcément...
Tout dépend des états d'esprit...L'équipe de Pro D2 qui a enchaîné les victoires en phase finale est sur une dynamique positive.
L'équipe de Top14...ben ça dépend...Si c'est Oyonnax qui est arrivé à se sortir du fond du trou, elle sera aussi sur une dynamique positive, donc avantage au Top14.
Si c'est une équipe qui a fini par dégringoler au classement en enchaînant les défaites, elle sera sur une spirale négative, et l'issue sera plus incertaine

@Bébert la Godasse

Ton commentaire est complet et si tu aimes les protections des poteaux, alors tu es mûr pour remplacer Galthié sur France TV.

@Bébert la Godasse

Bébert, t'as tout dit... Ou presque... Le match se déroule sur la pelouse de celui qui veut monter et montrer... Ambiance assurée...

@Bébert la Godasse

L'équipe de ProD2 qui jouera ce barrage sera le perdant de la finale d’accession, on a vu mieux comme "dynamique positive".

@WallonForEver

Perdre un seul match n'est pas signe d'une dynamique positive.

@Vae Victis Brennos

Négative plutôt non ? Un match lambda certainement, mais là on parle d'une finale, qui plus est celle qui te permet d’intégrer le plus haut niveau, un match qui demande beaucoup (physiquement et mentalement) et qui, en cas de défaite, laisse forcement des traces importantes dans les esprits (même en sachant que tu auras une seconde chance).

  • Pianto
    32384 points
  • il y a 1 an
@WallonForEver

disons que quand tu te qualifies pour la finale tu dois te dire "on a deux chances de monter, il faut gagner un match sur les deux prochains." donc si tu perds la finale, tu sais d'entrée que tu a/s une deuxième chance à saisir derrière. Pas sûr que ça modifie ta motivation... Même au contraire, tu dois arriver plein badin quand l'équipe de Top 14 sera peut-être avec le trouillomètre à zéro.

@WallonForEver

Oui plutôt 😉

Certes, ce n'est pas évident. Mais quel est le problème majeur d'une équipe dans une spirale négative ? Pour moi, c'est le fait que l'équipe doute.
Mais si tu perds sur une finale, avec un scénario de match honorable, tout n'est pas remis en question. Tu restes sûr de tes forces et la confiance est toujours là.

@Vae Victis Brennos

... Mais quand le doute t'habite....

Je pense sincèrement que le SF va se maintenir, le dernier match dans le gymnaze de Nanterre a démontré que nous n'étions pas loin de faire un résultat ( un 3eme essai juste avant la pause raté sur le un détail et 2 erreurs de Morne Steyn en 2eme mi temps qui nous coûtent cher ).

Le potentiel est là.

Concernant les autres clubs, Oyo est valeureux et mérite le maintien.

Ça va être dur pour Brive, et je pense Agen sans pb.

@breiz93

Oyonnax n'est pas que valeureux... C'est technique et collectif... Et puis ils possèdent le factor X, meilleur réal du Top14...

Au vu des dynamiques du moment, je verrais bien Brive relégué direct, simplement parce qu'ils n'ont jamais réussi à remplacer les grosses balloches des grognards qui à grand coup de tête assuraient le maintien.

Pour le barragiste, Oyo car même s'ils sont sur une dynamique incroyable, ils partaient de très loin. Cela va s'arrêter à un moment, et je pense qu'ils auront atteint un objectif improbable quelques semaines auparavant : la place de barragiste.

Agen semble être moins en danger que les deux précités. Le jeu les sauvera, même si c'est des points de bonus.

Pour le SFP, quand les mecs arrêteront de faire nawak, ils vont enchainer deux gros matchs à 5 points, et on parlera de leur parcours comme d'un gâchis.

@quentin2dakar

Ouillou malheureux !... T'es vraiment certain que le Stade Français peut enchaîner 2 matchs à 5pts ?.. Et contre qui ?.. Le Stade ou Montferrand ?.. J'en suis moins sûr : Toulouse veut finir en pleine bourre et vise la qualif' directe, et l'ASM a besoin de points pour y croire encore... Eux ont l'effectif pour, sans compter que l'ASM va retrouver ses blessés... Et pour le jeu, si Agen fait souvent plaisir à voir, c'est la même pour Oyonnax, qui ne joue pas uniquement sur "un gros mental", ça c'est le XV de France et on a vu que ça ne suffisait pas...

@quentin2dakar

J'ai voté pour les mêmes relégué/barragiste. Par contre, pour le SF, je pense qu'ils vont y échapper vraiment de peu : ils ont le pire calendrier des 4 à mon avis (réception du ST et l' ASM en recherche de point, un seul match contre les concurrents directs au maintient).

Ceux qui auront le meilleur banc et le plus d'envies !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News