RUGBY. Top 14. Pau a aussi son Barrett, et son histoire est unique
Eoghan Barrett, l'avenir de Pau.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Alors qu'il n'a jamais pu intégrer l'académie du Munster, Eoghan Barrett (22 ans), prend de plus en plus d'ampleur à Pau depuis son arrivée en 2018.

Vous connaissez bien évidemment Beauden Barrett, mythique numéro 10 des All Blacks, sacré deux fois meilleur joueur du monde, en 2016 et 2017. Mais aussi ses frères, le seconde ligne Scott, et l'arrière Jordie, tous trois internationaux avec le maillot noir. Mais lorsque l'on vous parle d'Eoghan, il vous est peut-être plus difficile d'y mettre une tête dessus. On vous le dit immédiatement, celui-ci n'a aucun lien de parenté avec les trois stars d'Aotearoa, le jeune homme (22 ans) étant Irlandais et ayant fait ses classes du côté de Cork à l'extrême sud-est du pays. Lui ? C'est un ailier débarqué dans l'anonymat le plus total en France en 2018 a à peine 19 balais. Et avec une histoire particulière puisque son profil n'intéresse, à l'époque, pas forcément les mastodontes irlandais. Alors qu'il fait ses classes au Christian Brothers College de Cordk, Eoghan Barrett n'est pas retenu par l'académie du Munster. C'est James Coughlan, alors ancien joueur de la province irlandaise et de Pau, qui lui propose de poser ses bagages dans la cité béarnaise. Le jeune ailier raconte, pour le site irlandais the42.ie : ''James a eu vent qu'il n'y aurait pas de place pour moi dans l'académie du Munster et il m'a proposé un contrat ici assez tôt''. 

De l'Irlande au Béarn : qui est Eoghan Barrett, la nouvelle bombe paloise ?De l'Irlande au Béarn : qui est Eoghan Barrett, la nouvelle bombe paloise ?Pourtant, rien ne prédisait une telle ascension pour le natif de Cork. Quand certains joueurs explosaient dès leur plus jeune âge, lui semblait un cran en dessous. Toujours pour the42, il poursuit : ''J'étais très tardif. J'ai adoré mon rugby mais d'autres gars avaient un plus gros potentiel. Mais le niveau de jeu se stabilise davantage à 17 et 18 ans. J'ai eu cette soudaine explosion de confiance et ça a augmenté de façon exponentielle''. Une prise de confiance qui va lui permettre de briller. À partir de là, Barrett sera sélectionné avec l'équipe d'Irlande à sept des moins de 18 ans ou encore l'équipe à XV des moins de 19 ans, lors d'une confrontation face au Japon. Mais ne pourra donc entrer au Munster, la faute à une jeune génération prometteuse au pays, vainqueur du Grand Chelem des moins de 20 ans en 2019. ''Je savais que c'étaient des garçons qui allaient rentrer avant moi à l'académie et c'était juste. Je savais à l'époque qu'ils étaient meilleurs que moi donc je savais que je n'aurai pas de place''. À son arrivée, il déclarait même pour le site de la Section Paloise : ''En Irlande, il n’y a que quatre grandes équipes et c’est très difficile d’intégrer un Centre de Formation car le système de formation est différent et les places difficiles à obtenir. Quand James Coughlan nous a contactés avec Ben (Roche NDLR) pour nous proposer de rejoindre la Section, nous venions de faire une belle saison et c’était une belle proposition''. 

Éclosion à Pau

Et c'est donc là que la belle histoire va commencer. Il signe dans un premier temps un contrat espoir. Pour son premier match avec le maillot vert, tout un symbole, de Pau, il inscrira un essai en Challenge Cup. C'était le 11 janvier 2020 sur la pelouse de Calvisano, suite à une interception de 80 mètres. La saison suivante ? Il dispute une poignée de rencontres en Top 14, (4 comme titulaire, 1 comme remplaçant) mais s'illustre avec un essai contre Clermont mais aussi une réalisation contre Worcester en Challenge Cup. Cette saison ? 10 rencontres toutes compétitions confondues (dont 7 de Top 14) pour deux essais. S'il n'est pas encore un cadre de la Section, sa marge de progression est encore grande. Et côtoyer des joueurs comme Ben Smith ou Conrad Smith lui a permis de franchir un cap. Et, Barrett l'assure, encore à the42, il ne regrette nullement son choix, malgré avoir fait le choix de quitter très jeune sa famille : ''C'était une décision très difficile mais avec le recul maintenant, je n'ai aucun regret [...] J'ai réussi à faire deux ou trois matchs en Challenge Cup, j'ai réussi à impressionner là-bas, puis j'ai joué quelques matchs en Top 14. Lors de mon tout premier match en Top 14, nous avons battu le Stade Français à domicile après avoir terminé à 14 joueurs. Puis j'ai marqué mon premier essai contre Clermont''.

TOP 14. Section Paloise. Fin de saison pour l'arrière Mathias Colombet !TOP 14. Section Paloise. Fin de saison pour l'arrière Mathias Colombet !Preuve de la confiance que lui accorde les dirigeants palois, celui-ci a, à la mi 2021, prolongé jusqu'en 2023. ''Un soulagement'', comme il le dit, surtout qu'il possède désormais le statut de Jiff, un atout non négligeable pour les années à venir. Et si certaines propositions d'Irlande lui sont parvenues, Barrett a préféré rester à Pau et voir ce que l'avenir lui réserve. Preuve que même sans être le joueur le plus doué de sa génération, à force d'abnégation et de travail, les choses finissent par sourire. Et qui sait, Eoghan Barrett va peut-être, dans les années à venir, faire les belles heures de la Section Paloise. C'est en tout cas tout le mal qu'on lui souhaite. 

Top 14. Jordan Joseph, le Monsieur + de la Section PaloiseTop 14. Jordan Joseph, le Monsieur + de la Section Paloise

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    44824 points
  • il y a 1 mois

il arrive à 19 ans, il est irlandais et il est JIFF. ce système est vraiment du grand n'importe quoi, avec des bons côtés, certes, mais du n'importe quoi quand même.

Autrement dit, ce Barrett a dû venir en France pour prendre du galon ?

Est-ce que Barrett est chiite ?

Ok, je sors...

@Amis à Laporte

C’est le côté greenwashing de total : en réalité, ce sont les hydrocarbures leur buisness => Barrett de schiste !

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Arbitrage
Vidéos
News
Vidéos
News