TOP 14. L'Union Bordeaux-Bègles : enfin dans la cour des grands ?
Dans le sillage de son ouvreur vedette Jalibert, prolongé jusqu'en 2025, l'UBB voit désormais sur le long terme.
1ère du championnat après 12 journées, capable de gagner les grands matchs et désormais attractive à l'image des recrues Vili et Falatea, l'UBB grandit.

"Quand je suis arrivé en ProD2, je ne pouvais pas imaginer que dix ans après, le club joue le championnat en haut de classement de Top 14. C'est impressionnant et ça fait très plaisir de voir comment les choses évoluent à l'UBB", lachaît dans la semaine l'ancien pilier girondin Ricky Davies pour France Bleu, lui qui a connu la montée en 2011. Effectivement, le Gallois peut le dire : aujourd'hui, Bordeaux-Bègles semble enfin entrer dans le cercle des top clubs français. Pas seulement parce que les partenaires de Matthieu Jalibert sont actuellement premiers du championnat après 12 journées, mais plutôt parce qu'ils semblent avoir - enfin - franchi un cap, après plusieurs saisons de progression constante. 

Rugby. Top 14. L'évolution de l'UBB, Chaban Delmas, les départs, Laurent Marti fait le pointRugby. Top 14. L'évolution de l'UBB, Chaban Delmas, les départs, Laurent Marti fait le point

Première lorsque la saison fut arrêtée début 2020 pour raisons sanitaires, demi-finaliste du Top 14 et de la coupe d'Europe l'an passé et maintenant en passe d'être symboliquement sacrée championne d'automne, l'UBB gravit les échelons sans jamais s'essoufler sous la houlette de Christophe Urios, après des saisons à séduire sans jamais conclure. Le point d'orgue de tout ça, à l'heure d'écrire ces lignes ? Peut-être la victoire en tapant du poing sur la table face au Stade Toulousain, il y a près de deux semaines. Là, le manager unioniste souhaitait marquer ça d'une pierre blanche, au micro de Canal + :

C’était un match important pour nous aujourd’hui. Pour moi, ça dépassait le cadre du rugby. Ce n’était pas que le 1er contre le 2ème et ce n’était pas que la 12ème journée du championnat. C’est pour cela que j’avais parlé de match pour les seigneurs. Il y avait deux belles équipes avec de grands joueurs. Pour nous, le match avait une connotation importante avec cette communion. L’année dernière, on n’a pas pu communier avec notre public après pourtant une saison incroyable. Il nous manquait des choses. Donc aujourd’hui, c’était important de montrer que le rugby est important à Bordeaux et que le rugby avance dans la région. C’était plus qu’un match de rugby et je trouve qu’on a été à la hauteur. 

D'autant que dans la foulée de ce match "important pour l'identité du club, de la ville, de la région", les nouvelles corrélées à cela se sont enchaînées du côté de Chaban-Delmas. Le sérieux Antoine Miquel aurait signé un contrat de 3 ans et traversera donc la Garonne lors de la prochaine intersaison, quand on apprenait en début de semaine que les Clermontois Tani Vili (21 ans) et Sipili Falatea (24 ans) se seraient engagés eux aussi. Et l'UBB aura beau perdre Thierry Paiva, Alexandre Roumat, UJ Seuteni ou Ben Lam la saison prochaine, on ne parvient pas à arracher à un concurrent direct deux des garçons les plus prometteurs de l'Hexagone à leur poste en claquant des doigts. Là, c'est clairement que Bordeaux est devenu attractif et qu'il semble être entré dans le club sélect qu'à rejoint La Rochelle la saison passée : celui des candidats sérieux pour gagner des titres. 

POINT TRANSFERT - Jalibert prolonge, Gill vers le Japon, un Fidjien à l’essai au Racing !POINT TRANSFERT - Jalibert prolonge, Gill vers le Japon, un Fidjien à l’essai au Racing !D'ailleurs, c'est probablement désormais l'une des seules choses qu'il lui reste à faire pour s'installer de manière pérenne au sein des sommets du rugby français. L'Union en a-t-elle les moyens ? On a en tout cas l'impression qu'avec Christophe Urios aux commandes et un Matthieu Jalibert inspiré à la baguette, rien n'est impossible. C'est aussi en cela que la défaite de samedi dernier face à Leicester n'est en rien alarmante (son numéro 10 était d'ailleurs absent) et marque simplement la marge de progression qu'il lui reste et les axes sur lesquels l'UBB doit encore grandir.

Reste maintenant, comme se plait à le dire "le Rustique", "à basculer (vraiment) vers la Coupe d’Europe car nous avons un mois de décembre qui est important car il peut te permettre de basculer sur l’année d’après et lancer la fin de la saison." Et au vu du programme qui l'attend durant les prochaines échéances - qui les emmenera aux Scarlets puis à Toulon - on jurerait que d'ici la nouvelle année, on sera définitivement fixés sur ce que Bordeaux a dans le ventre ou non...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Faut pas jeter l'UBB avec l'eau du bain !

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News