Top 14 - Licencié par le Racing 92, Nakarawa saisit les Prud'hommes
Leone Nakarawa pourrait toucher des indemnités suite à son licenciement.
Le deuxième ligne international fidjien Leone Nakarawa a saisi le tribunal des Prud'hommes après avoir été licencié par le Racing 92.

[TRANSFERT] Top 14 - Leone Nakarawa fait faux bond à Bayonne pour Glasgow[TRANSFERT] Top 14 - Leone Nakarawa fait faux bond à Bayonne pour GlasgowOn pensait le cas Nakarawa terminé suite à son licenciement par le Racing 92 et son retour à Glasgow. Mais le deuxième ligne international, licencié pour faute grave par la formation francilienne, a porté l'affaire devant le tribunal des Prud'hommes. L'Équipe nous indique ce jeudi qu'une audience de conciliation aura lieu le 11 février. Alors qu'il était encore sous contrat pendant un an, il est parti sans indemnités. Si d'aventure la justice devait statuer en sa faveur en requalifiant sa faute en faute simple, il n'est pas impossible que le Racing 92 ait à lui verser un petit pécule. Pour rappel, Leone Nakarawa n'avait pas repris l'entraînement à la date fixée après la Coupe du monde. Revenu en France avec deux semaines de retard, il avait été mis à pied par la formation francilienne, refusant notamment les sanctions décidées par son président Jacky Lorenzetti.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • garcon63
    91260 points
  • il y a 1 semaine

franchement, je n'ai pas lu tous les messages initiés par cette information.(veuillez m'excuser je ne maitrise pas les termes techniques de ces sites)
mais je pense que leurs agents doivent leur apprendre deux structures : le Club et les Prudhommes, sans leur expliquer comment marchent ni l'un ni l'autre

  • ced
    98651 points
  • il y a 1 semaine

plus le rugby se professionnalise plus ça ressemble à la vie du PME

J'adore lire, sous l'article, les commentaires péremptoires d'experts qui manifestement n'y connaissent strictement rien en droit du travail... Mais qui n'hésitent pas à affirmer leur point de vue.

@jrockfalyn

Soit tu t'explique, soit tu ne dis rien mais là tu passe juste pour un troll condescendant (serais tu un président de club de top14?)

@jrockfalyn

Toi qui connaît le droit du travail sur le bout des doigts, c'est quoi ton analyse du dossier ?
C'est vraiment bien quand on a des avis de spécialistes .

Aucune connaissance du dossier, mais c'est commun les patrons d'équipes de rugby qui se croient tout puissant et au dessus du code du travail. Affaire à suivre.

Pour aller aux prud'hommes suite à ses voyages, il a fait appel à un syndicat d'initiatives ?

  • Yonolan
    62525 points
  • il y a 2 semaines

l'abandon de poste (au dela de 4 jours si cela n'a pas changé ) a toujours été considéré comme une faute qui effectivement peut entraîner le licenciement
Ce sera intéressant de savoir sur quelles bases l'avocat de ce joueur pense pouvoir gagner son procès et dénoncer le licenciement ... on suivra avec intérêt la suite donc

  • darki
    10721 points
  • il y a 1 semaine
@Yonolan

Il y a beaucoup de possibilités...
Abandon de poste n'est pas égale à faute grave, je ne sais pas où tu as vu ça... Déjà si l'employé reprend le travail avant la mise en demeure ca ne peut plus être une faute grave, si l'absence de l'employé ne déstabilise pas l'entreprise non plus...
Enfin bref ne t'en fais pas, son avocat peut avoir beaucoup d'arguments.
Ps:il ne faut pas oublier que les contrats de sportifs professionnels ne sont pas régi par le cadre du droit privé classique mais par la jurisprudence et le droit coutumier...

  • Jak3192
    52682 points
  • il y a 2 semaines

Si le joueur gagne,
ça va devenir open bar aux prud’hommes

Assez probable que les choses soient requalifiées en faute simple. Ceci implique paiement des CP calculées jusqu'à échéance du CDD et une petite indemnité (généralement 1/10ème d'un mois de salaire). C'est pas la mer à boire, les 2 parties ont intérêt à passer un accord transactionnel au moment d'une conciliation. Outre que ça désengorge les tribunaux pour des trucs qui en valent la peine, ça évite de faire durer le plaisir. A moins qu'une des 2 parties prenne plaisir à emmerder l'autre...

Il va falloir regarder le jugement avec intérêt car même s'il n'y a pas de jurisprudence si Nakarawa gagne, les clubs risquent de prendre l'habitude d'attendre leurs fidjiens à la reprise.
Après il essaye de prendre un peu d'argent ce qui est un réflexe pavlovien du joueur licencié pour faute grave.

Ah ben ça alors !! Curieux de savoir ce qu'il va bien pouvoir plaider pour sa défense !
Heureusement que tous les joueurs de rugby ne sont pas aussi attachés à leur club que Nakarawa.

  • adourAB
    981 points
  • il y a 2 semaines
@Flo Menot

Là, il était plutôt détaché de son club.

  • Sams
    3579 points
  • il y a 2 semaines

Un abandon de poste c est 5 semaines et 3 recommandés. Il va falloir prouver le préjudice subi par le racing s ils veulent justifier leur licenciement !

  • adourAB
    981 points
  • il y a 2 semaines

Suffit de perturber la préparation de son équipe, de faire ce que l’on veut, de se faire licencier, et ensuite aller pleurer pour se faire indemniser. Voilà qui ouvre des perspectives à de nombreux joueurs.

Derniers articles

Sponsorisé News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
News
Transferts