TOP 14. Les joueurs étrangers sous contrats espoirs ne seront plus considérés comme JIFF
Top 14. Les jeunes joueurs étrangers ne pourront plus être JIFF

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !

À compter de la saison 2017-2018, les jeunes joueurs étrangers qui intégreront les centres de formation des clubs du Top 14 ne pourront plus êtres considérés comme JIFF (*joueur issu des filières de formation). Le Midi-Olympique nous apprend en effet que cette mesure a été votée par les présidents de clubs hier, lors de l’assemblée générale de la LNR à Margaux (Gironde).

Une décision qui a pour but de favoriser l’émergence de jeunes joueurs français. Jusqu’alors, de nombreux clubs (pour ne pas dire tous) faisaient gonfler leur nombre de JIFF en recrutant des joueurs étrangers de moins de 23 ans, et en leur faisant signer des contrats espoirs. Cela ne devrait donc plus être possible dans un an : même sous contrat espoir, un joueur « non-JIFF » restera considéré comme « non-JIFF ».

Rappelons qu’à partir de la saison prochaine, les clubs auront le droit à 16 joueurs « non-JIFF » dans leur effectif, et devront aligner 14 joueurs JIFF en moyenne par feuille de matchs, contre 12 pour la saison 2015-2016. En cas de non-respect de ces nouveaux règlements, le président de la LNR, Paul Goze, a annoncé que les clubs pourraient être lourdement sanctionnés, notamment avec des retraits de points. Néanmoins, pour le moment, rien n'a été décidé à ce sujet. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il conviendrait aussi de baisser l'âge maximum d'admissibilité au Statut Espoir....21 ans me semble le bon âge...Le mec de 22 ans que tu fais venir de l'autre bout de la Planète n'est certainement pas "Issu de la Formation Francaise"....Tu ne le formes pas, tu te contentes de profiter de la Faille pour habiller ton effectif pro....Le nombre faramineux de Jeunes entre 20 et 23 ans qui perdent leur temps en Espoir avec des perspectives proches du néant de faire carrière seraient plus inspirés de venir alimenter les Clubs de Fédérale, de pratiquer leur passion sans se soucier des Chimères du Monde Professionnel....A l'inverse les Clubs seraient enclins à faire signer Pro, bcp plus tôt les meilleurs d'entre eux et par effet boule de neige se verraient obligés de les faire Jouer compte tenu qu'il convient d'amortir tout investissement dans un système financier....

  • Ivoire
    413 points
  • il y a 4 ans
@MARCFANXV

Ou a la rigueur, que certains clubs pro prêtent leurs jeunes joueurs. C'est ce que fait Brive avec ses meilleurs jeunes éléments.

Sinon, plutôt d'accord avec ce que tu dis. M'enfin le problème du mec de 22 ans importés de l'autre bout de la planète est réglé avec cette règle du "pas français, pas JIFF".

  • Mayk83
    15731 points
  • il y a 4 ans

Quand superSalviac sera élu, toutes ces conneries seront finies !

Et si les dirigeants de club (re)commençaient à être intelligents ?

La FFR et la Ligue peuvent mettre autant de règles qu'elles veulent, c'est aux dirigeants de commencer à dépenser mieux et rentabiliser leurs investissements. Les centres de formation représentent des budgets très importants, comment ne pas en exiger plus ?

Je pense en premier lieu à Toulouse ou Clermont. Les générations de joueurs formés au club sont déjà loin. Il est temps de réagir et amener leurs jeunes jusqu'au plus haut niveau au lieu de recruter d'autres espoirs français ou des étrangers.

Bonne nouvelle. Mais qui dans le même temps met en lumière à quel point le concept du JIFF est bancal et la lenteur de nos instances à s'en rendre compte. Permettre qu'un étranger soit JIFF s'il a un contrat espoir ou s'il remplace un JIFF en tant que joker médical ouvrait la porte aux abus, il n'y a pas besoin de sortir de Polytechnique pour s'en rendre compte. Donc les types qui ont pondu de telles mesures sont soit limités intellectuellement, soit ils nous prennent pour des imbéciles. On a quand même créé le JIFF qui doit favoriser la sélection nationale tout en permettant à un joueur non sélectionnable d'être JIFF et un joueur sélectionnable de ne pas l'être, mais personne en haut lieu n'a l'air de le remarquer ou de s'en émouvoir.

Le problème c'est qu'à chaque fois qu'il faut prendre une mesure on regarde ce qu'on fait les étrangers 5 ou 10 ans avant, on y rajoute des exceptions qui sont autant de failles pour permettre de contourner la règle, et ensuite on ose s'étonner de leur manque d'efficacité. Les Anglais ont mis en vigueur la règle "14 sélectionnables par match" en 2008 et cela a participé à l'embellie de leur formation. De notre côté il a fallu attendre 2015-2016 pour voir 12 JIFFS en moyenne sur la saison, avec des failles béantes dans lesquels les clubs se sont engouffrés. Ensuite on ne comprend pas pourquoi nos Bleuets peinent à atteindre les demies au Mondial U20 (2 fois en 9 éditions) pendant que les Anglais alignent 7 finales dont 3 titres en 9 éditions.

Notre problème c'est qu'on aimerait que tout fonctionne mieux mais qu'on ne veut surtout pas prendre de décisions, parce que personne ne veut subir d'inconvénient. Chacun souhaite une solution qui demanderait aux autres de faire des efforts tout en apportant un avantage à soi-même. L'intérêt supérieur du rugby français dont on parle à chaque bilan, c'est comme le Père Noël: on en parle beaucoup une fois par an mais il n'existe pas (désolé du spoil pour ceux qui y croyaient encore).

Comme déjà dit enlève le : "En moyenne" Paulo.....Et là, là seulement, les choses évolueront substantiellement....

  • Pianto
    36882 points
  • il y a 4 ans

un ilien/georgien/ougandais qui vient à 16 ans dans un centre de formation et qui signe un contrat espoir à 20 ans, il est JIFF ou il n'est pas JIFF ?
Ce n'est pas clair pour moi.
Il faudrait surtout arrêter avec ce terme de JIFF, dire "français" épicétou.
L droit du travail européen n'est quasiment pas un obstacle puisqu'il autorise la libre circulation des travailleurs à l'intérieur de l'UE, ce qui ne concerne plus beaucoup de pays de rugby aujourd'hui...

Le fait qu'on soit moins compétitifs en coupe d'Europe, je n'en ai rien à carrer.
L'équipe de France doit être le maître-mot de toute nouvelle réforme.
L'intérêt des clubs doit passer loin après.

  • alex
    3516 points
  • il y a 4 ans
@Pianto

@Pianto, si on regarde la définition du JIFF, "un ilien/georgien/ougandais qui vient à 16 ans dans un centre de formation et qui signe un contrat espoir à 20 ans", il sera JIFF

cette réforme ne touche pas au JIFF mais juste aux contrats espoirs (qui comptaient systématiquement comme JIFF, même si tu recrutais direct un NZ de 22 ans !)

donc on progresse doucement, mais une fois de plus, c'est une révolte molle 😉
(mais ça reste un changement positif ! faut pas non plus tout voir en noir)

@alex

Merci pour la précision car ce n'était pas très clair et d'accord révolution molle.

@Pianto

assez d'accord, plus de JIFF mais des sélectionnables en equipes de France (3 ans de résidence ...)

  • alex
    3516 points
  • il y a 4 ans
@RugbyEnGermanie

complétement d'accord avec ça : c'est "ridicule" d'avoir des JIFF non sélectionnables et des sélectionnables non JIFF ... y'a aucun intérêt, ni pour l'équipe de France, ni pour nos jeunes ...

c'est une fois de plus la fameuse exception culturelle française 😉

  • alex
    3516 points
  • il y a 4 ans
@alex

et une vraie avancée, ça serait effectivement un quota de sélectionnable par feuille de match (et pas en moyenne !), sachant qu'un joueur qui a fait 3, 5 ou X années en France peut devenir sélectionnable mais qu'un joueur qui respecte cette durée mais qui fait le choix de représenter un autre pays (souvent SON pays) ne sera plus favorisé ...

@Pianto

Pianto : ce n'est clair dans aucun des articles que j'ai pu lire aujourd'hui à ce sujet, et je suis fort déçu que ce soit également le cas ici aussi.

Mais je pense que la réforme c'est : un joueur espoir ne compte pas comme un JIFF pour la moyenne de JIFF par match (et compte en non jiff dans l'effectif de référence ?) s'il n'a aucune chance de remplir les conditions de JIFF une fois qu'il aura l'âge de passer pro. Le but, c'est d'éviter les arrivées de jeunes joueurs de 21-22-23 ans jouant avec les pros mais sous contrat espoir _ donc qui ne comptent actuellement pas ni pour le quotas de JIFF dans l'effectif de référence, ni pour la moyenne annuelle.


C'est Montpellier qui va faire la gueule : déjà qu'ils ont péniblement atteint les 12 de moyenne par match cette saison passée… Et 4 de leurs recrues Sudaf de cette année sont justement de ces « espoirs marrons » (deux de 21 ans, deux de 22 ans) Enfin, si la sanction se limite à du financier (j'ai lu sur Allrugby 10 % des droits TV non versés si le quota de JIFF par match n'est pas respecté, soit environ 200k euros), c'est pas encore super menaçant, du poins par pour tout le monde. Mais Goze avait parlé de retrait de points au classement dans une interview le mois dernier…


« Il faudrait surtout arrêter avec ce terme de JIFF, dire "français" épicétou. L droit du travail européen n'est quasiment pas un obstacle »
Bah, si, justement. Surtout que ce droit s'étend aux ressortissants de tous les pays ayant signé un accord d'association ou de coopération avec l'UE. I.e., entre autre, l'AdS, les Fiji, les Samoa, les Tongas.


Donc, oui, si on raisonnait en termes de quotas d'«étrangers», on pourrait limiter le nombre d'Argentins, NZ, Georgiens et Aussies dans le championnat, vu que ces pays n'ont pas de tels accords, mais à l'inverse, il n'y aurait *plus aucune* limite possible au nombre d'Îliens et de Saffers (Là, Montpellier se frotterait les mains)… plus tout les joueurs des autres pays d'Europe.

@Pianto

Tu mets combien d'argent dans l'intérêt de l'Equipe de France ? Parce qu'aujourd'hui, ceux qui paient les joueurs, ce sont les clubs. Il parait difficile de leur demander de se désintéresser de la coupe d'Europe au profit de l'Equipe de France qui ne leur rapporte rien.

@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est bien vrai et c'est malheureux car en attendant le XV de France reste la vitrine du rugby Français.

Là encore, une décision au départ pleine de belles choses, puis un constat "oh les clubs ont joué avec la règle", alors on durcit le système et déjà certains ont vu qu'en faisant signé encore plus tôt un joueur on peut contourner la règle alors que le sujet c'est la calendrier.

S'il n'y avait pas les doublons on n'en serait pas là.

Je crains pour la prochaine pour l'UBB qui pourrait se retrouver dans la situation du SF cette année. Je ne l'espère pas mais il y en a marre de ne pas pouvoir disposer de ses joueurs.

  • jumisao
    20770 points
  • il y a 4 ans

Pour la limite de 14 joueurs jiff par feuille de match, j'ose espérer que les clubs fournisseurs d'internationaux français, et donc de jiffs, seront "aidés" lors des absences des internationaux. PAr exemple, l'ASM ou le ST, avec 6 joueurs dans la liste elite, et pas des moindre, si les 6 manquent car EDF, sans parler des jeunes qui seront au même moment avec l'EDF U20, ça peut compliquer les choses grandement pour atteindre 14joueurs jiffs sur la feuille de match.

@jumisao

14 par feuille de match, c'est une moyenne. Rien n'interdit, si empêchement, de faire jouer des non-JIFF pendant le Tournoi, tant qu'on respecte le quota en fin de saison.

  • jumisao
    20770 points
  • il y a 4 ans
@Yann Béli

Oui, bien sûr, mais ça oblige les clubs qui sont déjà pourvoyeurs de français à en avoir encore plus pour être sûr de "respecter" la règle sur l'ensemble de la saison. Alors que les clubs qui n'en fournissent pas ou peu, au final, peuvent faire moins d'efforts pour être dans les clous. Sans parler du fait que les joueurs de la liste elite sont limités en terme de matchs (doublons, période de repos, nombre limite de matchs joués par saison,...).

donc ils iront juste "pêcher" les Fidjiens/Géorgiens/Sudafs un peu plus jeune encore, avant l'âge Espoirs, non? comme ca se fait dans le football avec des recrutements vers 14-17ans.

  • alex
    3516 points
  • il y a 4 ans
@RugbyEnGermanie

c'est déjà le cas tu sais !
la réforme ne porte que sur les contrats espoirs
la notion de JIFF n'est pas remise en cause, et tous les iliens/géorgiens/sudafs de 16/18 ans dans les centres de formation resteront JIFF !

(mais bon, on progresse 😛)

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

A mon avis, celà va dans le bon sens. Et mettrait fin à une belle hypocrisie.

C'est très bien ! Bien que cela aurait dû être depuis le début, mais enfin c'est déjà bien de reconnaitre ses erreurs : y'a que les idiots qui changent pas d'avis. Certains clubs vont avoir quelques problèmes d'ici pas très longtemps.
Bravo, ces mesures ne changeront pas tout, mais participent à une amélioration générale !

  • Leojim
    2970 points
  • il y a 4 ans

Faudra changer l'acronyme alors. Par exemple JFIFFF "Jeune Français issu des filières de formation françaises". Accessoirement, je suis toujours dubitatif sur ces mesures ; si un joueur français est bon ou prometteur, je ne pense pas que les clubs vont cracher dessus. Avec ces réformes, la seule chose qui va se passer, c'est que les clubs français vont avoir tellement de contraintes qu'ils ne vont plus briller en coupes d'Europe comme ces dernières saisons, et que l'équipe de France ne va pas devenir meilleure pour autant.

  • alex
    3516 points
  • il y a 4 ans
@Leojim

"briller" en coupe d'Europe, c'est vraiment ça le plus important ?
😉

les nations britanniques ont aussi des contraintes (certainement plus drastiques même que celles en France), et ça ne les empêche pas d'afficher un joli niveau tant en coupe d'Europe qu'avec leurs équipes nationales ...

@Leojim

L'idée de base de ce projet était de faire jouer plus les jeunes joueurs français, afin qu'ils acquièrent l'expérience nécessaire pour s'aguerrir. Cette nouvelle réforme, si elle va au bout avec sanctions sportives à la clé, va permettre ceci.

Tout est dans la fin " les clubs pourraient être lourdement sanctionnés, notamment avec des retraits de points. Néanmoins, pour le moment, rien n'a été décidé à ce sujet. "
Si on en reste à des sanctions financières, cela ne touchera pas beaucoup les clubs les plus riches et ça ne servira à rien, probablement.

@Trainduc

Question un peu hors-sujet : avec un pseudo pareil, comptez-vous changer de club à supporter durant l'été ? cette question n'est guidée que par ma curiosité, n'y voyez aucun jugement de valeur (moi-même, j'apprécie très fortement ce joueur et apprécie d'autant plus Toulon de l'avoir sorti de l'impasse dans laquelle il se trouvait).

Ha ben enfin, depuis le temps que ce type de mesure était réclamé, le système JIFF va enfin prendre un peu plus de consistance. Parce que c'est vrai qu'avant, ça ne voulait rien dire.
Dommage pour Clermont (je parle de ce que je connais), les pépites issues de Nadroga ne pourront plus gonfler les effectifs.

@WarriusZero

Pourquoi dommage ? Au contraire, cela incitera les joueurs à se surpasser pour passer pro au plus vite, en restant le moins de temps possible en catégorie espoir. La sélection sera rude, et dans un contexte aussi concurentiel il n'est pas impossible qu'éclosent de formidables révélations.

@Yann Béli

Je faisais un peu de mauvais esprit.
Clermont est allé chercher quelques uns de ses meilleurs espoirs/joueurs à Nodroga, et des garçons comme Raka, Yato ou Nakaitaci sont comptés comme JIFF. Quand je disais que les effectifs ne seront plus gonflés, c'est par rapport aux JIFF. Les meilleurs joueurs de Nadroga viendront toujours à l'ASM, mais ils seront non JIFF, et il faudra par conséquent que la filière française de détection soit meilleure pour qu'on ait les quotas.

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News
News
News