Top 14 - Le Toulouse de 2021 est-il meilleur que celui de 2019 ?
2019 c'était stupéfiant, 2021, c'est immense.
Fort de son année fantastique, le Stade Toulousain a évoqué en nous une question pour le moins futile et pourtant si intrigante : est-il meilleur qu'en 2019 ?

C’est donc au coeur de la nuit dionysienne - et diluvienne - de ce 25 juin 2021 que le Stade Toulousain a soulevé le 21ème Brennus de son histoire. L’immense Jerome Kaino était là pour un dernier effort au milieu des siens, histoire de porter à bout de bras ce bouclier d’une dizaine de kilos et de boucler la boucle d’une carrière longue de 17 ans, 2 coupes du monde, 6 Rugby Championship, 1 Champions Cup et donc, 2 Brennus. Au passage, Toulouse réalisait le fameux doublé coupe d’Europe - championnat si difficile à avoir et réaffirmait s’il le fallait encore qu’il était bel et bien de retour sur le toit du vieux-continent.

Pourtant, puisque l’exigence vient avec les résultats, nous nous sommes demandés, peu après la finale, si ce Stade Toulousain-là n’était pas encore plus fort que celui de 2019 ?

Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]

Poser la question, c’est probablement y répondre. Car si cette saison 2020/2021 si particulière n’a pu être la totale euphorie de 6 mois que vécurent les Rouges et Noirs il y a deux ans, le fond est peut-être encore meilleur. Certes l’équipe de cette année n’était certainement pas meilleure sur le papier : Kolbe n’est plus l’attaquant qu’il était en 2019, Joe Tekori a commencé à sentir le poids de l’âge sur lui et Sébastien Bézy n’est plus là pour enfiler le rôle du joker parfait d’Antoine Dupont. Oui, mais ce Toulouse-là est bien meilleur dans la gestion du jeu, dans sa capacité à « tuer » les rencontres, et c’est à coup sûr ça qui leur a permis de glaner les deux titres les plus convoités d’Europe cette année, prouesse seulement réussie par les Galactiques du RCT en 2014.

D’ailleurs, quand bien même les Hauts-Garonnais finirent l’exercice 2018/2019 avec un total de points jamais atteint depuis la création du Top 14 (98) et eurent de quoi faire pâlir les All Blacks grâce à leur jeu offensif, on jurerait que l’équipe qui avait pris 30 points au Leinster en demie de Champions Cup il y a deux ans l’aurait emporté aujourd’hui. C’est bien simple, ce Toulouse-là sait élever son niveau et adapter son style de jeu lors des rencontres qui comptent, la preuve en est que contrairement à l’épopée de la route des vingt, il n’a jamais tremblé en cette 2ème partie de saison sur les matchs à enjeu, exception faite de la demi-finale de championnat face à l’UBB.

''Le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain, peut-être même au-dessus de Toulouse''''Le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain, peut-être même au-dessus de Toulouse''

Passée la fièvre ardente de 2019, la culture de la gagne s’est bel et bien réinstallée sur les bords de la Garonne, faisant de nouveau du Stade Toulousain cette insatiable machine à gagner. En tirant le trait, on écrirait que ce premier titre de l'ère Mola validait simplement la relance de la machine stadiste. Il a contribué à la construction de ce groupe qui aujourd'hui, a marqué d'une pierre blanche son retour au premier plan mondial.

Maturité individuelle

En ce sens et à l’échelle individuelle, Antoine Dupont est depuis passé de la pépite du championnat au meilleur joueur du monde, Selevasio Tolofua a appris comme il le fallait aux côtés de Jerome Kaino, jusqu’à lui chiper sa place de titulaire pour le dernier match de sa carrière, quand Julien Marchand, parmi le gratin des talonneurs de la planète aujourd’hui, a - enfin - pu disputer des phases finales. En sus et même s’il ne jouait pas la finale, Romain Ntamack est devenu l’ouvreur que le monde nous enviera d’ici peu. Tout ce qui fait qu’avec deux ans de bouteille en plus, cette équipe est aujourd’hui encore meilleure que celle de 2019, a qui tout réussissait pourtant. Désormais, tous les observateurs ou presque sont unanimes : Toulouse est LA meilleure équipe d’Europe. Et c’est en ce sens que ce que l’on pensait être un niveau de performance jamais atteignable à nouveau, a bien fini par être surpassé. Le rugby est un sport collectif et à la fin, c’est le Stade Toulousain qui gagne. Telle est la (re)nouvelle maxime du rugby nordiste.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • tropico
    33063 points
  • il y a 2 ans

Toulouse de 2021 plus régulier et donc en moyenne meilleur
Mais je pense que les 2 équipes à leur meilleur niveau, le Toulouse de 2019 battrait celui de 2021

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News