Top 14 - Le Toulouse de 2021 est-il meilleur que celui de 2019 ?
2019 c'était stupéfiant, 2021, c'est immense.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Fort de son année fantastique, le Stade Toulousain a évoqué en nous une question pour le moins futile et pourtant si intrigante : est-il meilleur qu'en 2019 ?

C’est donc au coeur de la nuit dionysienne - et diluvienne - de ce 25 juin 2021 que le Stade Toulousain a soulevé le 21ème Brennus de son histoire. L’immense Jerome Kaino était là pour un dernier effort au milieu des siens, histoire de porter à bout de bras ce bouclier d’une dizaine de kilos et de boucler la boucle d’une carrière longue de 17 ans, 2 coupes du monde, 6 Rugby Championship, 1 Champions Cup et donc, 2 Brennus. Au passage, Toulouse réalisait le fameux doublé coupe d’Europe - championnat si difficile à avoir et réaffirmait s’il le fallait encore qu’il était bel et bien de retour sur le toit du vieux-continent.

Pourtant, puisque l’exigence vient avec les résultats, nous nous sommes demandés, peu après la finale, si ce Stade Toulousain-là n’était pas encore plus fort que celui de 2019 ?

Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]Toulouse. La tradition de Romain Ntamack se perpétue : du surf sur les titres [VIDÉO]

Poser la question, c’est probablement y répondre. Car si cette saison 2020/2021 si particulière n’a pu être la totale euphorie de 6 mois que vécurent les Rouges et Noirs il y a deux ans, le fond est peut-être encore meilleur. Certes l’équipe de cette année n’était certainement pas meilleure sur le papier : Kolbe n’est plus l’attaquant qu’il était en 2019, Joe Tekori a commencé à sentir le poids de l’âge sur lui et Sébastien Bézy n’est plus là pour enfiler le rôle du joker parfait d’Antoine Dupont. Oui, mais ce Toulouse-là est bien meilleur dans la gestion du jeu, dans sa capacité à « tuer » les rencontres, et c’est à coup sûr ça qui leur a permis de glaner les deux titres les plus convoités d’Europe cette année, prouesse seulement réussie par les Galactiques du RCT en 2014.

D’ailleurs, quand bien même les Hauts-Garonnais finirent l’exercice 2018/2019 avec un total de points jamais atteint depuis la création du Top 14 (98) et eurent de quoi faire pâlir les All Blacks grâce à leur jeu offensif, on jurerait que l’équipe qui avait pris 30 points au Leinster en demie de Champions Cup il y a deux ans l’aurait emporté aujourd’hui. C’est bien simple, ce Toulouse-là sait élever son niveau et adapter son style de jeu lors des rencontres qui comptent, la preuve en est que contrairement à l’épopée de la route des vingt, il n’a jamais tremblé en cette 2ème partie de saison sur les matchs à enjeu, exception faite de la demi-finale de championnat face à l’UBB.

''Le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain, peut-être même au-dessus de Toulouse''''Le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain, peut-être même au-dessus de Toulouse''

Passée la fièvre ardente de 2019, la culture de la gagne s’est bel et bien réinstallée sur les bords de la Garonne, faisant de nouveau du Stade Toulousain cette insatiable machine à gagner. En tirant le trait, on écrirait que ce premier titre de l'ère Mola validait simplement la relance de la machine stadiste. Il a contribué à la construction de ce groupe qui aujourd'hui, a marqué d'une pierre blanche son retour au premier plan mondial.

Maturité individuelle

En ce sens et à l’échelle individuelle, Antoine Dupont est depuis passé de la pépite du championnat au meilleur joueur du monde, Selevasio Tolofua a appris comme il le fallait aux côtés de Jerome Kaino, jusqu’à lui chiper sa place de titulaire pour le dernier match de sa carrière, quand Julien Marchand, parmi le gratin des talonneurs de la planète aujourd’hui, a - enfin - pu disputer des phases finales. En sus et même s’il ne jouait pas la finale, Romain Ntamack est devenu l’ouvreur que le monde nous enviera d’ici peu. Tout ce qui fait qu’avec deux ans de bouteille en plus, cette équipe est aujourd’hui encore meilleure que celle de 2019, a qui tout réussissait pourtant. Désormais, tous les observateurs ou presque sont unanimes : Toulouse est LA meilleure équipe d’Europe. Et c’est en ce sens que ce que l’on pensait être un niveau de performance jamais atteignable à nouveau, a bien fini par être surpassé. Le rugby est un sport collectif et à la fin, c’est le Stade Toulousain qui gagne. Telle est la (re)nouvelle maxime du rugby nordiste.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • tropico
    21873 points
  • il y a 3 mois

Toulouse de 2021 plus régulier et donc en moyenne meilleur
Mais je pense que les 2 équipes à leur meilleur niveau, le Toulouse de 2019 battrait celui de 2021

Ben oui, Fissede a fait deux mètres de plus sur le Brennus qu'en 2019.

  • Manu
    14552 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

"Fissede" ?

@Manu

"Fils de" si tu préfères, le surnom dont on l'avait affublé au début de son ascension.

  • Manu
    14552 points
  • il y a 3 mois
@lelinzhou

Ah, ok. Et c'est le fils de qui ? 😉

@Manu

Quelqu'un de connu je suppose.

Le ST est plus stratégique cette saison. Et est capable de modifier ses approches de matchs sans hésiter et sans trembler. On peut dire que l'équipe a plus de cordes à son arc !
Par contre j'aimais beaucoup le potentiel offensif de 2018/2019 ainsi que leur système de défense qui me paraissait extrêmement performant.

Si on se projette un peu, il y a quelques points sur lesquels il y a matière à réfléchir.

- Ce qui m'a le plus marqué cette année c'est la sérénité de cette équipe et cette confiance en eux. Quel va être l'impact du départ de Kaino, Huget et, à court terme, celui de Médard, Tekori et potentiellement Akhi (il semble qu'il ait envie de retourner en NZ)? Personellement, j'ai l'impression que les Marchands, Dupont, Ntamack ou Cros ont un peu pris la relève cette année. Du coup même si la question est légitime, je pense que ça devrait aller.

- Le renouvellement: encore une fois, avec le départ de leader de jeu mais aussi de mercato (je pense à Castet), se pose aussi la question du renouvellement des postes. J'ai beaucoup aimé voir de nombreux jeunes jouer cette année, ça a d'ailleurs permis d'en voir certains (Meafou, Youyoutte, Germain ou encore Cramont) commencer à prendre du temps de jeu (et espérons qu'ils pourront confirmer dans les prochaines année), je pense que la stratégie sera encore mise en place l'année prochaine et permettra à certain de commencer à percer (avec les espoirs champion de France, il y en a probablement certains qui pourraient venir faire un tour en équipe 1) et à d'autres de confirmer. Enfin, il semblerait que l'on garde nos 2 argentins (au moins) 1 an de plus et avec l'arrivée de Jelonch en 3ème, j'ai l'impression que l'on s'est renforcé dans des secteurs où l'ont a été embêté cette année. La seule vraie perte me semble Castet qui était vraiment très bon (même si Neti n'est pas si mal, il n'est pas au même niveau).

- La motivation: La c'est assez difficile à dire, j'espère que Mola saura trouver les bons leviers pour remotiver ses troupes. Potentiellement, la WC2023 en France peut aider à trouver de la motivation. Mais là c'est plus difficile à dire.

- Le jeu: Cette année on a essayé de s'adapter au jeu de l'adversaire et de les prendre sur leur points forts et ça a marcher. Par contre, j'aurai aimé que l'on puisse plus marquer notre identité en imposant notre jeu et en forçant les autres à s'adapter (en gros plus de jeu). Mola semblait aussi vouloir pousser dans cette direction donc à voir. Je sais que c'est un peu utopique et que par 4°C et sous la pluie il vaut mieux ne pas trop tenter les off-load mais bon, ça rend les match plus agréables.

  • TarnSud
    1031 points
  • il y a 3 mois

J’aime ce second degré de l’article…ah non on me dit qu’il y a une alerte boulard en cours !!! Et moi qui croyais que les plus gros boulards étaient sur Jackie et michel 😂😂😂

Vous voulez pas arrêtez avec ce mot débile "galactiques" ???

@Cochondanslemais65

Galactics de langage journaleux. Pour le journaleux, "galactiques", c'est quand une équipe a plein de pépites qui font des trucs sublimes.

Bon, ça fait quand même un peu turboboulard toulousain cet article (et je suis supporter toulousain), à mon avis, on n'a pas fini de se faire chambrer à ce propos.

Même si Toulouse me semble meilleure qu'en 2019 et est clairement l'UNE DES meilleures équipes d'Europe, elle n'est pas LA meilleure équipe. Pour qu'elle le devienne, il va falloir durer: répéter ces performances sur plusieurs années. Pour le moment il ne faut pas enterrer le Leinster, Exeter, les Saracens, La Rochelle, le Racing ou Bordeaux (et bien d'autres).

L'humilité est une qualité trop souvent dévoyée, dire que Toulouse 21 est un grand cru, OK, dire que c'est LA meilleure équipe d'Europe, à voir dans 2 ans.

  • Jak3192
    61496 points
  • il y a 3 mois
@RCToulousain

Si tu veux, mais pour l'année sportive 2020 2021, le meilleur c'est le ST.
Le reste n'est qu'elucubration
Et l'article ne parle pas du futur, comme tu le fais: juste du présent et du passé.
Heureusement (ouf ! 🙄) l'article nous évite la 3eme phase: "demain le ST sera-t-il le meilleur club de l'univers et de ses faubourg ? Reponse dans le boule de cristal"

  • frakc
    5619 points
  • il y a 3 mois
@Jak3192

Je suis sur la même ligne que RCToulousain, Cette coupe d'Europe a trop été biaisée par le covid pour pouvoir dire que le ST est la meilleure équipe d'Europe. Si cette génération arrive a en décrocher d'autres là on pourra le dire. Tout comme on pouvait le dire par rapport à Toulon à une époque ou très récemment par rapport à Leinester. Mais tous les éléments sont là pour que ce soit le cas.
edit: Je n'avais pas lu le commentaire de Manu, j'approuve.

  • Manu
    14552 points
  • il y a 3 mois
@Jak3192

@RCToulousain
Effectivement l'humilité est certainement cette qualité qui a fait la différence au Stade Toulousain. D'ailleurs dans l'ITW de Mola dans le midol de lundi, lui même disait qu'une saison tient à peu de choses en phases finales. Que la Rochelle n'était pas loin et même Toulon en se qualifiant en barrage aurait pu aller au bout.

C'est parce que le Racing a manqué d'humilité qu'il s'est fait balayer par la Rochelle et c'est parce que la Rochelle a estimé qu'elle n'avait pas besoin de plan B avec son état de forme et après son écrasante victoire sur le Racing qu'elle a perdu en finale.

Le Stade Toulousain n'est pas intrinsèquement la meilleure équipe d'Europe, c'est la seulement la championne d'Europe. Elle a pu sortir des poules lors d'une Coupe au format atypique avec peu de matchs de qualification (aurait elle réussi à le faire autrement avec Exeter dans sa poule dont les matchs ont été annulés?). Elle a su s'adapter à chaque adversaire ensuite (Munster, Clermont, UBB, la Rochelle), bien aidée par le carton rouge de Botia.
En championnat, sans le carton rouge contre Seuteni, aurait elle gagné la demie?
Une chose est certaine, c'est l'équipe qui a sûrement la stratégie de jeu la plus diversifiée an Europe, avec un groupe très solidaire et intelligent dans sa gestion

Elle deviendrait certainement la meilleure équipe d'Europe si la saison prochaine elle confirmait en remportant une nouvelle fois la Coupe après avoir gagné chaque match de poule (sans annulation)

  • Jak3192
    61496 points
  • il y a 3 mois
@Manu

Dans tes interrogations sur la validité de l'emprise du ST cette année sur la CE, et le rugby europeen , avec tous les événements sportifs et extra sportifs, liés à toute rencontre sportive, tu as oublié de parler des Saracens qui ont été relégué pour des motifs qui sont ce qu'ils sont et n'ont pu disputer ce même titre.
Parcequil y avait des clients aussi...

C'est fou ce qu'on peut lire, parcequ'avec des "si", on ne fait que des planches 😂

@Manu

Rien à dire de plus 😀
Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé l'interview de Mola et, effectivement, il fait preuve d'humilité assez impressionante pour un coach qui vient d'emmener son équipe à ce niveau.
Et, comme tu dis, je pense que si Toulouse venait à confirmer l'année prochaine avec un autre titre, là on pourrait commencer à penser sérieusement que c'est la meilleure équipe d'Europe. En même temps j'ai l'impression que cette équipe a encore une marge de progression certaine et qu'elle peut le devenir. Espérons que les joueurs et auront cette humilité et cette volonté là.

  • LordB
    392 points
  • il y a 3 mois

"c’est à coup sûr ça qui leur a permis de glaner les deux titres les plus convoités d’Europe cette année, prouesse seulement réussie par les Galactiques du RCT en 2014."

... Et avant cela en 1996... par le Stade Toulousain.

Le Toulouse de 2019 est plus étincelant, celui de 2021 plus mâture et plus efficace. La progression de l'équipe est impressionnante, car elle a acquis la maîtrise tactique et le réalisme qui a pêché face au Leinster en 2019.

  • LordB
    392 points
  • il y a 3 mois
@Ô Toulouse

Oui, maitrise et réalisme qui auront permis de gagner au Munster et à Clermont en Hcup, ce qui n'est pas un mince exploit.

@LordB

Maitrise et réalisme qui permettraient également au Toulouse de 2021 de battre celui de 2019 je pense

  • RNP
    5726 points
  • il y a 3 mois
@Ô Toulouse

Il est certain que l'équipe 2021 a une plus grande maturité et une plus grande maitrise que celle de 2019 mais il ne faut pas oublier les quelques "couacs" de la saison (défaite contre Bayonne par exemple) et le "kiff" de voir jouer l'équipe 2019 avec des essais venus d'ailleurs.

Collectivement, dans le jeu offensif, c'est moins abouti (longueur de la saison, moins de temps passé ensemble (nombreux matches internationaux), joueurs blessés (au centre notamment), joueurs moins "sur un nuage" (Kolbe mais aussi Elstadt qui a été moins rayonnant).

Espérons que la saison prochaine, l'équipe retrouve une assise offensive collectivement plus aboutie.

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
News