''Le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain, peut-être même au-dessus de Toulouse''
Vers une finale Stade Toulousain/Racing 92 ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Pierre Berbizier se confie sur l'effectif du Racing 92 avant la demi-finale de Top 14 face au Stade Rochelais ce vendredi à Lille.

Top 14. Pourquoi ces phases finales sont inédites à plus d'un titreTop 14. Pourquoi ces phases finales sont inédites à plus d'un titreLa finale du Top 14 pourrait être totalement inédite si l'UBB et le Stade Rochelais se qualifient aux dépens de Toulouse et du Racing 92. Cependant, si ces deux derniers accèdent au match le plus attendu de la saison, ce sera également la première fois depuis plus d'un siècle qu'ils s'affrontent à ce stade. Il y a donc de quoi être excité. Surtout quand on voit les joueurs en présence de chaque côté. "Pour moi, le Racing a le plus gros effectif du Top 14 avec le Stade toulousain. C’est peut-être même au-dessus de Toulouse, sauf à la charnière", estime Pierre Berbizier via le Midi olympique. L'association Dupont/Ntamack possède non seulement la jeunesse, mais aussi le talent. Attention cependant à ce pas oublier l'expérience de leurs adversaires à l'UBB comme au Racing 92. "Sur ce match décisif, on a revu toute l’importance, toute l’expérience de Maxime Machenaud qui a été excellent". 

Ce qui impressionne le plus au sein de la formation francilienne, et c'est encore plus vrai depuis l'arrivée de Gaël Fickou, c'est la ligne de 3/4. "Le potentiel est immense. Stratosphérique", lance l'ancien sélectionneur du XV de France et entraîneur du Racing. "Cette équipe a un collectif bien rodé. Cette équipe fait peur à tout le monde. Et c’est logique. [...] Très clairement, ça semble facile de jouer dans cette équipe du Racing. Les joueurs maîtrisent leur sujet." Faut-il pour autant déjà enterrer le Stade Rochelais ? "Ils ont franchi un nouveau palier". Ce serait oublier que les Maritimes ont atteint cette année la finale de la Champions Cup en battant notamment le Leinster. Un adversaire contre qui le Racing 92 s'est cassé les dents en finale de la Coupe d'Europe en 2018. Pour Berbizier, le rapport de force est donc assez équilibré, mais la pression est clairement sur les épaules des Ciel et blancs.

Les Franciliens, aussi impressionnants soient-ils sur le papier, semblent avoir du mal à conclure. Même sur un malentendu. Champion de France en 2016, ils ont échoué à trois reprises en finale de la Champions Cup. Malgré les moyens humains et financiers déployés, les titres ne suivent pas. "Et puis, avec cet épisode « Fickou » qui est venu renforcer encore un peu plus un effectif déjà très conséquent, ça crée quelques obligations. On parle des « supersoniques », des « stratosphériques », des « Galactiques ». Peu importe comment vous les appelez, mais tout ça, il faut le justifier, le concrétiser par des résultats probants. Le Racing a un statut à assumer." Le Racing 92 va-t-il lui aussi franchir un palier ou bien rester à quai ? Premier élément de réponse vendredi soir à Lille.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    3510 points
  • il y a 1 mois

Personne ne nie l'excellence de Fickou et le potentiel énorme de la paire de centres du racing. Mais depuis que Fickou a rejoint le racing, on a l'impression que les spécialistes comme Berbizier ne parlent plus de la même équipe. Cette constellation d'étoiles galactiques leur ferait-elle quelque peu tourner la tête et oublier que le rugby commence devant, au charbon, dans l'ombre? Au talon, poste certes moins sexy mais hautement stratégique, Camille Chat est blessé et Toulouse possède le titulaire du poste en EdF et l'un de ses dauphins (qui a sorti un match énorme en finale de coupe d'Europe). Talonneur qui est épaulé par un titulaire en EdF (que beaucoup considère comme l'un des meilleur à son poste au monde) et un all-black champion du monde. Et à chaque rentrée vers la 50-60ème, leurs remplaçants délivrent des performances très solides, Et je vais m'arrêter là, mais si on regarde postes par postes, lignes par lignes, en prenant en compte titulaires et remplaçants, je ne vois pas en quoi le racing a un meilleur effectif . Et puis surtout le rugby est un sport collectif. L'arrivée d'un seul joueur, même si il est exceptionnel, ne transforme pas une équipe en un mois. Chavancy n'était pas un manchot non plus. Depuis 2018 sur 8 confrontations il y a 7 victoire du stade et une victoire du racing. Et jusqu'à preuve du contraire, le champion d'Europe et champion de France en titre ce n'est pas le racing. Bref, tous ces "spécialistes" qui versent dans le sensationnalisme et considèrent les équipes de rugby à la façon de collégiens collectionnant des images pannini, me semblent très peu sérieux. Et ce que je dis ne va pas dirigé contre le racing, ça me gonflait aussi profondément quand le passe temps favoris des "spécialistes" était d'encenser démesurément Antoine Dupont avec ce surnom au plus haut point ridicule de "Ministre de l’Intérieur". Vivement les matchs et qu'on en finisse avec tout ce blabla.

Sur le papier les lignes arrières du Racing ca fait peur... Et Toulouse avec son palmarès ca fait peur a ses adversaires... Mais si l'on additionne l'équipe, le stade, le passé, finalement, le Racing est au dessus. Surtout en cette fin de saison. Alors qu'est ce qui peut sauver Toulouse ou La Rochelle ? L'esprit d'équipe, qui semble supérieur notamment chez les avants. On va savoir...

L'effectif du Racing est très équilibré, entre de joueurs expérimentés et des jeunes talentueux, on peut dire que le club a bien bossé à cet égard.

Par contre je pense que le ST est au dessus, n'inversons pas les rôles. les Rochelais également sont finalistes de Coupe d'Europe et avec un niveau de jeu au dessus de ce qu'on a vu du Racing cette année.

Et sinon je propose qu'on arrête tout de suite ces c*nneries de « supersoniques », des « stratosphériques », des « galactiques ». En plus d'être ridicule, d'agacer les supporters du Racing, et ceux des autres clubs, c'est presque insultant de ramener cette équipe a une somme d'individualités alors que clairement le club travaille depuis des années sur une continuité du collectif (et à mon sens ça se ressent grandement au niveau du jeu proposé).

@Glas.Wegian

C'est assez similaire en effectif que ce soit sur la qualité, la quantité, et même sur la construction. Des étrangers ciblées pour du joueur clé et si possible fidélisés (Imhoff est finalement plus marqué Racing que certains joueurs formés au club), des pointures françaises recrutées tôt, des jeunes issus de la formation. Le tout dans un effectif stable, ajusté seulement par petites touches.

On peut reprocher plein de choses à Jacky ou à Laurent, mais ça bosse très très bien au Racing. Il ne manque que quelques titres pour valider le tout (il y avait eu les occases en Europe pourtant).

Derrière vous n'avez rien à nous envier si ce n'est en 9. Devant le Stade est peut-être un peu au-dessus avec plus de profondeur d'effectif.

  • JFM
    1763 points
  • il y a 1 mois

Une somme d'individualités n'a jamais fait une équipe.
Pour moi le "point faible" (ou plutôt le point le moins fort) du Racing c'est devant et plus particulièrement la 3ème ligne. En tout cas c'est là que sur le papier ca fait moins rêver. Or si la 3ème ligne est dominée, ça va être dur de jouer derrière.... Bref, si les Rochelais veulent faire déjouer les Galactiques 3/4 du Racing, ils vont devoir être dominateur dans le 8 de devant. Et c'est là que l'absence d'un Bourgarit par exemple va peser lourd dans la balance malheureusement pour eux.

@JFM

Beaucoup de blessé des 2 côtés devant, un peu inquiet pour la mêlée du Racing même si le retour de Chouzenoux devrait leur faire du bien en touche.

  • O'Livey
    6311 points
  • il y a 1 mois
@JFM

L'absence de Chat aussi est un gros coup dur pour le Racing. C'est franchement dommage, comme lors de la finale de HCup, on s'enthousiasmait à l'idée d'un duel entre 2 des meilleurs talons d'Europe, et finalement c'est encore pire, les 2 étant absents (au moins en Hcup on a eu droit à Bourgarit/Mauvaka, ça reste très solide).
Pour la 3e ligne du Racing, c'est vrai que c'est peut-être leur ligne la moins solide actuellement, mais c'est un "work in progress" il y a une transition entre les anciens (Claassen, Lauret), des intermédiaires bons sans être exceptionnels (Chouzenoux, Sanconnie, Palu) et des jeunes à très fort potentiel (Joseph, Tanga, Diallo). Une fois que cette transition sera consommée (et ça devrait pas tarder) ça fera une très belle 3e ligne.

Doumayrou declarant forfait pour la demi-finale, ça va être très dur pour les rochelais de contrer les 3/4 du Racing

@pascalbulroland

Aïe avec l’absence de Botia et Aguillon ça commence à faire beaucoup pour les centres

  • O'Livey
    6311 points
  • il y a 1 mois

Sur la ligne de 3/4 en tout cas, je pense pas que le Racing aie d'équivalent en Europe. L'axe 12/13/14 déjà bien établi, joueurs internationaux, plus Taofifenua aux portes de la sélection, Chavancy en renfort comme valeur sûre, des joueurs étrangers très expérimentés mais toujours très performants (Imhoff, Beale, Zebo même s'il part), plus quelques jeunes peut-être moins étincelants que Tao mais qui devraient quand même faire de très belles carrières de TOP14 (Klemenczak, Dupichot).
A la charnière, peut-être que ça vaut pas tout à fait Toulouse, mais ça reste très performant, et en plus y'a du monde derrière en 9 (Machenaud, Irribaren, et l'avenir avec Le Garrec). La charnière titulaire est peut-être la 2e meilleure de France (en dessous de Dupont/NTK, égalité avec Lucu/Jali, et un peu au dessus de Serin/Carbo).
Et les avants, c'est pas des manches non plus. Des vieux briscards expérimentés mais toujours performants (Lauret, Ryan, Bird, Le Roux, Ben Arous, Classens qui part), des relativement jeunes bien établis (Chat surtout, mais aussi Baubigny, Sanconnie, Chouzenoux, Palu) et quelques très gros espoirs (Diallo, Kolinghar, Joseph, Colombes).
Franchement, je trouve que c'est une très belle équipe du Racing, très performante, mais qui devrait le rester pour longtemps, et qui pourrait même encore monter, avec les cadres expérimentés qui doivent encore avoir quelques années à leur niveau actuel avant de commencer à décliner, et des jeunes potentiels qui devraient exploser très prochainement.

@O'Livey

Bon descriptif. Et même si je suis ultra fan de mes congénères gersois, LE ROUX est pour moi le meilleur joueur de l'équipe de France depuis la dernière Coupe du Monde. Son apport saute moins aux yeux que celui de Aldritt ou de Dupont mais c'est peut être lui le joueur le plus complet à son poste. Avec une présence dans toutes les actions.

  • Piekx
    8712 points
  • il y a 1 mois

Vous enterrez un peu vite les Rochelais il me semble.

Pour ma part, je les vois bien arrivez en finale.

@Piekx

Sans Botia ni Doumeyrou, ce n'est plus du tout la même équipe en défense. La planche de salut de LR sera de priver le Racing de ballon. Mais bon, leur conquête est quand même pas mal ...

même à la charnière ça peut se discuter notamment entre N'tamack et Russell qui sont très proches

Avec les effectifs au complet, je pense que Toulouse a une meilleure équipe que le Racing.
Mais bon il faut que le ST batte l'UBB pour commencer.

Donc on voudrait nous faire croire qu'il suffit d'avoir la plus grosse.... équipe pour gagner??
Ou alors que l'argent fait le bonheur?
Bref, amoureux du beau jeu je resterai fidèle aux rouge et noir malgré un amalgame de paillettes au racing

@maskaly971

Il ne me semble pas que ce soit le propos de Berbizier, je comprends simplement que vu les moyens humains et financiers, le club a des objectifs de titres... rien ne choquant je trouve.
Niveau paillettes, pas l'impression que Toulouse ne s'adjoigne moins les services des bons joueurs disponibles sur le marché que le racing :/

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
News