Racisme dans le rugby : ''on a créé quelque part un public raciste'', estime Boudjellal
Mourad Boudjellal a affirmé que le Top 14 a créé un public raciste.
Selon l'ancien président de Toulon, Mourad Boudjellal, le Top 14 a créé un public raciste, en comptant notamment le nombre d'étrangers et de Français sur les feuilles de match.

Mourad Boudjellal est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Bien qu'il ne soit plus à la tête du RCT, celui-ci continue de donner son avis sur le rugby actuel, au sein de sa chronique ''Mourad de Toulon'', diffusée sur Rugbyrama. Et les paroles dans cette dernière risquent encore une fois d'alimenter le débat. Petit rappel des faits. Après sa prestation lors de la défaite du LOU à Pau le 11 septembre dernier, Demba Bamba, le pilier lyonnais, a été victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux. Selon Boudjellal, le Top 14 en est le premier fautif, ayant créé selon lui, un public raciste : ''Et ça continue avec Demba Bamba qui sur les réseaux sociaux en a pris plein la gueule sur sa couleur de peau. Les racistes étaient de sortie. Ils lui reprochaient d'avoir raté un match, alors que les trois-quarts avaient raté leur vie, ce qui est quand même beaucoup plus grave. Mais surtout, le rugby récolte ce qu'il a semé. On est quand même le seul sport où on expliquait à nos gamins il y a quelques années, que les étrangers venaient prendre la place des Français notamment dans la formation. On est le seul sport où on compte le nombre de français et d'étrangers sur la feuille de match. On avait décidé que quand la France perdait, c'était la faute des étrangers, et aujourd'hui on a créé quelque part un public raciste.''

TOP 14. Racisme : Demba Bamba soutenu par Pierre MignoniTOP 14. Racisme : Demba Bamba soutenu par Pierre Mignoni

Avant d'affirmer avoir, lui aussi, été victime de ce genre de comportement, lorsqu'il était à la tête du club varois : ''Ce n'est pas nouveau, quand j'étais président, moi aussi j'ai été victime de racisme, je vous l'avais dit. Je me souviens d'un déplacement dans un club du Top 14 qui aujourd'hui n'existe plus, sur lequel il y avait une grande affiche avec simplement écrit : ''Ici, c'est un Top 14 français''. Le racisme dans le rugby, à l'image de la société, il existe. Et pour Demba Bamba, ça va être compliqué de trouver un nouveau prénom.'' Alors, le Top 14, avec son quota JIFF, sa volonté de jouer avec un maximum de joueur français a-t-il réellement créé un public raciste ? C'est en tout cas ce que pense Mourad Boudjellal.   

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

S'il y a bien une expression dont j'ai horreur, c'est bien "quelque part"...

Derniers articles

Transferts
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News