TOP 14. L'ASM Clermont traite ses joueurs comme ‘‘des vulgaires chaussettes” selon Maxime Mermoz
Après les dures accusations de Sébastien Vahaamahina, Maxime Mermoz lui adresse publiquement son soutien et n’épargne pas Clermont. Crédit image : Capture d'écran YouTube World Rugby FR
Après les dures accusations de Sébastien Vahaamahina, Maxime Mermoz lui adresse publiquement son soutien et n’épargne pas Clermont.

C’est une troisième icône de l’ASM Clermont Auvergne qui a été déchu cette semaine. Contrairement à ce qu’on lui aurait souhaité, son départ du pré ne s’est pas fait à 35 ans ou plus encore afin de laisser la place aux minots. Non. Le numéro 5 de l'ASM n'a pas eu le choix d'arrêter sa carrière à 32 ans. Pour soutenir Sébastien “Vaha Vahaamahina, Maxime Mermoz s’est exprimé publiquement sur ses réseaux sociaux. Dans un post publié ce samedi 6 mai à 18h, il déclare :

Aujourd’hui, j'ai des pensées pour Sébastien Vahaamahina qui va mettre un terme à sa carrière. C’est déjà assez triste pour lui, mais après Lapandry, après Jamie Cudmore, c'est la troisième personne qui témoigne à charge contre l'ASM. L'ASM qui se débarrasse, comme de vulgaires chaussettes, de leurs joueurs inaptes à jouer au rugby. Mais les gars, ils ont mouillé le maillot pour vous. Clermont, ça commence à faire beaucoup de polémiques. Les supporters, au lieu de râler contre les gens qui parlent mal de vous, même si on le condamne, parlez un peu à votre direction.

Dans un entretien accordé à L’Équipe et publié le 5 mai dernier, Sébastien Vahaamahina accuse son club de ne pas avoir pris soin de sa santé et de ne pas respecter les obligations contractuelles qui lui sont dues. Dans l’entretien cité, il exprime notamment ce sentiment : Je pensais mériter plus de respect. Je suis déçu et blessé. J'ai joué neuf ans à Clermont. Neuf ans d'un engagement sans faille pour l'ASM et, aujourd'hui, j'ai honte pour mon club alors que mon licenciement pour inaptitude est en cours. J'ai beaucoup de mal à mettre les pieds au stade. J'ai dit aux dirigeants qu'ils avaient tout gâchés, comme s'ils avaient tout effacé.

RUGBY. ''Quand on est foutu, on part à la casse'', vers une fin de carrière, Sébastien Vahaamahina allume l'ASMRUGBY. ''Quand on est foutu, on part à la casse'', vers une fin de carrière, Sébastien Vahaamahina allume l'ASM

Samuel Ezeala également salué

Dans le reste de sa prise de parole, Maxime Mermoz évoque également le cas de Samuel Ezeala et déclare le soutenir. Le jeune trois-quart franco-espagnol se serait vu proposer une prolongation plus tôt dans la saison. Finalement, l’arrivée de Christophe Urios aurait précipité le joueur vers la sortie. L’ailier révélé sous les couleurs de l’ASM Clermont n’est pas seul dans sa situation. En effet, Cheikh Tiberghien réalisait aussi de bonnes prestations du côté de l’Auvergne, mais finalement, il retourne à son club formateur : l’Aviron Bayonnais. Fin avril, le jeune trois-quart polyvalent nous avouait que ce “départ n’était pas du tout prévu” et qu’il ne se “voyait pas ailleurs" qu’à Clermont jusqu’à encore récemment. À ce moment-là, son contrat courait jusqu’en 2025.

EXCLU. ''Mon départ n'était pas du tout prévu'', humble et déterminé, Cheikh Tiberghien se livreEXCLU. ''Mon départ n'était pas du tout prévu'', humble et déterminé, Cheikh Tiberghien se livre

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    9689 points
  • il y a 9 mois

Et Mermoz qui déverse à nouveau son fiel.
M'a pas l'air très heureux le garçon...

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News