TOP 14. L’ASM Clermont de l’ère Christophe Urios est-il en train de faire disparaître ses démons ?
Inconstant depuis le début de l’année, l’ASM Clermont se rassure en dominant largement le CA Brive.
Inconstant depuis le début de l’année, l’ASM Clermont se rassure en dominant largement le CA Brive.

Mais que se passe-t-il à Clermont ? Alternant le chaud et le froid en début de saison, la formation auvergnate avait commencé la seconde moitié de l’exercice 2022-2023 de la pire des manières. Une situation insoutenable pour l’écurie tout de jaune vêtue. Cette dernière a même été dans l’obligation de se délester de son entraîneur principal : Jonno Gibbes. Pour le remplacer, le vétéran des pelouses et des conférences de presse Christophe Urios a été appelé en renfort. Néanmoins, la recette pouvait ne pas prendre forme de suite.

RUGBY. Urios peut-il qualifier Clermont pour les phases finales du Top 14 ?RUGBY. Urios peut-il qualifier Clermont pour les phases finales du Top 14 ?

En effet, le principal pépin touchant l’ASM ne se trouvait pas tant dans le jeu que dans la taille de son infirmerie. Pleine depuis l’automne, elle obligeait le banc à un véritable casse-tête pour pouvoir performer en Top 14. Pire encore, le facteur X de cette formation, Damian Penaud, doit répondre à l’appel du XV de France et de Fabien Galthié. Sans son O.V.N.I., il n’aurait pas été surprenant de voir la formation essuyer les plâtres durant les doublons.

Pourtant, Clermont semble avoir retrouvé quelques couleurs ces derniers temps. Depuis l’arrivée de Christophe Urios à la mi-janvier, le club a remporté plus de matchs de championnat que sur les 3 derniers mois de service de Jonno Gibbes. Comment expliquer cette tendance ? Dans un premier temps, le manager semble avoir trouvé un semblant de parade à la vague importante de blessure : économiser ses joueurs en se focalisant avant tout sur les matchs à domicile. Depuis que l’ancien Castrais est sur le banc, Clermont a remporté ses 3 matchs au Michelin. Le tout avec une moyenne supérieur à 5 essais clermontois par match. Avec cette série, l’écurie emmagasine des victoires, des points et, surtout, de la confiance.

Personne n’en parle (encore) mais Damian Penaud a déjà dépassé Aurélien Rougerie avec le XV de FrancePersonne n’en parle (encore) mais Damian Penaud a déjà dépassé Aurélien Rougerie avec le XV de France

Sans Penaud, Clermont brille

Sur le terrain, cette volonté se traduit par beaucoup d’intensité et d’agressivité dans le jeu des avants. Avec une bonne conquête et un retour aux basiques, Clermont veut faire des coups. Avec cette stratégie et cette volonté de dominer l’adversaire physiquement, le retour de Peceli Yato (auteur de 4 essais durant les doublons) a fait beaucoup de bien à l’effectif. En parallèle, l’absence de Penaud pendant près de deux mois a aussi permis au groupe de voir au-delà de son fulgurant international. Une réalité qu’il vaut mieux prévenir le plus tôt possible. Le Tricolore est sur le départ en direction de l’Union Bordeaux-Bègles.

Déjà très intéressants depuis le début de saison, Bautista Delguy et Baptiste Jauneau se font de plus en plus voir et assument leur responsabilité. D’autres têtes comme Anthony Belleau ou le jeune talonneur Benjamin Boudou, malheureusement sorti sur blessure contre Brive, font également irruption. Dans des propos rapportés par L’Équipe après la victoire contre Brive, Christophe Urios pointait du doigt cette réussite commune en déclarant :

Ce qui me satisfait le plus, c'est que j'ai vu sur le terrain ce que j'avais observé dans la semaine. On était sur la même page, collectivement, on a fait un très bon match, et puis pendant 80 minutes, même si on a eu des périodes un peu plus brouillonnasses.

TOP 14. Boudjellal explique pourquoi Penaud ne va presque rien coûter à l'UBB la saison prochaineTOP 14. Boudjellal explique pourquoi Penaud ne va presque rien coûter à l'UBB la saison prochaine

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est un peu tot pour dire ça non ? Partout où il est passé, Urios a toujours tout de suite apporté un plus, une sorte d'engoument qui donne un coup de fouet. Le problème d'Urios, c'est après lorsque l'équipe arrive à un certain niveau. Il a du mal à casser son plafond de verre avec une équipe qui dispose d'ungros potentiel. .

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News