Ecrit par vous !
Top 14. ''Je ne me voyais plus jamais faire de sport'' : les confidences touchantes d'Antoine Burban (Paris)
Antoine Burban a plus que jamais les dents longues.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À 33 ans, le troisième ligne du Stade Français, revenu de blessure à l'entame de saison, revient sur le devant de la scène à l'image de son club.

Le 05 mai 2018. C'était le dernier match en compétition d'Antoine Burban avant l'entame de la saison 2020-2021. Hormis quarante-huit petites minutes à Bayonne, fin février 2020, avant le confinement. Une blessure genou et plusieurs opérations, l'ayant éloigné des terrains. Le concernant, un arrêt de carrière a été évoqué. Il nous raconte cette période de doutes. "En août 2019, il y a quasiment un an et demi, je n'arrivais toujours pas à courir après deux opérations. Je ne pouvais presque pas trottiner. Je voyais au-delà de l'arrêt de carrière. Je ne me voyais plus jamais faire de sport. Plus jamais jouer avec mes enfants. J'adore pratiquer plein de sports en dehors du rugby, et notamment le faire avec mes enfants. Pendant deux mois je croyais en être définitivement privé."

Le troisième ligne international aux quatre sélections, n'est pas seulement revenu à la compétition. Il est revenu en forme. Il est le joueur le plus utilisé par le Stade Français à son poste. Quinze feuilles de matchs pour treize titularisations. "Il y a eu un énorme travail du staff médical du club. Et surtout quatre semaines à Capbreton déterminantes. Quand j'y suis arrivé je ne pouvais pas trottiner, et à mon départ j'arrivais à courir. Il y a eu un travail là-bas qui m'a permis de redevenir un joueur de rugby." Quand on revient, après plus d'un an et demi sans compétition, à 33 ans, on se demande forcément dans quelle forme physique.

Oui je me suis posé des questions. Mais il était hors de question de revenir et de faire figuration. Hors de question d'être avec les copains dans le vestiaire, de s'entraîner tranquillement, et d'attendre que les années passent. J'avais trop galéré et j'avais trop d'envie de rejouer pour faire de la figuration. Alors j'ai perdu quelques kilos parce que mon genou n'allait pas les supporter, et j'ai tout donné durant la pré-saison comme mes coéquipiers.

Depuis le retour de Gonzalo Quesada cet été, le Stade Français revit. Le club est plus régulier et produit un meilleur jeu. L'argentin a d'ailleurs déclaré cette semaine, vouloir s'inscrire dans la durée avec le club parisien. Le Stade Français a trouvé ce qu'il cherchait : de la stabilité. "Ah oui ce serait une très bonne idée de la stabilité au Stade Français (Rires). Ça me fait un peu rire, cela fait plusieurs années que je suis là, et ça serait une super base de travail. On a un effectif plutôt jeune, lui apporter de la stabilité au niveau des coachs et des joueurs serait une bonne chose. Puis Gonzalo Quesada a apporté de la continuité au travail de Laurent Sempéré et Julien Arias, qui avaient repris le club en main il y a un peu d'un an. Il connaissait déjà bien le club, les supporters, la ville, et même certains joueurs, donc l'intégration a été rapide.

Actuellement à quatorze points de Pau treizième, la dernière place de la saison passée, avant le confinement, est loin derrière désormais. "On n'est pas fier de ce que l'on fait aujourd'hui, on a plutôt honte de ce que l'on a fait l'an passé. Si nous sommes dans les six premiers à l'issue de la saison, nous pourrons dès lors être fiers. Mais ce n'est pas le cas à l'instant T." La qualification pour le barrages passera forcément par une victoire contre Clermont à Jean Bouin, ce samedi après-midi. Le Stade Français se trouve à sept points de Toulon, sixième, avec autant de matchs à disputer. 

La fin de saison approche. Il est alors simple de se projeter et de faire des calculs sur les potentiels qualifiés. Si on passe à côté aujourd'hui, la saison est presque terminée pour nous. On a enchaîné trois déplacements très compliqués. Ils se sont soldés par trois défaites. Même s' il y a eu du mieux à La Rochelle (défaite 16 à 11, ndlr). On veut absolument gagner et redresser la barre. On a déjà perdu deux matchs à domicile, et nous ne voulons d'un troisième. On veut se permettre de jouer la qualification jusqu'à la dernière journée, que la saison soit palpitante jusqu'au bout."

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

le titre ne veut rien dire
"Je ne me voyais plus jamais faire de sport"
C'est soit
"je me voyais ne plus jamais faire de sport"
ou
"je ne me voyais pas ne plus jamais faire de sport"

  • oc
    17045 points
  • il y a 8 mois
@pedronimo

ploum ploum

Burban, coeur vaillant!! vous rappelez vous de sa course de percheron enragé contre toulon en 2015?

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News