Top 14. Intraitable depuis janvier, jusqu'où ira le Castres Olympique ?
Le Castres Olympique euphorique après sa victoire à Clermont.
Le Castres Olympique réalise un début de saison tonitruant sur la lancée de sa fin de saison dernière. Qui pour arrêter la bande à Pierre-Henry Broncan ?

Mais jusqu'où ira le CO ? Vainqueur de ses deux premières journées de championnat, et fort d'une deuxième place après deux journées, chose qui n'était plus arrivée depuis l'année 2016/2017, le Castres Olympique semble parti sur les mêmes bases que lors de sa fin de saison dernière. Une dynamique alors encore inimaginable il y a de cela un peu moins d'un an, lorsque les Castrais, agglutinés dans les abysses du classement, enchaînaient les revers inquiétants. Alors que l'on pensait les Tarnais condamnés à jouer le maintien, un homme a totalement changé le visage de cette formation. Son nom ? Pierre-Henry Broncan. Nommé entraîneur principal en décembre 2020, il a redressé la barre et redonné de l'allant au CO, passant d'une équipe relégable à un candidat assumé au Top 6. Sa première sur le banc reste symbolique, avec une victoire acquise à Lyon (14-15), à 14 contre 15 durant 76 minutes, le 2 janvier dernier. Car depuis, Castres reste sur une dynamique incroyable, enchaînant les succès. Lors du précédent exercice, les coéquipiers de Rory Kockott ont manqué le top 6 pour seulement un petit point au détriment du Stade Français (en réalité deux puisque le Stade Français était devant au goal-average particulier). Mais cette saison, ils restent plus que jamais un candidat que crédible aux barrages. 

Top 14 - Le Castres Olympique est-elle l'équipe la plus intelligente du championnat dans son recrutement ?Top 14 - Le Castres Olympique est-elle l'équipe la plus intelligente du championnat dans son recrutement ?

Victorieux dans la douleur de  Pau (16-12) pour le compte de la première journée, c'est surtout à Clermont que les Castrais ont une nouvelle fois de plus épaté. Une équipe accrocheuse, qui ne lâche rien mais qui sait également malgré les préjugés, pratiquer un rugby ambitieux et de mouvement. Le meilleur exemple ? Cette réalisation de Rory Kockott après une sortie de mêlée parfaitement négociée, et une action à plusieurs temps de jeu. Une autre preuve d'une mentalité à toute épreuve ? L'essai victorieux à trois minutes du coup de sifflet final, après une série de pick and go. Et si vous vouliez encore un ultime argument symbolisant la solidarité et abnégation castraise, que dire de cette dernière séquence défensive, où malgré les pilonages incessants des Clermontois, les hommes de Pierre-Henry Broncan gardèrent leur ligne inviolée pour parachever un succès marquant (30-34). Alors désormais, place à la question que l'on se pose. Qui pourra arrêter les Castrais qui semblent une fois de plus surfer sur une dynamique de victoires depuis janvier dernier ? Et à qui tout semble réussir, à l'image de ce drop de Julien Dumora contre l'ASM

Premier vrai test à domicile

Ce samedi, le CO recevra l'UBB, pour ce qui s'apparente au premier gros test à Pierre-Fabre. Car les hommes de Christophe Urios se sont rachetés de leur déconvenue à Biarritz, en prenant la mesure du Stade Français à Chaban. Demi-finaliste de l'édition précédente, c'est donc l'un des cadors de notre championnat qui se présentera sur la pelouse castraise. Mais on connaît la difficulté de s'imposer dans le Tarn, surtout face à des locaux revigorés avec le retour de leur public. Ensuite le CO se déplacera chez un Stade Français qui aura besoin de points, mais qui pourrait également être plongé en plein doute en cas de défaite ce week-end à Mayol face au RCT. Puis Castres recevra là aussi des Toulonnais qui comptent un grand nombre d'absents dans leurs rangs, qui semblent chercher la bonne formule en ce début de saison. Trois rencontres loin d'être aisées il est vrai. Mais il n'est pas impossible de voir le CO basculer avec trois victoires. Le déplacement à La Rochelle le 9 octobre prochain, s'annonce en revanche plus compliqué face au finaliste sortant du Top 14 et de Champions Cup. Qui plus est dans un Marcel Deflandre chauffé à blanc. Mais avant d'en arriver là, Pierre-Henry Broncan et son staff essaieront de négocier au mieux la venue des coéquipiers de Matthieu Jalibert

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Jusqu'en finale du TOP 14 ?

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News