Top 14. Face au calendrier infernal du RCT, Baptiste Serin ne l'est pas vraiment
Baptiste Serin espère que Toulon pourra jouer la fin de saison sans trop de blessures.

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
Le demi de mêlée du Rugby club toulonnais Baptiste Serin a commenté le programme de matchs qui attend les Varois en cette fin de saison.

La fin de saison de Top 14 s'annonce passionnante ! Rien n'est encore fait en bas de tableau pour la relégation comme en haut pour la qualification aux phases finales. Même La Rochelle, deuxième, est sous la menace de Clermont. Quant à Toulon, sa cinquième place n'est pas du tout assurée. C'est d'autant plus vrai que le calendrier qui attend les Varois est particulièrement solide puisqu'ils termineront la saison face à l'UBB à Mayol puis à Castres. Deux formations à portée des places qualificatives. Mais avant cela, les Toulonnais vont vivre un véritable parcours du combattant en raison de la reprogrammation des matchs. Ce samedi, c'est le leader toulousain qui se déplace sur la Rade. Trois jours plus tard, le RCT fera le court déplacement à Montpellier pour y jouer dans le cadre de la 21e journée. Puis, il leur faudra enchaîner le samedi 15 mai sur la pelouse du Michelin face à Clermont. Top 14. Ça se complique en 2e ligne pour le RCT après la blessure de Romain TaofifenuaTop 14. Ça se complique en 2e ligne pour le RCT après la blessure de Romain TaofifenuaUn programme qui inquiète dans les rangs varois. Pour le demi de mêlée tricolore Baptiste Serin via Var-Matin : "C’est jouer avec la santé des joueurs." Toulon n'a pas été épargné par les blessures cette année, en particulier en deuxième ligne. Et l'on peut craindre que cet enchaînement de matchs à enjeux laisse des traces. "On nous parle de protection des joueurs, mais faire jouer les équipes qui ont pour la plupart toutes connu des épisodes Covid, et là sont obligées d’enchaîner en semaine avec des matches de haut niveau, durs physiquement et mentalement". Il déplore une fois encore que les joueurs ne soient pas consultés dans ces décisions alors qu'ils sont les premiers concernés. "Comme le disait mon ami Jeff Poirot, nous sommes un peu la dernière roue du carrosse. Personne ne dit trop grand-chose non plus, car celui qui parle peut prendre un retour de manivelle." Dirigeants, diffuseurs ne semblent selon lui pas mesurer l'impact d'un tel calendrier. Serin le martèle, le rugby ce n'est pas du foot où jouer trois matchs ne laisse pas autant de "séquelles physiques".

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et quand tu vois que certaines équipes peuvent aligner un XIV juste avec leurs blessés...

Mais j'ai une solution : que les joueurs s'entendent pour jouer un match sur deux selon les règles du Touch Rugby. Ça devrait être marrant à voir 😄

  • vevere
    59929 points
  • il y a 1 mois

C'est pas comme si les présidents du Top 14 validaient le calendrier au Comité Directeur de la Ligue... 😎

Qu'il en parle à son Président 🤣🤣🤣

Je trouve Serin un peu gonflé pour 3 raisons :
- Montpellier a un calendrier plus compliqué encore, car ils sont encore en coupe d'Europe. Et les garçons ne râlent pas (encore ...).
- La plupart des matchs du RCT ont été reportés à cause de cas de Covid dans l'effectif du club. Il y a donc une part de responsabilité évidente.
- Antoine Dupont lui a permis de récupérer pendant le 6 nations.

  • JC83
    3026 points
  • il y a 1 mois
@à l\'aile et bleu !

On vient d'entendre Saint-André se plaindre vertement (et avec raison) de cette situation sur RMC.

@à l\'aile et bleu !

je ne vois pas en quoi il est gonfle de dire que la santé des joueurs n'est pas prise en compte.
et ce n'est pas parce qu'un autre club est dans une situation encore plus difficile qu'il ne doit rien dire.
comment peuvent les choses changer si personne ne dit rien?

  • vevere
    59929 points
  • il y a 1 mois
@à l\'aile et bleu !

Je suis curieux de connaître la "part de responsabilité" que tu leur incombe : rentrer chez eux, avoir des enfants, faire les courses, prendre un bus/avion pour aller faire un match?

@vevere

Et j'ajouterai : jouer à un sport de contact à 15 contre 15 et en plus s'entraîner... Je trouve ça gonflé en effet de leur attribuer une part de responsabilité.

Ah, si seulement les joueurs avaient un syndicat pour les représenter...

@Team Viscères

C'est vrai que Provale a complètement disparu des radars depuis 1 an, où ils demandaient de ne pas réduire les salaires des joueurs.
Je ne suis pas assez leur actualité, mais quelqu'un pourrait expliquer la situation actuelle de ce syndicat?

@Timmaman

En fait c'est un peu dans l'autre sens, Provale n'a jamais été présent sauf une fois vite fait pour défendre les joueurs sur les baisses de salaire.

Pour faire un résumé rapide, Provale fonctionne comme la LNR ou la FFR : à la botte de son président, désintéressé de sa mission d'origine et avec comme seul objectif d'être réélu (les dernières élections étaient pire que les élections de la FFR).
Pour ce qui est de son fonctionnement, ce syndicat vit sous perfusion financière de la LNR et la FFR (si j'ai le temps je te retrouverais les montants et leur part dans le budget de Provale), et son président est salarié dans le groupe Vivendi dont le propriétaire possède les droits de diffusion du Top 14 via Canal+. C'est compliqué dès lors de défendre les intérêts des joueurs contre les intérêts de la Ligue, la Fédé et le diffuseur quand tu es autant lié (voir soumis) à ces 3 entités...

Mais les joueurs sont fautifs aussi. Si le syndicat ne les représente pas/plus, il suffit de s'en détourner et de monter un autre syndicat à côté. Cela demande de l'investissement c'est certain, mais ils doivent faire un choix : soit ils veulent du changement et doivent l'amorcer eux-mêmes, soit ils se contentent de ce qui existe mais alors il ne faut pas s'en plaindre.

@Team Viscères

Robins est juste transparent, je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il ne fait rien car il se mettrait face à son employeur.
Pour moi c'est la faute des joueurs, ils ont mal choisit leur représentant.

@Pancho34

Entièrement d'accord avec toi. La force d'un syndicat c'est la force des travailleurs : si personne ne suit le syndicat il n'a aucun pouvoir (et c'est bien normal car il ne représente personne), si tout le monde appuie derrière alors le syndicat est tout puissant.
Il y a eu des élections il y a peu, ce sont les joueurs qui ont voté (ou pas voté). Ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes, et même maintenant que le vote est passé ils ont encore du poids. Si tous les joueurs disent à Provale qu'il faut agir et qu'ils sont prêt à se mobiliser si rien ne bouge, Provale sera obligé d'agir (ou de mourir).

Mais comme partout, beaucoup veulent voir du changement à condition que d'autres s'engagent à leur place pour obtenir le changement.

  • vevere
    59929 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Dans une société de plus en plus égoïste et individualiste...le syndicalisme (dans ce qu'il a de plus noble cad la défense de l'intérêt commun) n'est peu être pas mort mais vie actuellement une période bien noire...

Les joueurs Pro en France ont les moyens financiers et le cadre juridique favorable pour créer une réelle structure syndicale...mais pas réellement la culture et/ou l'envie de s'investir sur le sujet.

Plus facile de pleurer (en vain) dans la presse et les réseaux sociaux 😉 et je ne vise pas Serin en particulier.

@vevere

Le syndicalisme vit une période bien noire parce qu'il a été dévoyé. Dans le cas de Provale et des joueurs de rugby, c'est bien dommage que les joueurs ne pesent pas plus dans les décisions, mais seraient-ils prets a faire des compromis financiers pour que le systeme reste viable économiquement? Difficile de concilier maximisation du salaire personnel et protection de la communauté des joueurs. Limiter le nombre de matchs par joueur implique soit moins de matchs donc moins de revenus donc une masse salariale moins élevée, soit des effectifs plus importants a revenus identiques donc une masse salariale identique mais a diviser entre plus de joueurs. Dans tous les cas, ca implique une baisse du salaire individuel.

Sauf preuve du contraire, je ne pense pas que les clubs de rugby fassent beaucoup de profits (voire des profits tout court), meme en temps normal, donc le probleme des joueurs n'est pas tellement de défendre leur intéret collectif face aux instances dirigeantes mais de sacrifier leur interet individuel a leur intéret collectif. Beaucoup plus dur, meme dans un sport collectif.

@vevere

Serin est un des seuls joueurs à dire ce qu'il pense, peut-être une reconversion ? 😀

  • vevere
    59929 points
  • il y a 1 mois
@Timmaman

Non non...juste de la Com' de circonstance 😉

@vevere

Lors du T6N il faisait part de ses états d'ame de ne pas jouer assez. Il a toujours été très franc par rapport aux autres.

@Timmaman

Confiné...

@pascalbulroland

ou fini?

  • Manu
    12910 points
  • il y a 1 mois

Sérénité rime pourtant avec RCT

Vraiment les jeux de mot il faut arrêter, au premier coup d'oeil j'ai cru que vous disiez que Serin n'était pas vraiment infernal.

  • vevere
    59929 points
  • il y a 1 mois
@Timmaman

Tout le monde n'a pas le talent du Canard Enchaîné 😉

@Timmaman

je n'ai compris le titre de l'article qu'en lisant ton commentaire... merci d'avoir dérouillé mes neurones

@Timmaman

J ai pensé la même chose...

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News