Top 14. Départ de l'UBB, Ntamack, numéro 15 : les confidences de Jalibert
Matthieu Jalibert est reste focalisé sur sa saison avec l'UBB.
Invité du Super Moscato Show, Matthieu Jalibert est revenu sur les rumeurs de départ. Il évoque également l'équipe de France, et la concurrence avec Romain Ntamack.

Depuis plusieurs semaines, on entend à droite à gauche que Matthieu Jalibert pourrait quitter l'UBB à la fin de la saison prochaine. Pour rappel, l'actuel ouvreur du XV de France est sous contrat avec la formation girondine jusqu'en 2023. Des rumeurs évoquaient un intérêt du Racing 92 pour l'une des têtes de gondole de notre championnat. Invité ce mercredi sur les antennes de RMC à l'occasion du Super Moscato Show, Matthieu Jalibert est revenu sans filtre sur ces rumeurs insistantes. Selon lui, il n'y a aucun contact avec la formation francilienne à l'heure actuelle : ''Déjà, je suis en fin de contrat en juin 2023, donc dans un an et demi. J'entends pas mal de choses, comme quoi j'aurai déjà signé au Racing. Ce sont les médias qui extrapolent, qui en font des caisses encore une fois. Moi je n'ai aucun contact personnellement avec le Racing, j'ai vu dans la presse qu'ils étaient intéressés par mon profil mais je prends le temps de réflexion''.

Il assure en tout cas, tout donner cette saison avec son club : ''J'ai eu une discussion avec Laurent (Marti) par rapport à ma prolongation, ça me fait énormément plaisir. Ils veulent me mettre au centre du projet, ça montre toute leur  confiance. Ils ont envie de me garder donc ça fait forcément plaisir. La Coupe du Monde va arriver je suis en fin de contrat en juin 2023, j'ai eu un rendez-vous avec Laurent. Je lui ai expliqué ce que j'attendais, mes peurs, mes attentes et puis on verra au moment où je devrais prendre ma décision mais pour l'instant, je suis en fin de contrat seulement en juin 2023 et je reste focalisé sur les objectifs avec le club. Je me sens bien à Bordeaux mais il me faut aussi des garanties pour le futur. On a une bonne équipe à Bordeaux. J'entends plein de choses. Mais honnêtement, on a les capacités pour aller loin, on l'a prouvé l'année dernière en demi-finale contre Toulouse, ça ne s'est pas joué à grand chose.''

Top 14. ''Homme du match'', ''juste énorme'', Matthieu Jalibert enflamme la toile après UBB-ParisTop 14. ''Homme du match'', ''juste énorme'', Matthieu Jalibert enflamme la toile après UBB-Paris

Ce dernier est également revenu sur la concurrence avec Romain Ntamack en équipe de France qui n'arrête pas d'alimenter les débats au cours des derniers mois : ''C'est Romain qui a débuté et qui avait le numéro 10. Et puis il ne faut pas se mentir, j'ai profité de sa blessure pour enchaîner les matchs, pour pouvoir prendre de la confiance et prouver au staff que j'étais capable de leur rendre leur confiance et d'être bon avec le numéro 10. À l'heure d'aujourd'hui on est à égalité et j'attends les prochains rassemblements pour voir les choix qui vont être faits. Honnêtement je ne pense pas qu'il y ait un numéro 1 ou 2. On a tous les deux montré qu'on était capables de faire de bonnes choses avec le maillot de l'équipe de France, on va travailler pour espérer être le numéro 1. Comme tout joueur appelé en équipe de France on a envie d'être titulaire, je pense que c'est pareil pour lui et pour tous les joueurs. La concurrence est bonne, il y a une bonne émulation. Cela nous permet de nous transcender et de donner le meilleur de nous même. Je pense qu'on doit s'entraider pour que celui qui joue soit le plus meilleur et le plus performant pour l'équipe.''

Avant d'assurer, qu'il n'y a aucune animosité entre les deux ouvreurs : ''Les médias en font des caisses. Quand je vois les articles, j'ai l'impression qu'on se déteste, qu'on n'a pas une bonne relation alors que pas du tout. Il y a beaucoup de respect entre nous deux. Je respecte ce qu'il fait à Toulouse et en équipe de France et je pense que c'est pareil pour lui. Pour moi la concurrence doit être saine [...] On a tous les deux envie d'avoir le numéro 10 mais ça ne doit pas entacher nos relations et honnêtement la relation avec Romain est saine. On n'est pas les meilleurs amis du monde, parce qu'on n'est pas dans le même club, mais c'est sain et on se respecte mutuellement.''

XV de France. Ntamack, Jalibert, ou les deux ? Huget a tranchéXV de France. Ntamack, Jalibert, ou les deux ? Huget a tranché

Et de conclure sur une éventualité de le voir évoluer à l'arrière : ''Ce n'est pas un poste où je suis à l'aise, mais j'avais dépanné deux-trois fois en club. Je l'ai dit et répété, mon poste c'est 10, c'est là où je me sens le mieux et où je pense être capable d'apporter le plus à l'équipe. Je suis à l'aise en 10.''

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

"On est à égalité"... Voilà le mec, le protège-dent qui raye le synthétique... Il ne peut pas s'empêcher... Voilà, aussi, pourquoi il ne sera pas un grand...
Romain Ntamack est loin devant, vista, skills, flegme... Le Toulousain encaisse les cartouches quand Jalibert couine auprès des arbitres... Et je ne parle même pas de son kiff pour Owen Farrell, de son mimétisme sur les coups de pied au but...
L'un joue, peu disert en itw, sourit... L'autre se répand sur ses ambitions, ses prestations, tire la tronche...

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
News
News