TOP 14. Boycotté par les Boks, indispensable à La Rochelle : la belle revanche de Raymond Rhule
Raymond Rhule est devenu l'une des pierres angulaires de La Rochelle.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Ce vendredi, La Rochelle affronte le Racing 92 en demi-finale du Top 14. Raymond Rhule sera l'un des facteurs X du club maritime. Une rédemption après des passages compliqués.

À le voir s'épanouir d'une telle façon sous le maillot rochelais, difficile de se dire que le garçon a vécu des heures sombres en Afrique du Sud. Raymond Rhule, né à Accra au Ghana, qui a ensuite immigré en Afrique du Sud, est aujourd'hui l'un des fers de lance du Stade Rochelais. Ce vendredi face au Racing 92, il essaiera de qualifier son club pour sa première finale de Top 14 de son histoire. Récemment, il était même en lice pour remporter le prix EPCR de meilleur joueur européen de l'année 2021. Mais avant de connaître une telle consécration, le parcours de l'ailier de 28 ans aux 7 sélections sous le maillot de la Nation Arc-en-Ciel a été semé d'embûches. Pour le site sud-africain SARugbyMag, Rhule revient sur ses débuts avec les Boks. Sélectionné avec la sélection des moins de vingt ans, l'ailier d'1m87 pour 88kg attendra cinq ans afin de connaître sa première sélection avec les Springboks. Nous sommes en 2017, et le sélectionneur de l'époque Allister Coetzee décide de s'appuyer sur une nouvelle base de joueur après une année 2016 catastrophique. Avec huit défaites, elle est à l'heure d'aujourd'hui la pire saison de l'histoire du rugby sud-africain. Rhule alors joueur des Cheetahs est l'une des nouvelles têtes d'affiches. La suite, l'intéressé la raconte : ''Ce fut un grand moment lorsque j'ai eu la chance de porter le maillot Springboks lors de mon premier match face à la France en 2017 [...] À l'époque, nous pensions que nous construisions quelque chose de spécial. C'est triste que la saison se soit déroulée comme cela''.

Car l'avenir n'est pas rose. Après des débuts tonitruants, ponctués par cinq victoires et un match nul à Perth contre l'Australie, la machine va s'enrayer. En déplacement à Albany, dans la banlieue d'Auckland pour y défier les terribles All Blacks, l'Afrique du Sud va vaciller et encaisser une gifle historique (57-0), encaissant la bagatelle de 8 essais. Rhule titulaire paiera les pots cassés de ce désastre. Toujours pour SA Rugby, il poursuit : ''La défaite contre les All Blacks a été une expérience humiliante pour nous tous. Ce qui m'a frappé, c'est à quel point tout le poids de la défaite a été mis sur mes épaules. Je n'ai pas pu m'exprimer ou contester ce qu'il se disait en public et dans les médias. J'ai été pointé du doigt et j'ai dû l'accepter. Un jour vous êtes le héros et le lendemain le méchant. Ce n'est pas vraiment juste. Et pour aggraver les choses, ce fut le dernier match que j'ai joué pour les Boks''. Une fin compliquée qui a marqué mentalement le joueur, mais aussi l'homme : ''Le rugby est un sport d'équipe. Un groupe de joueurs travaille ensemble pendant la semaine. Il adhère à un plan de jeu et le jour J, les 23 joueurs choisis réussissent ou échouent en tant que groupe. Ce n'est pas la faute d'un seul joueur [...] Beaucoup de gens voulaient faire de moi le bouc émissaire. C'est devenu si grave que j'ai dû éteindre mon téléphone. J'ai essayé d'écouter ceux de mon entourage, des gens qui m'avaient soutenu à travers tout ça. Les athlètes professionnels disent qu'ils ne lisent pas les médias ou qu'ils n'écoutent pas ce qui a été dit. Ce n'est pas vrai, cela vous affecte. J'ai traversé une période difficile.''

RÉSUMÉ VIDÉO. Les All Blacks humilient l'Afrique du Sud 57 à 0 avec la magie de Beauden BarrettRÉSUMÉ VIDÉO. Les All Blacks humilient l'Afrique du Sud 57 à 0 avec la magie de Beauden Barrett

Déménagement en France

En 2018, après un passage chez les Stormers, Rhule décide de s'exiler et rejoint la France, en s'engagent à Grenoble. Dans l'Isère, il va de suite être plongé dans le vif du sujet en luttant pour le maintien : ''J'ai été plongé dans une situation difficile dès mon arrivée. Grenoble était dans une bataille pour éviter la relégation. C'est une ambiance très différente de ce à quoi nous sommes habitués en Afrique du Sud. Tout le monde dans cette situation est à cran, car il y a une grande différence entre jouer en première ou deuxième division. Cela affecte toutes sortes de choses y compris votre salaire. D'une certaine manière, c'était bon pour moi. Cela m'a fait oublier les autres problèmes et je me suis habitué à cette pression quotidienne. Au bout d'un moment, je me suis dit, ok, j'ai compris. Je peux le faire. Et ça m'a aidé à faire face à la pression depuis que j'ai déménagé à La Rochelle''. 

VIDEO. Champions Cup. Rhule et La Rochelle roulent sur Sale et filent en demie !VIDEO. Champions Cup. Rhule et La Rochelle roulent sur Sale et filent en demie !

Deux ans plus tard, Raymond Rhule signe donc à La Rochelle et s'épanouit pleinement sous le maillot jaune et noir. En plus d'apprécier la vie en France, jugeant les gens plus décontractés et le pays moins déconnecté qu'en Afrique du Sud, il va devenir l'un des rouages essentiels des Bagnards. Comble de l'histoire, Ronan O'Gara n'hésite pas à le placer parfois au poste de second centre, là où les tâches défensives sont quasiment les plus exigentes de la ligne de trois-quarts alors que ses errements défensifs lui étaient reprochés en Afrique du Sud. Toujours pour Sa Rugby, il estime que poser ses valises dans l'Hexagone lui a permis d'ouvrir son jeu, lui qui était auparavant cantonné sur son aile : ''Jono et Ronan m'ont encouragé à mettre le ballon dans mes mains et à jouer mon jeu naturel. Je ne suis pas qu'un finisseur. Je veux créer des opportunités pour les joueurs de mon extérieur [...] En Afrique du Sud, vous êtes catalogué. Vous êtes un demi d'ouverture, vous pouvez donc faire ceci mais pas cela. Vous êtes un ailier, vous pouvez donc faire ceci mais pas cela. J'ai plus à donner. Alors oui, venir en France m'a permis d'embrasser ce qui est mon jeu naturel''. Celui qui espère encore un jour porter le maillot des Springboks tentera désormais d'être champion de France avec le Stade Rochelais. En attendant, tout roule pour Raymond. Le Racing est prévenu. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un superbe recrutement avec ce joueur, Leyds, Dublin et Skelton. Bravo le staff

@Yellowblack

Dulin pas Dublin

Ci Djéy Stander aime ca

  • cahues
    138369 points
  • il y a 1 mois

Incontestablement un pion essentiel dans le jeu Rochelais.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
News