Top 14. Après son K.-O. face à Biarritz, nouvelles rassurantes pour Matthias Haddad-Victor
Dans le match qui l'oppose au Biarritz Olympique, le jeune joueur rochelais s’est assommé sur un ‘‘plaquage mal maîtrisé’’.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans le match qui l'oppose au Biarritz Olympique, le jeune joueur rochelais s’est assommé sur un ‘‘plaquage mal maîtrisé’’.

L’image est impressionnante et a dû donner quelques frayeurs à certains. Dès l’entame du match entre le Stade Rochelais et le Biarritz Olympique, le jeune Matthias Haddad-Victor reste au sol après avoir voulu plaquer un adversaire. Il sera ensuite évacué sur civière. Une après-midi compliquée donc pour le champion du monde U20 qui connaissait, hier, sa première titularisation dans le pack rochelais. Cependant, il semblerait qu’il y a eu plus de peur que de mal, et heureusement. Dans un premier temps, entraperçu au bord du terrain plus tard dans la rencontre. Il a confirmé sur les réseaux sociaux que “tout va bien”.Top 14. Toulouse vs La Rochelle, la nouvelle grosse rivalité du rugby français ?Top 14. Toulouse vs La Rochelle, la nouvelle grosse rivalité du rugby français ?

Selon des propos rapportés par l’Équipe, l'entraîneur des arrières rochelais, Sébastien Boboul, allait également dans ce sens : “Ça va, même juste après son K.-O. il avait bien récupéré. Il va bien. Il y a un protocole qui va être mis en place parce qu'on l'a vu sur les images, il a bien ramassé. Je suis très déçu pour lui, il était titulaire pour la première fois de la saison et il sort au bout de 30 secondes de jeu.” Il revient également sur les raisons de l’accident : “Au lieu de plaquer épaule gauche, il plaque épaule droite avec la tête sur le côté... c'est un problème de placement, il a voulu mettre beaucoup d'énergie sur ce plaquage, il n'a pas maîtrisé son geste.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avant de lancer les jeunes dans le grand bain, il conviendrait de s'assurer qu'ils savent nager.
Ça me rappelle le choc entre Ezeala et Vakatawa en 2018. L'émotion de voir ce jeune joueur inerte et la réaction du racingmen sincèrement inquiet des conséquences d'une action dans les règles.

@Chandelle 72

deux situations tres différentes a mon avis. il s'agit ici d'un excès d'engagement qui résulte en une mauvaise position de la tete

@Chandelle 72

Haddad est champion du monde U20 en 2019, a fait les deux derniers Tournois U20, est dans le groupe pro de La Rochelle depuis plus d'un an et faisait hier sa 6ème apparition sur une feuille de match. On ne peut pas mettre en avant ici un joueur pas prêt ou jeté trop vite dans le grand bain, au contraire le Stade Rochelais a refusé de céder à la tentation de le lancer trop vite dans l'élan de son Mondial flamboyant.

C'est juste la faute à pas de chance avec un plaquage raté qui malheureusement termine très mal.

@Team Viscères

Exactement, d'autant plus qu'il avait été loué à l'époque pour ses plaquages aux jambes avec une très bonne technique. Je me rappelle du match contre les Sud'Af où il avait fait des merveilles dans son registre. Et il était surclassé pour le championnat du monde U20 car jouant en normalement en M18.

@Chandelle 72

Racingman

Voilà , quand tu ne maîtrises pas ton geste, soit tu mets K.O ton adversaire (au pire), soit c'est toi qui est K.O...
Content quand même qu'il aille bien...maintenant il va observer un repos d'un mois je crois, vu le choc...
Quelqu'un peut me dire la durée de repos obligatoire après une commotion svp..??

@pascalbulroland

Suite à une suspicion de commotion, il y a trois tests : le HIA-1 (le protocole commotion lors du match), le HIA-2 moins de 3h après l'incident, et le HIA-3 qui a lieu 48h après l'incident. Le HIA-1 n'a pas forcément lieu (le joueur peut être sorti par précaution sans mise en place d'un protocole commotion), par contre les deux autres sont obligatoires peu importe les résultats des étapes précédentes. Si un seul des tests effectués donne signe d'une commotion, alors le joueur est considéré comme commotionné (il est donc impossible de déclarer un joueur comme non-commotionné moins de 48h après un match, contrairement à ce que déclarent parfois certains staffs dans les médias).

Pour ce qui est de la reprise d'un joueur commotionné, tout va dépendre du résultat du test HIA-3 à partir duquel le spécialiste va programmer la reprise du joueur. Cette reprise est constituée de 6 paliers : repos, exercices aérobics modérés (en gros juste des sessions de 10-15 min de footing lent, vélo stationnaire ou natation), exercices spécifiques au sport (reprise de la course et des exercices de mouvements), entrainement sans contact, entrainement avec contact, reprise du jeu. En principe le joueur fait une nouvelle évaluation chez le spécialiste avant de reprendre le contact (étape 5).
Chaque étape fait minimum 24h et peut être augmentée par le spécialiste en fonction de la situation du joueur. Donc au minimum le joueur commotionné en match peut reprendre 7 jours après l'incident si le spécialiste considère que tout va bien.

Les durées obligatoires plus longues concernent les jeunes (avant 18 ans c'est forcément 3 semaines de repos) et la répétition des commotions : à la deuxième commotion en 12 mois c'est 3 semaines de repos imposées, à la troisième commotion en 12 mois c'est 3 mois de repos et l'avis de deux spécialistes différents pour reprendre.

@Team Viscères

Merci pour ces précisions !

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News