TOP 14. Anoeta, le cadeau empoisonné de l'Aviron Bayonnais ?
Le stade d'Anoeta ne réussit pas forcément aux coéquipiers de Camille Lopez. Crédit photo (Canal +)
Valeur sûre dans l'antre de Jean Dauger, la bande à Camille Lopez s'est cassée les dents à Anoeta face à une équipe de Toulon intraitable.

Anoeta ne réussit pas à Bayonne

Si les matchs délocalisés à Anoeta sont souvent synonymes de fête pour les supporters de Bayonne, il en est un peu moins pour les joueurs et le staff de l'Aviron. Ce dimanche soir, les hommes de Grégory Patat sont tombés sur plus fort, et se sont fait malmener pendant 80 minutes par des Toulonnais morts de faim. 

Avec plusieurs contres à leur avantage, et une défense hermétique, les coéquipiers de Baptiste Serin se sont imposés 46 à 10, dans un stade bien acquis à la cause des ciels et blanc. Cette performance reste l'une des plus belles pour les joueurs de Pierre Mignoni, qui font ainsi un bon à la quatrième place du Top 14, à égalité de points avec La Rochelle

Pour Bayonne, cette rencontre ressemble malheureusement à celle de l'année dernière, dans ce même stade, à Saint-Sébastien. En effet, lors de la dernière saison, les Basques avaient perdu le fil de la rencontre contre Pau, ce qui avait marqué un coup d'arrêt important dans la saison. Cette défaite avait privé ces derniers d'une potentielle qualification. 

Cette fois-ci, elle rétrograde Bayonne à la dixième place, et laisse passer devant Perpignan et Castres. En plus de cela, les ciel et blanc ne sont désormais qu'à quatre unités de la treizième place, et n'ont pas un calendrier très avantageux. Pour la reprise du Top 14 après une pause européenne, Bayonne se déplacera au Stade Français avant de recevoir l'UBB à Jean Dauger.

Ensuite, direction la capitale pour affronter le Racing 92, puis enchaîner sur la réception de Perpignan, dans une rencontre qui s'annonce déjà capitale. Pour finir, les Basques seront opposés à Oyonnax à Charles-Maton, puis à Castres pour le dernier match de la saison. 

Mais alors, la question serait de savoir si ces matchs délocalisés ne seraient finalement pas un désavantage pour Bayonne, qui reste sur un sans-faute en Top 14 à Jean Dauger. Bien que le succès financier de cette opération soit important pour le club, les recettes engendrées à Bayonne sont également conséquentes.

Dans un championnat aussi serré que le Top 14, les matchs délocalisés sont des prises de risques qui ne sourit pas aux Bayonnais. Reste à savoir si ces derniers seront en mesure de relever la tête dès ce week-end face à Édimbourg. 

RUGBY. En difficulté en TOP 14, le salut de l’ASM passe-t-il par la Challenge Cup ?RUGBY. En difficulté en TOP 14, le salut de l’ASM passe-t-il par la Challenge Cup ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    122316 points
  • il y a 1 semaine

Quand le sacro-saint oseille prend le dessus...J'espère que cela ne coûtera pas trop cher à l'AB dans sa progression...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos