TOP 14. 17 recrues, une charnière XL, un Fidjien 7's: que vaut le recrutement de l'Aviron Bayonnais ?
Maxime Machenaud sera l'un des leaders bayonnais cette saison.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Avec 17 recrues dont une charnière Machenaud - Lopez, l'Aviron ne voudra pas jouer les victimes expiatoires. Mais est-ce suffisant pour se maintenir en Top 14 ?

C'est au terme d'une saison pas toujours linéaire mais bel et bien ponctuée par un titre de champion de France de ProD2 que l'Aviron Bayonnais est donc remonté en Top 14. Un ascenseur validé, donc, puisqu'on rappelle que les Ciels et Blancs étaient finalement descendus suite au barrage le plus fou que l'histoire du rugby français ait connu, face à l'ennemi biarrot, en juin 2021. L'objectif atteint, et avec un nouveau staff fondé autour du manager Grégory Patat, le prochain sera évidemment de se pérenniser dans l'élite du rugby français, chose de moins en moins évidente aujourd'hui, entre un niveau toujours plus opaque et ces matchs d'accession n'assurant plus un maintien au 13ème de la saison régulière.

TOP 14. Budget : Bayonne casse sa tirelire et affiche ses ambitionsTOP 14. Budget : Bayonne casse sa tirelire et affiche ses ambitions

Pour cela, le club du 64 se donne les moyens d'y arriver. Malgré un budget somme toute modeste pour le Top 14, l'Aviron enregistre l'arrivée de... 17 joueurs ! Pour 16 départs, nous direz-vous, mais à y regarder de plus près et malgré les pertes importantes que sont Filimo Taofifenua, Joe Ravouvou ou Asier Usarraga, Bayonne semble avoir été fort intelligent dans son recrutement, et potentiellement y gagner au change. Il vaudrait mieux pour le Top 14, remarquez... En l'occurrence, Jean-Dauger s'est offert des valeurs sûres de l'élite du rugby français dans chaque ligne, ou presque. Si le prometteur Boniface s'en ira du côté de Bordeaux, c'est Quentin Bethune, 26 ans et 66 matchs en première division qui le remplaceront à la pile.

Pro D2. Bayonne champion et des Montois invisibles, la démonstration basque vue par les réseaux sociauxPro D2. Bayonne champion et des Montois invisibles, la démonstration basque vue par les réseaux sociaux

Au talon, alors que le valeureux John Ulugia vient de prendre une retraite bien méritée, c'est le très explosif argentin Facundo Bosch qui viendra prendre la relève et se disputer une place de titulaire avec le Namibien Van Jaarsveld. À 30 ans, l'officielle doublure de Pierre Bourgarit depuis 3 saisons arrive au Pays Basque pour glaner une place de titulaire qu'il aurait certainement obtenue dans bon nombre d'autres clubs. À lui de faire le travail ! Idem en seconde barre, où les arrivées conjointes de Thomas Ceyte (Nevers), Geoffrey Cridge (Waratahs) et du colossal uruguayen Manuel Leindekar (2m05) vont les obliger à se battre pour gagner leur place. Reste qu'avec ces 3 joueurs, et si aucun d'entre eux n'est Eben Etzebeth ou Will Skelton, l'Aviron a encore une fois vu juste, avec des garçons qui, selon nous, en ont assez dans le ventre pour tutoyer le niveau Top 14. Enfin, devant, notons l'arrivée du Tongien de Castres Kafatolu, mais aussi et surtout de deux cadres de Carcassonne la saison passée : Pierre Hughet (23 titularisations), ce 3ème ligne au gros physique qui embarquera dans ses valises le centre Guillaume Martocq, lui de retour de prêt.

Une charnière internationale

Mais qu'on se le dise, le point d'orgue du recrutement du club cet été reste à la charnière. Depuis le 4 juillet, date de la reprise sur les bords de l'Atlantique, c'est une association 9 - 10 à plus de 65 capes chez les Bleus qui s'entraîne du côté de Bayonne. Maxime Machenaud et Camille Lopez, ce sont plusieurs centaines de rencontres en Top 14 et même quelques associations en EDF. C'est évident, forts de leur expérience immense, les clés du camion leur seront confiées et c'est à eux de guider l'Aviron et de l'aider à se maintenir dans l'élite. Malgré tout et c'est aussi en cela que ce recrutement s'annonce complet, les Ciels et Blancs pourront compter sur l'arrivée d'un autre ouvreur de haut niveau qui a prouvé sa valeur avec Narbonne l'an passé : le Néo-Zélandais Jason Robertson. En Top 14, les saisons sont longues et ça, l'encadrement bayonnais semble l'avoir bien compris...

POINT TRANSFERTS. Un Baby Black à Bayonne, Garbisi reste, un Toulousain vers le Racing 92 ?POINT TRANSFERTS. Un Baby Black à Bayonne, Garbisi reste, un Toulousain vers le Racing 92 ?

Derrière, deux revanchards au fort potentiel ont débarqué pour retrouver du temps de jeu et des sensations. Eneriko Buliruarua d'abord, qui sort d'une saison frustrante avec La Rochelle où il ne connut que 9 petites titularisations au total, sans goûter aux phases finales, ni de coupe d'Europe ni de Top 14. Reste que le Fidjien a toujours le même gaz et la même puissance et amènera encore un peu plus de danger à l'attaque bayonnaise, lui qui devrait être en concurrence avec son compatriote Sireli Maqala au centre, révélation de la saison dernière. Bastien Pourailly, lui, qui comptait se relancer à Clermont après un début de carrière prometteur à Pau, est rentré dans le rang. Il débarquera donc à Bayonne avec un état d'esprit intact et la ferme intention de renouveller une saison pleine en Top 14.  

TRANSFERT. Pro D2. Bayonne lorgne un septiste fidjien et recrute à NarbonneTRANSFERT. Pro D2. Bayonne lorgne un septiste fidjien et recrute à Narbonne

Enfin puisque l'on parlait de la bombe Maqala, sachez qu'au confluent de la Nive et de l'Adour, on retente peu ou prou le même coup que la saison dernière, avec la venue d'un autre jeune membre des Fidji 7's. Cette fois, c'est Kaminieli Rasaku qui débarquera sur les futures installations de l'AB Campus. Très explosif, trapus et doté d'un raffut impressionnant, le joueur de 22 ans devrait être aligné à l'aile et donner un peu plus de relief aux extérieurs du promu. Alors qu'il faudra également garder un oeil sur le très jeune mais tout aussi prometteur Yohan Orabé (20 ans), qui déboule avec un contrat espoir dans la besace mais qui pourrait connaître ses premières apparitions en Top 14 saison en cas de bonne adaptation, au nom de son talent et de ses 12 essais avec Mauléon la saison passée.

Rugby. Etincelant en Fédérale 1 à 19 ans, rencontre avec Yohan Orabe, futur BayonnaisRugby. Etincelant en Fédérale 1 à 19 ans, rencontre avec Yohan Orabe, futur Bayonnais

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Autant de départs et d'arrivées, dont le staff, ce n'est quand même pas anodin. A l'image de la nouvelle charnière, ça passe ou ça casse !

Prêts pour ce mini tournoi avec les Brivistes et les Bayonnais pour le maintien ! Si un autre club veut se mêler au maintien, chers amis parisiens, Palois ou autre, avec plaisir !

La charnière XL, c'est une référence au gabarit des deux joueurs ? 😉

C'est au pied du mur ... qu'on voit le mieux le mur

  • oc
    31864 points
  • il y a 2 semaines
@Rchyères

Fluide glacial ? ou plus sobrement , JM BIGARD ?

@oc

Cela ressemble plus à du Coluche ?!

@RUGBYDEOUF

c'est bien du Bigard

@Rchyères

Je m'incline, je ne suis pas trop fan de Bigard.
Y compris pour le joueur.

  • oc
    31864 points
  • il y a 2 semaines
@RUGBYDEOUF

COLUCHE ? Pour lui ; je croyais que c'était un camion ...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
Transferts
News