RUGBY. Top 14. Toulouse. Théo Ntamack, déjà taillé pour le haut niveau ?
Top 14. Toulouse. Théo Ntamack a réalisé un gros match face au Stade Français.
Dans la famille Ntamack, je demande le fils, et le cadet s’il vous plaît. Théo Ntamack a été très en vue lors du match de Top 14 entre Toulouse et Paris.

Qu'elles sont belles ces histoires de famille qui traversent les pelouses et les clubs, de générations en générations. En tête de liste de ces contes de fée, la famille Ntamack. Papa est une légende du XV de France, et a gravé son nom dans l’histoire du Stade Toulousain. Romain, le fils aîné, est une des figures en vogue de cette jeune équipe de France, et affiche déjà un palmarès conséquent à seulement 23 ans. Puis, Théo, petit dernier d’une famille de champions, pointe le bout de son nez sur les pelouses de Top 14, et ceci ne passe pas inaperçu.TOP 14. TOULOUSE. Le RCT, l'occasion idéale de lancer dans le grand bain Théo, l'autre Ntamack ?TOP 14. TOULOUSE. Le RCT, l'occasion idéale de lancer dans le grand bain Théo, l'autre Ntamack ?

Déjà taillé pour le haut niveau ?

À en croire son match de samedi après-midi, Théo Ntamack ne disputait pas sa première saison en Top 14, ni sa troisième titularisation chez les professionnels. L’habituel troisième ligne centre a été décalé sur le flanc de la mêlée pour délivrer une partie de haut vol. En effet, ce dernier fut omniprésent dans le jeu, souvent utilisé comme fer de la lance de l’attaque toulousaine, le jeune Théo à prouver qu’il était prêt pour le Top 14. Nous avons pu admirer sa belle technique balle en main, et sa capacité à porter le ballon et faire jouer après lui. Vrai prototype du troisième ligne modèle, alliant vitesse, technique et densité physique.

Également efficace en touche, le troisième ligne s’est illustré par sa dextérité et sa polyvalence dans les tâches, aussi bien utile ballon en main que sans. Au niveau de l’aspect défensif, il n’a pas flanché pour autant. Pas impressionné par les beaux bébés parisiens, il a su faire tomber sans être dominateur. Une qualité primordiale pour une équipe du Stade Toulousain qui semble mettre la défense au cœur de sa stratégie de début de saison. On a pu aussi remarquer, que son style de jeu est parfaitement dans la continuité du plan de jeu du leader du championnat. Une préférence pour l’évitement, le mouvement et la vitesse. De plus, il a su exploiter les ballons de relance à la perfection, et il a brillé dans le désordre.

Pas de quoi redistribuer les cartes pour autant

Dans un effectif déjà bien fourni, et avec des joueurs de classes mondiale, difficile de se faire une place cette saison. Les bonnes performances de Roumat au poste de numéro 8 lui ont permis de devenir un des titulaires de la troisième ligne toulousaine.  De plus, Jelonch est en sélection, et figure comme un des hommes fort de cette équipe, tout comme Elstadt qui occupe un poste de titulaire depuis son arrivée au club. Cependant, ce dernier est actuellement blessé, aux côtés de François Cros et d’Alban Placines. Le retour de Tolofua pourrait être une solution pour Ugo Mola, qui doit jongler avec les blessés depuis le début de saison. Mais alors, avec autant de casse, une place pourrait-elle se libérer pour Théo Ntamack, qui répond parfaitement aux exigences de son coach ? Difficile de s’imaginer le jeune espoir montant disputer la fin de saison titulaire, mais pour cette période de doublons et en attendant le retour des cadres, il ne serait pas étonnant de voir le Toulousain de naissance être de nouveau aligné, et peut-être en même temps que son frère qui sait.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    70610 points
  • il y a 1 an

Très bon joueur, le haut niveau il y est déjà. Concernant le niveau international il faut encore travailler et continuer comme il a fait avec la formation Stadiste: ne pas mettre la charrue avant les bœufs!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News