RUGBY. Top 14. Le Stade Rochelais sera-t-il encore plus fort la saison prochaine ?
Le Stade Rochelais version 2022-2023 risque de faire (très) mal !
Déjà sur le toit de l'Europe suite à sa victoire en Champions Cup face au Leinster, le Stade Rochelais pourrait bien devenir encore plus fort la saison prochaine.

Il y a 5 jours maintenant, La Rochelle soulevait sa première Champions Cup dans un stade Vélodrome plein à craquer, face à l'une des meilleures équipes d'Europe, le Leinster. Une victoire amplement méritée, obtenue dans les toutes dernières secondes de la rencontre, grâce à un essai salvateur d'Arthur Retière. Ce titre, au-delà de récompenser tout le travail mis en place par le Stade Rochelais depuis des années, permet également à certains cadres de finir en beauté (sans compter un éventuel Brennus) avec le club maritime. Car oui, la saison prochaine, de nombreux joueurs quitteront le navire : Priso, Tanguy, West, Sinzelle (Toulon), Bosch (Bayonne), Plisson (Clermont), Retière (Toulouse) ou encore Vito et Liebenberg (retraite)... Tous ne feront plus partie de l'effectif rochelais la saison prochaine. Pour pallier ces départs, le club a réalisé un recrutement XXL de par la qualité des joueurs recrutés, mais surtout très intelligent. De quoi faire du Stade Rochelais une équipe encore meilleure l'année prochaine ?

À l'instar du Stade Toulousain, La Rochelle se devait avant tout de prolonger ses meilleurs joueurs. Chose faite puisque cette saison, Alldritt, Atonio, Bourgarit, Kerr-Barlow, Favre ou encore Botia ont tous resigné pour 3 ou 4 ans. Une bonne nouvelle pour les Rochelais, qui pourront donc compter sur leurs hommes forts pour encore quelques temps. Mais malgré cela, La Rochelle voulait tout de même renforcer son effectif considérablement, pour enfin atteindre le palier supérieur. Et pour ce faire, le club maritime a fait venir de grands noms de notre championnat : Thierry Païva (UBB), Georges-Henri Colombe (R92), Quentin Lespiaucq (Pau), Ultan Dillane (Connacht), Yoan Tanga (R92), Antoine Hastoy (Pau), Ulupano Seuteni (UBB) et enfin Teddy Thomas (R92). Un recrutement équilibré, plutôt tourné vers l'avenir, mais qui promet des étincelles. La plus-value est ici évidente, et nul doute que tous ces joueurs assimileront parfaitement la philosophie de jeu du Stade Rochelais. En témoigne la venue du Français Antoine Hastoy. En effet, le recrutement de l'ouvreur palois règlera le problème de buteur au sein de cette équipe (2ème meilleur réalisateur du championnat cette saison), souvent critiquée à ce sujet. En bref, si le Stade Rochelais est incroyable cette année, il risque d'être encore plus fort l'an prochain...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Une sacrée équipe quand même !

Skelton a prolongé..??

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos