RUGBY. Top 14. Ce match contre Toulouse, le plus grand regret de Wesley Fofana
TOP14. ASM. Wesley Fofana a joué beaucoup de finales dans sa carrière.
L'ancien centre de l'équipe de France Wesley Fofana est revenu sur ses plus grands regrets et notamment sur la finale contre Toulouse en 2019.

VIDÉO. Fin d’une icône, Wesley Fofana a dit au revoir à l’ASM Clermont AuvergneVIDÉO. Fin d’une icône, Wesley Fofana a dit au revoir à l’ASM Clermont AuvergneWesley Fofana a récemment dit adieu au rugby et aux supporters de Clermont. Après 13 saisons de joueur professionnel, il a pris la sage décision d'écouter son corps et de dire stop. Bien évidement, au moment de faire le bilan, difficile pour lui de citer un souvenir marquant. Ce qui arrive tout de suite en tête, ce sont les regrets. Le plus grand de sa carrière ? Ne pas avoir réussi à remporter une Coupe d'Europe. "Avec la génération qu’on avait à l’ASM, on aurait dû gagner plus de titres. Beaucoup plus", confie l'ancien centre tricolore via le Midi Olympique. Jeune, il ne réalisait que jouer une finale, c'est quelque chose qu'il faut savourer, car c'est peut-être la dernière, comme disaient les anciens. À l'époque, il ne les a pas écoutés. Des finales, Fofana en a remporté deux en Top 14 (2010, 2017) et en Challenge Cup (2019) mais aussi perdu plusieurs : trois en Coupe d'Europe (2013, 2015 et 2017) et deux en Top 14 (2015 et 2019). 
La première européenne, perdue contre Toulon à Dublin, n'est pas son pire souvenir. "C’est la fois où nous avons été les plus proches mais j’étais jeune, j’avais moins de recul." Deux ans plus tard, le centre a vieilli et réalisé qu'une finale, c'est un moment rare dans une carrière. Battu encore une fois par le RCT, il a cette fois-ci eu beaucoup plus de mal à digérer. Et ce, même si les Toulonnais avaient dominé cette rencontre. La plus dure ? Cette finale jouée en 2019 face à Toulouse au Stade de France et perdue 24 à 18. Ce n'est pas tant la rencontre qui lui laisse des souvenirs amers, mais la finalité après une très belle saison. L'ASM avait terminé à la deuxième place derrière le Stade avec 16 victoires au compteur. "J’avais adoré la façon dont nous avions construit notre saison. Sans faire de bruit, en laissant la lumière aux autres."
Qualifiés en demie, les Clermontois avaient passé 30 points aux Lyonnais et se présentaient comme un adversaire de taille. "On s’était dit qu’on restait dans cette position et qu’à la fin, on raflerait tout." Vainqueur de la Challenge Cup quelques semaines plus tôt, ils se voyaient bien faire un petit doublé et marquer l'histoire du club. "C’était une belle équipe, une belle aventure, une belle histoire." Mais en face, un "grand Toulouse" en a décidé autrement avec un doublé de Huget et une défense qui n'a pas laissé l'ASM inscrire le moindre essai. "Cette finale, j’ai mis beaucoup, beaucoup de temps à l’accepter et la digérer. Demandez à Franck (Azéma), il vous dira à quel point j’ai mis du temps à me relever."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    69541 points
  • il y a 1 an

L’ ASM est vraiment un club à part toutes ces finales perdues, pas de titres Européens (je ne compte pas la coupe du repêchage) et pas une vague même le garçon avoue du bout des lèvres ne regretter qu’ un titre perdu…

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
News