RUGBY. Les internationaux bleus et étrangers peuvent-ils fausser la saison 2022/2023 de Top 14 ?
Antoine Dupont et ses coéquipiers de l'équipe de France vont enchaîner les matchs jusqu'en 2023.
La saison 2022/2023 ne sera pas comme les autres puisqu'elle va mener à la Coupe du monde. Les internationaux vont-ils vraiment la jouer à fond ?

La saison 2022/2023 de Top 14 ne sera pas comme les précédentes. À moins d'habiter sur une île perdue dans l'océan, vous savez que la Coupe du monde aura lieu l'année prochaine. Dans à peine plus d'un an, les meilleures nations s'affronteront pour le titre ultime. L'exercice à venir va donc servir de tremplin aux internationaux pour arriver au Mondial en pleine possession de leurs moyens. Néanmoins, on sait qu'une saison, c'est long. Entre le championnat, la Coupe d'Europe, la tournée de novembre et le Tournoi, les futures stars de la Coupe du monde seront sur le pont pendant plus d'un an si on ajoute la durée du tournoi l'automne prochain. Il va ainsi y avoir une gestion à faire. Non seulement de la part des encadrements, mais aussi des joueurs.

En effet, et malgré les énormes enjeux économiques et sportifs, on voit mal les différents staffs aligner leurs meilleurs joueurs tous les week-ends. Le turnover, ils connaissent. Mais il sera encore plus important de ménager les meilleurs éléments avant la Coupe du monde. Nul doute que l'encadrement de l'équipe de France, comme celui des autres nations, ont ou auront des discussions avec les staffs des clubs concernés. De manière que les internationaux ne soient pas cramés avant même la préparation au Mondial l'été prochain. On sait qu'outre-Manche ou dans l'hémisphère sud, la priorité est donnée à la sélection. Prenez l'ouvreur irlandais Sexton, l'an passé, il n'a joué que quatre matchs du United Rugby Championship contre dix-huit pour Romain Ntamack. Au bout du compte, ça peut avoir son importance. 6 Nations - On a analysé le temps de jeu de tous les joueurs, et c'est très instructif6 Nations - On a analysé le temps de jeu de tous les joueurs, et c'est très instructifD'aucuns pourront dire que les deux joueurs cités au-dessus ne sont pas au même moment de leur carrière. Il est vrai que l'Irlandais n'a plus grand-chose à prouver ni à apprendre. Là où le Tricolore est encore en pleine progression. Jouer c'est aussi progresser et acquérir de nouvelles compétences et automatismes. Mais c'est aussi prendre le risque de se blesser. Les Tricolores comme les autres internationaux certains d'être au Mondial vont-ils lever le pied cette saison ? "Les meilleurs joueurs vont être difficilement à 100% pendant cette saison, même si on sait très bien qu'ils ne vont pas tricher bien entendu," estime Philippe Gleyze, consultant pour France Bleu, en parlant des Toulousains. Tricher non, mais gérer, c'est possible. Sans oublier que certains vont manquer plusieurs matchs pour soigner des blessures afin d'être opérationnels par la suite. C'est notamment le cas du pilier tricolore Baille.TOP 14. TOULOUSE. Opéré, Cyril Baille ne reprendra pas avant l'automneTOP 14. TOULOUSE. Opéré, Cyril Baille ne reprendra pas avant l'automneNombreux sont les internationaux qui évoluent dans notre championnat. Et on peut difficilement leur demander d'être à fond sur tous les matchs à quelques mois d'une Coupe du monde. C'est là que la gestion de l'effectif sera importante. Cela peut-il fausser le championnat ? Le terme est volontairement fort. Mais pour reprendre le cas de Toulouse, on sait qu'il y a un Stade avec et ses internationaux. On a vu l'an passé l'impact que cela avait eu sur le classement. On sait l'apport que peuvent avoir les internationaux dans leurs équipes respectives. Et vu leur nombre, on peut imaginer que cette saison pré-Coupe du monde ne sera pas comme les autres. Les clubs moins pourvus d'internationaux vont-ils en profiter ? Généralement, c'est lors du Mondial qu'ils sont les mieux lotis et qu'ils profitent des premiers matchs pour engranger des points. Mais en 2023, et pour la première fois, le Top 14 sera en pause pendant la durée de la compétition.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Mat RCK
    11154 points
  • il y a 1 mois

Beaucoup d'équipes dont Toulouse vont vouloir engranger un maximum de points dès le début du championnat afin de gérer au mieux en 2023. Faut s'attendre à de sacrés affrontements dès la 1ere journée.
À vos marques, prêt...GO pour le top 14, le tournoi et la coupe du monde. Pour la Champions Cup, je serai très heureux de voir le ST vainqueur, assez heureux si c'est un autre club français, content si ce n'est pas un club anglais, déçu si c'est un club irlandais, surpris si c'est un club d'une autre fédération européenne et sans intérêt si c'est un club SA.

Excellentes questions posées par l'article. Ce n'est pas pour rien que certains clubs, dont le ST, ont élargi leur effectif avec la polyvalence des "couteaux suisses". Malheureusement pas à tous les postes. Les avants, par exemple, risquent d'avoir beaucoup de travail.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos