6 Nations - On a analysé le temps de jeu de tous les joueurs, et c'est très instructif
La France défie l'Angleterre lors du premier match du Tournoi des 6 Nations.
Si les stats parlent, on sait peut-être pourquoi l'Italie baisse de régime à l'heure de jeu et pourquoi les Bleus craquent dans les dernières minutes.

En cette saison marquée par la Coupe du monde, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne à moins de deux semaines du coup d'envoi du Tournoi. Les mondialistes ont eu un temps de jeu limité mais un grand nombre d’entre eux a été rappelé par leurs sélectionneurs respectifs à la veille du Six Nations. Ainsi des joueurs absents au Japon ont pu glaner du temps et se révéler. La sélection française fait la part belle à ces « nouveaux » qui se sont affirmés. L’Angleterre, elle, opte pour plus de continuité. Autres paramètres qui entravent les données statistiques : le Top 14 en est à 13 journées, la Premiership à la 8e, la Pro 14 à la 10e. Un joueur de Top 14, Coupe d’Europe comprise, peut avoir joué au maximum 19 matchs, quand un joueur de Premiership 14 et de Pro 14 comptablisent que 16 rencontres. Il faut enfin noter que les nations n’ont pas retenu le même nombre de joueurs. 

Il est tout de même intéressant de dégager des individualités marquantes de cette moitié de saison et le temps de jeu moyen des joueurs par sélections. Ainsi, par exemple, les Anglais ont moins joué de matchs que les Français, mais leur présence sur le terrain est de plus de sept minutes supérieure en moyenne. La « fraîcheur » anglaise ainsi que le fait qu’ils sont rodés à des épreuves d’endurance sur le terrain, n’amèneraient-ils pas le XV de la rose à prendre le dessus sur les tricolores dans le dernier quart d’heure lors du Crunch le 2 février ? Réponse imminente.

On est pas étonné de voir que les joueurs de la Squadra Azzura sont en moyenne ceux qui ont le moins de temps de jeu (55 minutes). Ce qui explique peut-être qu’ils craquent souvent aux abords de la 60e minute. Entre autre « curiosités », à noter que la seconde ligne irlandaise est la seule ligne où aucun joueur n’a inscrit le moindre essai.

FRANCE

Talonneurs : (29 matchs, 4 essais, 47,9 minutes en moyenne)

Piliers : (77m, 4 essais, 47,4 mn)

2èmes lignes : (74 m, 5 essais, 65,2 mn)

3èmes lignes : (89 m, 10 essais, 61,2 mn)

1/2 de mêlée : (30m, 4 essais, 55,4 mn)

Ouvreurs : (43 m, 13 essais, 249 points, 55,3 mn)

Centres : (47 m, 15 essais, 67,6 mn)

Ailiers : (77 m, 29 essais, 67,3 mn)

Arrières : (42 m, 12 essais, 119 points, 73,9 mn)

Bilan : 

  • Les joueurs les plus utilisés : Boris Palu (1271), Gervais Cordin (1183), Anthony Bouthier (1180), Arthur Vincent (1150), Paul Willemse (1014), Gabriel N’Gandebe (1002)
  • Les meilleurs marqueurs d'essais : Teddy Thomas (12), Virimi Vakatawa (7), Romain Ntamack, Anthony Bouthier et Kylan Hamdaoui (6), Matthieu Jalibert, Gabriel N’Gandebe (5)
  • Les meilleurs réalisateurs : Matthieu Jalibert (159), Thomas Ramos (119)
  • Essais : 96 
  • Moyenne de temps de jeu : 60,1 minutes

ANGLETERRE

Talonneurs : (23 m, 5 essais, 55,1 mn)

Piliers : (52 m, 8 essais, 61,6 mn)

2èmes lignes : (37 m, 3 essais, 69,9 mn)

3èmes lignes : (36 m, 2 essais, 72,7 mn)

1/2 de mêlée : (11 m, 1 essai, 62 mn)

Ouvreurs : (20 m, 2 essais, 125 points, 68,6 mn)

Centres : (25 matchs, 6 essais, 63,2 mn)

Ailiers : (16 m, 7 essais, 79,3 mn)

Arrières : (18 m, 4 essais, 75,8 mn)

Bilan

  • Les joueurs les plus utilisés : George Furbank (805), Harry Williams (791), Will Stuart (691), Lewis Ludlam (659), Tom Curry (608)
  • Les meilleurs marqueurs d'essais : Jonny May (6), Mako Vunipola (4), Maro Itoje, George Furbank (3)
  • Les meilleurs réalisateurs : George Ford (80), Owen Farrell (59), Jacob Umaga (45)
  • Essais : 38
  • Moyenne du temps de jeu: 67,6 minutes

IRLANDE

Talonneurs : (32 m, 10 essais, 56,2 mn)

Piliers : (54 m, 7 essais, 46,1 mn)

2èmes lignes : (35 m, 72,9 mn)

3èmes lignes : (64 m, 17 essais, 66,8 mn)

  • Max Deegan (14 m, 7 essais, 879 mn)
  • Caelan Doris (13 m, 3 essais, 738 mn)
  • Jack O’Donoghue (15 m, 2 essais, 1029 mn)
  • Peter O’Mahony (7 m, 1 essai, 539 mn)
  • CJ Stander (8 m, 3 essais, 615 mn)
  • Josh Van der Flier (7 m, 1 essai, 476 mn)

1/2 mêlée : (31 m, 12 essais, 63 mn)

Ouvreurs : (27 m, 5 essais, 62,3 mn)

Centres : (42 m, 12 essais, 75,2 mn)

Ailiers : (32 m, 16 essais, 72,1 mn)

Arrières : (15 m, 1 essai, 70,8 mn)

Bilan

  • Les joueurs les plus utilisés : Jack O’Donoghue (1029) John Cooney (993), Robert Herring (933), Max Deegan, Devin Toner (879), Stuart McCloskey (845)
  • Les meilleurs marqueurs d'essais :  Dave Kearney, John Cooney (9), Garry Ringrose (8), Max Deegan, Ronan Kelleher (7), Andrew Porter, Andrew Conway (4)
  • Les meilleurs réalisateurs : John Cooney (161), Ross Byrne (114)
  • Essais : 80 
  • Moyenne de temps de jeu: 65 minutes

ECOSSE

Talonneurs : (25 m, 5 essais, 46,7 mn)

Piliers : (48 m, 1 essai, 42,1 mn)

2èmes lignes : (42 m, 2 essais, 68,1 mn)

3èmes lignes : (55 m, 1 essai, 57,1 mn)

1/2 de mêlée : (27 m, 8 essais, 52 mn)

Ouvreurs : (21 m, 4 essais, 70,3 mn)

Centres : (49 m, 11 essais, 66,2 mn)

Ailiers : (30 m, 10 essais, 63,1 mn)

Arrières : (22 m, 5 essais, 74,8 mn)

Bilan

  • Les joueurs les plus utilisés :  Kyle Steyn (880), Stuart Hogg (845), Blair Kinghorn (800), Adam Hastings (754), Huw Jones (745),
  • Les meilleurs marqueurs d'essais :  Darcy Graham, George Horne (6), Blair Kinghorn (4), Huw Jones, Finn Russell, Matthew Scott, George Turner (3)
  • Le meilleur réalisateur :  Adam Hastings (87)
  • Essais: 47 
  • Moyenne de temps de jeu : 60 minutes

PAYS DE GALLES

Talonneurs : (20 m, 2 essais, 49,8 mn)

Piliers : (40 m, 3 essais, 48,2 mn)

2èmes lignes : (39 m, 2 essais, 69 mn)

3èmes lignes : (30 m, 3 essais, 66,4 mn)

1/2 de mêlée : (19 mn, 4 essais, 49,1 mn)

Ouvreurs : (24 m, 4 essais, 65,6 mn)

Centres : (26 mn, 10 essais, 60,7 mn)

Ailiers : (35 m, 22 essais, 72,8 mn)

Arrières : (7 m, 1 essai, 76 mn)

Bilan :

  • Les joueurs les plus utilisés :  Jarrod Evans (905), Leon Brown (879), Johnny McNicholl (844), Seb Davies (690), Owen Lane (617), Louis Rees-Zammit (606)
  • Les meilleurs marqueurs d'essais :  Louis Rees-Zammit (8), Owen Lane (6), Josh Adams, Jonah Holmes (5), Nick Tompkins (4)
  • Les meilleurs réalisateurs :  Jarrod Evans (113), Dan Biggar (91), Leigh Halfpenny (79)
  • Essais : 51
  • Moyenne de temps de jeu: 62 minutes

ITALIE

Talonneurs : (29 m, 1 essai, 38,6 mn)

Piliers : (50 m, 1 essai, 51,3 mn)

2èmes lignes : (23 m, 2 essais, 45,2 mn)

3èmes lignes : (78 m, 8 essais, 61,9 mn)

1/2 de mêlée : (24 m, 1 essai, 33,5 mn)

Ouvreurs : (27 m, 3 essais, 58,9 mn)

Centres : (34 m, 3 essais, 70,1 mn)

Ailiers : (27 m, 7 essais, 71,8 mn)

Arrières : (30 m, 2 essais, 65 mn)

Bilan

  • Les joueurs les plus utilisés :  Giovanni Licata (959), Alberto Canna (868), Jayden Hayward (849),  Johan Meyer (833), Braam Steyn (800), Giovanni Pettinelli (689)
    Les meilleurs marqueurs d'essais : Giovanni Licata (3), Mattia Bellini, Leonardo Sarto, Matteo Minozzi, Tommaso Boni, Antonio Rizzi, Johan Meyer (2)
  • Les meilleurs réalisateurs :  Tommaso Allan (54), Carlo Canna (49)
  • Essais : 28
  • Moyenne de temps de jeu: 55,1 minutes
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • nemo34
    589 points
  • il y a 3 semaines

Ok, il y a de la donnée, mais quelles conclusions en tirer? En moyenne les anglais ont 7 minutes de plus par match et les irlandais 5 minutes de plus que les autres nations. Est-ce parce que leurs internationaux sont plus incontournables que les autres? 96 essais pour les internationaux français (dont 12 pour Teddy Thomas) contre 38 pour les anglais, certes, mais sur combien de matches?

La stat la plus intéressante est peut-être le temps de jeu. Le XV de France a plusieurs joueurs au dessus de 1000 minutes. Le record anglais est à 805, le 5ème joueur à 608. Les anglais seront donc sans doutes plus frais pour le crunch.

@Regis Duffour
Mais c'est la Saint Régis aujourd'hui, tu croules sous les compliments, tu vas être jalousé !
Bon tu mérites mais le cht'i truc qui me fait m'interroger c'est les temps de jeu qui ne différencient pas (ou alors ça a échappé à mon cerveau sénescent) les absences au cours des rotations normales et les absences sur blessure comme pour Dupont et Marchand. Toutes les équipes n'ayant pas forcément le même nombre de blessés de longue durée, cela risque de modifier un chouïa la comparaison finale.
Mais c'est bien pour t'embêter un peu...

Très bon article! Les données sont intéressantes et cela a du prendre beaucoup de temps pour récolter tout ça. Petite remarque négative (car il en faut bien une..) : on ne dit plus « mn » pour minute, mais seulement « min ». Je précise car aujourd’hui les articles sportifs contiennent énormément de fautes! A part ça au top!

Super boulot ! Ça a dû prendre un temps fou

  • breiz93
    51628 points
  • il y a 3 semaines

Bravo sacré boulot de concaténation sur les stats...
Article intéressant.

  • adourAB
    2675 points
  • il y a 3 semaines

Ce n’est qu’une photographie. Il faut derrière celle ci amener du concret. Parcourir des centaines de mètres en peu de franchissements et amenant peu d’essais est à relativiser. Au basket ou hockey ils comptabilisent les assistances ayant amené une concrétisation au tableau d’affichage. Mais même s’il n’y a pas concrétisation, l’action est la même. Quant à la fatigue par temps de jeu, faut intégrer les modes d’entrainement et récupération tout aussi importants. Sans oublier le jeu sans ballon, ou plus obscur dans les mauls ou mêlées. C’est toujours bien d’avoir de bonnes statistiques, mais pas que. Une bonne video en plan large, en continu du haut d’une tribune sur la ligne médiane pour suivre chaque joueur est la meilleure des assistances pour un staff.

@adourAB

Assistance c'est la traduction littérale d'assist ? Dans ce cas tu veux parler des passes décisives en fait ?
C'est vrai que si on ajoutait cette donnée ça pourrait éclairer le rôle de joueurs comme Lopez qui marquent très peu mais font marquer régulièrement.

  • Pianto
    34375 points
  • il y a 3 semaines

si les italiens jouent moins de minutes, c'est peut-être aussi parce qu'ils sont plus souvent remplaçants que les autres internationaux aussi, non ?

  • Nokian
    3365 points
  • il y a 3 semaines

Le joueur francais le plus utilisé est Palu et vous l'avez oublié dans le bilan.

@Nokian

C'était pour que tu puisses dire que tu l'as pas lu.

  • Ahma
    89127 points
  • il y a 3 semaines
@Team Viscères

Pas écrit, Palu.

@Nokian

C'est exact j'ai oublié Palu. Merci de votre attention! Je corrige 😉

@Regis Duffour

Palu pas pris

  • math63
    1591 points
  • il y a 3 semaines

Bon ... L'exercice est sympa mais bon marquer un essai ne signifie pas forcément être le meilleur. J'aurai opté pour le nombre de mètres parcouru, un ratio nb placages / réussi et le nombre de sélection internationale pour l'expérience.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News