RUGBY. Les chiffres ne mentent pas, le Top 14 n'a jamais été si disputé
RUGBY. Zach Mercer et Antoine Dupont, deux des meilleurs joueurs de ce Top 14.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce début de saison semble doté d’incertitudes et de rebondissements sur les pelouses. Côté statistique, c’est le Top 14 le plus compétitif de l’histoire.

Même si la saison est encore bien longue, après cinq journées, certaines leçons peuvent commencer à émerger pour chaque écurie du Top 14. Une chose est sûre, ce début de saison nous promet une lutte acharnée à tous les étages et pour tous les objectifs, du titre au maintien en passant par les phases finales. Selon les chiffres, il s’agit d’ailleurs de l’entame de Top 14 la plus compétitive de l’histoire. En effet, au bout de cinq journées, toutes les équipes ont déjà remporté deux victoires, du jamais vu jusqu’à présent. Le classement reflète forcément ce début de saison ultra-concurrentiel. Seulement quatre petits points, soit une victoire, séparent la lanterne rouge béarnaise (8 points) de Toulon qui pointe à la cinquième place de la hiérarchie. De la 13e place, occupée par Perpignan, à la 8e, propriété du Racing 92, six clubs sont à égalité avec 9 unités au compteur. Uniquement deux clubs semblent avoir tiré leur épingle du jeu avec un bilan de 4 victoires pour 1 défaite. Inévitablement, il s’agit du Stade Toulousain, premier avec 18 points, et de La Rochelle qui suit de près avec 17 points. Mais même ce duo de tête est à portée de fusil du MHR (3e, 15 unités) et de l’ASM (4e, 14 points). En bref, la bataille fait rage à tous les échelons et une hiérarchie stricte parait bien difficile à dessiner pour le moment.

Le moindre point risque d’être décisif…

Ce n’est un secret pour personnes et de nombreux entraîneurs le répètent chaque journée : tous les points vont compter au soir de la 26e journée de Top 14. Un adage que l’on retrouve bien souvent dans la lutte pour le maintien, mais aussi pour les places d’honneurs. L’an passé, les Brivistes avaient échappé à l’access match lors de l’ultime journée, devançant l’USAP de trois points. Pour le haut de tableau, il n’y avait eu que quatre unités d’écart entre le MHR (2e) et le Racing (6e). Point de bonus, coup à l’extérieur… tout le monde semble vouloir assurer son capital au plus vite, ce qui renforce la compétitivité du Top 14, pour le plus grand bonheur de ses suiveurs. Doublons, Coupes d’Europe, blessures… de nombreux facteurs viendront sûrement enrayer certaines machines lors des prochaines semaines, reste à voir qui saura trouver la meilleure formule pour résister. Dans tous les cas, réussir son début de saison et bien souvent primordial. Notamment dans la quête du titre. Sur les dix dernières saisons, seul un lauréat présentait un bilan négatif au bout de cinq journées. Il s’agit du Castres Olympique cuvée 2017-2018 qui avait commencé sa campagne avec 1 seule victoire et 4 défaites. Statistiquement, tout le monde est donc dans la course au Brennus...

RUGBY. Top 14. Faut-il réussir son début de saison pour être champion de France ?RUGBY. Top 14. Faut-il réussir son début de saison pour être champion de France ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News