RUGBY. Les Bleus vainqueurs des All Blacks grâce aux Anglais ? La théorie originale d’un journaliste australien !
Dans un article de Rugby pass, un journaliste émet la théorie selon laquelle la victoire de la France face aux All Blacks existerait grâce au XV de la Rose…

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un article de Rugby pass, un journaliste émet la théorie selon laquelle la victoire de la France face aux All Blacks existerait grâce au XV de la Rose…

C’est une idée qui donnera sans doute envie  à beaucoup de bondir hors de son canapé. Le 20 novembre 2021, la France bat la Nouvelle-Zélande. Un exploit retentissant qui met fin à des années de disettes Bleus face à la Fougère Argentée. Vaincus à deux reprises d’affilée par des nations européennes, les hommes de Ian Foster connaissent une déconvenue rare lors de leur tournée d’automne. Pire, certains parlent même d’une inversion des puissances établies où les européens auraient enfin pris le dessus sur leurs éternels bourreaux austraux. Le Sydney Morning Herald évoque même “une victoire française face au All Blacks signe de la suprématie de l’hémisphère nord” dans l’échiquier du rugby mondial. Cependant, malgré tous les articles analysant la victoire de la France, ou celle de l’Irlande, sur les triples champions du monde, il y en a qui détonnent. Paru dans la soirée du 10 décembre sur le site Rugby pass, l’article “Comment l’Angleterre a dirigé la France vers une victoire face aux All Blacks" propose une théorie inédite.

En effet, selon le journaliste australien Nick Bishop “la France s'est inspirée de la victoire de l'Angleterre en Coupe du monde contre les All Blacks en 2019 à Yokohama”. Mais pourquoi donc faire un tel lien entre deux sélections que tous semblent s’opposer de par le contexte des deux différentes rencontres ou bien encore les dynamiques des deux formations ? Ne vous inquiétez pas, la réponse arrive. Selon cet analyste qui a travaillé au côté de grands noms comme Graham Henry ou Stuart Lancaster, tout est question de préparation et de choix d’effectif. Et accrochez-vous, car la clé de cette victoire semble encore plus improbable que la théorie initiale. En effet, selon lui, c’est la nomination très critiquée de Cameron Woki en seconde ligne qui a permis à Antoine Dupont et ses coéquipiers d’étriller les Néo-zélandais.La rédaction du Rugbynistère a choisi ses meilleurs joueurs de la Coupe du monde 2019 !La rédaction du Rugbynistère a choisi ses meilleurs joueurs de la Coupe du monde 2019 !

Il compare notamment ce changement de poste à celui qu’a pu connaître Courtney Lawes durant le mondial japonais. Il explique la victoire anglaise de cette façon : “Eddie Jones a pris un risque très peu anglais en choisissant son équipe spécialement en vue de cette demi-finale cruciale. Au lieu d'opter pour l'habituelle et confortable couverture anglaise composée d'un ensemble massif d'attaquants experts en coups de pied arrêtés, il a choisi deux piliers manieurs de ballon (Mako Vunipola et Kyle Sinckler), deux secondes lignes qui avaient tous deux commencé des matchs en tant que numéro 6 pour leur pays (Maro Itoje et Courtney Lawes), et deux véritables numéro 7 en troisième ligne (Sam Underhill et Tom Curry).”Rugby. France-All Blacks. Woki vs Retallick : l'élève face au maître !Rugby. France-All Blacks. Woki vs Retallick : l'élève face au maître !

Dans son argumentaire, il se concentre ensuite sur le lien entre le joueur de l’UBB et la victoire face aux coéquipiers de Ardie Savea. Il dit : “Le succès de la France a commencé en dehors du terrain, sur la table de sélection. Sir Graham Henry déclarait que la capacité à choisir les bons profils est la qualité la plus essentielle pour un sélectionneur [...]. Woki est par nature et par logique un numéro 6, et non un deuxième ligne, mais la France était prête à prendre des risques sur la conquête afin d'obtenir cet avantage en champ libre. Woki était le capitaine d'un alignement qui n'a obtenu qu'un taux de rétention de 70 % (environ 15 % de moins que le taux acceptable), mais il était solide quand il le fallait.”

Placement de Woki au début de la relance de Romain Ntamack.

Rugby. VIDÉO. Chez les Woki, le rugby c'est une histoire de famille avec Cameron et MarvinRugby. VIDÉO. Chez les Woki, le rugby c'est une histoire de famille avec Cameron et Marvin

Ce sacrifice dans la conquête, il aurait été nettement compensé par la présence de Woki dans le jeu courant. En France, beaucoup ont critiqué le fait que Woki tente d’aller seul en terre promise sur l’incroyable relance de Ntamack. Mais pour Nick Bishop, cette séquence est au contraire un argument montrant le rendement du joueur. Il explique :

En attaque, les Bleus ont pu utiliser avec profit la mobilité impressionnante de Cameron Woki ainsi que sa puissance de course sur les extérieurs. Woki se positionne à l'extérieur de la zone d'attaque de Romain Ntamack lorsque Damian Penaud rentre dans le cœur du jeu, et c'est un positionnement que Woki a occupé avec de manière critique au moment du tournant du match. Il n'y a que deux points d'écart entre les deux équipes lorsque Ntamack récupère le ballon derrière sa propre ligne et bat deux poursuivants néo-zélandais pour amorcer la résurrection de l'essai du bout du monde de 1994. Ayant déjà effectué une formidable course de récupération en défense, Cameron Woki est le dernier homme à l'arrière au début de l'action. Vingt secondes plus tard, il a remonté le terrain sur 90 mètres pour donner de la largeur dans le rôle d'un second centre et pour gagner le match. Ardie Savea a reçu un carton jaune au ruck et les Bleus n'ont plus jamais eu besoin de regarder en arrière, récoltant les 13 derniers points du match."

L'intégralité de l'analyse détaillée est à retrouver ici : “Comment l’Angleterre a dirigé la France vers une victoire face aux All Blacks"

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    9537 points
  • il y a 1 mois

bof, assez tiré par les cheveux. A mon avis les Irlandais en battant les AB une semaine avant ont eu une bien plus grande influence, psychologique mais aussi tactique, que cette demi-finale 2 ans avant.

Cet avis australien n’a rien de scandaleux, et nombreux sont ceux qui l’ont déjà émis. Sur l’action de Ntamack, c’est la discrétion de la 3ème française qui interroge.

Si on enlève le titre un peu racoleur et si on veut chercher la bonne stratégie pour battre les Black l'analyse est intéressante. Mais contre l'Angleterre en CDM comme contre nous les Blacks ont surtout été battu physiquement. En puissance et en vitesse. Et peut être tout simplement en état de forme. Il ne faut pas oublier non plus qu'à peut près tout le monde à battu les Black cette année. Alors année Covid ? Déclin ? Progrès des autres ? C'est indiscutable que l'Europe progresse (France, Irlande, Ecosse), que le sud (Australie, Argentine, All Black, AFsud) stagne. Et que cette équipe des AB vieillit...

On ne peut qu être d accord avec ce journaliste. Car qui a inventé le rugby ? Hein…
Alors, c est qui qu a raison ??? 🤓

Dans le rugby actuel, vous verrez de plus en plus des 6 monter en 4: on a vu Leroux, Pesenti, Flament qui est les deux, Yato l'a fait, Fardy au Leinster, Itoje, ... Enfin si on doit le formuler autrement c'est plutôt utiliser des joueurs athlétiques capables d'enchainer les tâches rapidement et à haute intensité. Quand on voit que les mêlée, surtout par temps sec sont de moins en moins disputées au niveau international, que les morphotypes de joueurs sont proches du 4 au 8 athlétiquement, (voir Leicester) ... Plus il y a de ce type de joueur sur le terrain, plus l'activité collective est importante. De plus avec le coaching il est facile de remplacer et garder un niveau athlétique, surtout si tu as un 6 + 2 sur le banc.

La démonstration se tient si on souhaite comparer les deux match. Après je sais bien que Galtier est un génie mais je me demande s'il a eu la même démarche que ce journaliste australien. ( en ce moment les australiens ne dont pas très fiable pour les français)
Le jeu des Black évolue, les joueurs évoluent chez eux comme chez nous j'ai un peu de mal avec des comparaisons comme ça.
Le mieux serait qu'un journaliste pose la question à l'homme aux lunettes de soudeur.

  • AKA
    56162 points
  • il y a 1 mois

La théorie se défend qu' on y adhère ou pas! Mais je doute que le choix du staff de l' EDF soit dû à la même réflexion!!! Et puisque l' on parle de théorie fumeuse j' ai trouvé cette perlouze:
https://www.nzherald.co.nz/sport/rugby/?c_id=80 Attention dans ce lien il faut aller à l' article sur James Haskell car je ne peut mettre le lien direct car il y a un mot interdit!!! Merci l' algorithme Cabrones!

c'est osé mais ça se défend

  • mic4619
    5847 points
  • il y a 1 mois

C'est surtout du grand n'importe quoi....
Le boulard des anglo saxons est incommensurable.....
Dupont est le meilleur joueur du monde grâce aux anglo saxons tant qu'on y est ????.

Je trouve cette théorie pas si bête. En tous cas partiellement juste. Le fait de placer Woki en 4 a permis de modifier les options et a permis de proposer un joueur supplémentaire dans le jeu courant. Les mêlées sont de moins en moins importantes au niveau internationales et bien souvent les piliers s'en sortent bien tout seul. FG devait avoir confiance en Baille et Gros pour tenir l'axe droit le temps de ces mêlées. Ca me rappelle la CDM 2015 où Leroux avait joué pour la première fois en 4 et avait fait un match énorme dans le combat et dans le jeu grâce à sa grosse condition physique. On sait le 2 ème ligne qu'il est devenu. Flament est aussi dans ce profil mais pas encore aussi performant dans le jeu courant que Woki.
Après que ce soit la seule option tactique est quand même un peu, beaucoup réducteur.

  • mic4619
    5847 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

Baille et Gros sont à gauche....
De plus c'est plutôt le positionnement de Aldritt qui est intéressant en mêlée...
Au moment de l'introduction il se décalait pour pousser derrière Woki...avec l'épaule droite.....
Des lunettes pour les journaleux qui nous ont sorti cette "idee"

@mic4619

Oui, je sais qu'ils sont à gauche , c'est ce que j'indique dessous. A droite pour les adversaires ... Mais je persiste à penser qu'actuellement, un gars comme Woki peut très bien tenir une mêlée si ses piliers assurent un minimum. Et je pense que ce n'est pas si idiot que ça, même si c'est juste un élément de stratégie et non pas LA stratégie. Pousser derrière Woki épaule droite, c'est aussi pour assurer une sortie de balle correcte à Dupont en dégageant l'espace central.

@Jacques-Tati-en-EDF

L'axe gauche plutôt ...

  • to7
    16564 points
  • il y a 1 mois
@Jacques-Tati-en-EDF

à part la confusion droite gauche je suis d'accord mais effectivement les français n'ont pas attendu le précédent anglais pour faire monter leroux en 4.
c'est quand même un poil tiré par les cheveux et ça montre un certain tropisme anglo saxon, si la rochelle performait l'an passé c'était grace à o gara, si la france fonctionne c'est shaun edwards (nos amis britishs sont forts au rugby mais tout autant à ce sport magnifique qu'est le tirage de couverture à soi)
à coté de cela soyons honnête si une équipe étrangère performait avec un technicien français, on en entendrait parler matin midi et soir aussi

  • mic4619
    5847 points
  • il y a 1 mois
@to7

Il y a eu Ph St Andrée champion d'Angleterre me semble t'il .....
Villepreux conseillé du staff Anglais pour les 3/4
Et j'en oublie......

  • breiz93
    72168 points
  • il y a 1 mois

Il paraît même que la Révolution Française nous la devons aux Anglais...
Et on dit que les Français ont un sentiment de supériorité..., on dit comment pour les anglo-saxons ?

@breiz93

C’est un peu vrai vu que c’est en partie la conséquence de presqu’un siècle de conflit entre les deux puissances rivales qui ont ruiné la France… famines… hiver… pain ou brioche 😄

  • Pat97425
    2463 points
  • il y a 3 semaines
@Yoooooooy

c'est surtout que les anglais ont fait leur Glorieuse révolution bien avant nous pour obtenir des libertés fondamentales que les français leur ont envié (habeas corpus etc) et que Voltaire et les Lumières ont bien observé ce qui ce passait du mauvais côté de la Manche

Rugby Pass, c'est un peu comme the Sun, isn't it?

@Amis à Laporte

Mais non, c'est le bulletin interne de l'hôpital psy de Rugby.

- Tain Marcel, t'as lu ?
- ?
- L'article du ministère sur qu'un journaleux australien y dit que c'est les Anglais qui nous auraient permis de battre les Blaques..
- Vi, j'ai vu.
- Et alors ?
- Ben c'est sympa de voir qu'y a pas qu'à Laragnasse qu'on se pique la ruche et que même les journaleux des zantipôles y z'ont le gosier en pente..
- Tain c'est connu que les journalistes y picolent tous.
- Ouais mais en Australie doivent pas se muffler au jaune, c'est des sauvages, connaissent pas. Ho ! Jacquot, n'en a des mots comme "jaune" que ça donne soif. Aboule z'y la suite avec autant de caouettes que les jounaleux y z'ont sorti de couenneries vendredi dans Merdol. Ben oui, prends une lessiveuse !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News