RUGBY. Les All Blacks sont-ils vraiment dans le dur depuis leur dernier titre ?
La tête des mauvais jours pour les All Blacks.
Ce samedi, les All Blacks ont concédé leur première défaite à la maison face aux All Blacks. Faut-il s'inquiéter pour la Nouvelle-Zélande avant le Mondial ?

"Les All Blacks sont l'équipe internationale de rugby masculin la plus victorieuse de tous les temps avec un pourcentage de victoires de 77,12% sur 612 tests (1903-2021)." Voilà ce qu'on peut lire sur le site officiel des hommes en noir. Première nation à remporter 500 victoires mais aussi trois titres mondiaux, la Nouvelle-Zélande est une référence sur la scène internationale. Une équipe qui inspire bien au-delà des frontières du rugby. Or, depuis leur dernier titre acquis en 2015 en Angleterre, une nation leur pose particulièrement des problèmes : l'Irlande. Sexton et les siens ont remporté quatre des sept affrontements depuis 2016. Ce samedi, ils ont décroché leur premier succès sur le sol néo-zélandais. Le XV du Trèfle est-il la nouvelle bête noire des All Blacks ? Ou bien peut-on parler d'une tendance qui verrait les joueurs à la fougère perdre peu à peu leur avantage sur les autres nations ?

Les Irlandais ne sont pas les seuls à avoir réalisé une performance historique face à la Nouvelle-Zélande. En novembre dernier, l'équipe de France a, elle aussi, dominé cet adversaire pour la première fois depuis 2009. Deux ans plus tôt, c'est l'Argentine qui s'offrait son premier succès "ever" face aux All Blacks. D'aucuns pourraient parler de coups d'éclat. Et ils n'auraient pas tort. En effet, seul l'Irlande semble avoir pris l'avantage sur la Nouvelle-Zélande. En dehors de son fameux succès en demi-finale du Mondial 2019, l'Angleterre est loin d'avoir trouvé la clé face aux Kiwis. De leurs côtés, les Wallabies comme les Springboks parviennent une fois de temps en temps à s'imposer. On ne compte que cinq victoires et deux nuls depuis 2015. C'est très peu quand on sait qu'elles s'affrontent régulièrement au sein du Rugby Championship et de la Bledisloe Cup.

Alors oui, l'impression de domination des All Blacks ne semble plus aussi évidente que par le passé. Mais que disent les chiffres ? Sur les 24 matchs disputés après la Coupe du monde, sept ont été perdus. Soit environ 70 % de matchs sans défaite, l'Australie ayant réussi à arracher un nul en 2020. Entre les finales des Coupes du monde 2015 et 2019, on dénombrait sept revers pour deux nuls. Ce qui peut faire dire à certains que la Nouvelle-Zélande est moins dominatrice que par le passé. Une tendance qui se confirme avec leurs résultats après leur titre glané aux dépens de la France en 2011. Suite à ce deuxième sacre, les All Blacks n'avaient perdu que trois matchs et concédé deux nuls. Soit 17 défaites seulement depuis la finale 2015. C'est très peu et c'est presque deux fois moins que la France sur la même période (31). Et rares sont les nations qui peuvent se targuer d'avoir un taux de victoires aussi haut. Si les Néo-Zélandais sont pour l'heure loin de leurs standards habituels, ce revers historique face aux Irlandais pourrait très bien les lancer sur une série de succès en 2022. Il faudra refaire les comptes en novembre pour voir si la Nouvelle-Zélande est effectivement sur pente descendante.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce samedi, les All Blacks ont concédé leur première défaite à la maison face aux All Blacks. Faut-il s'inquiéter pour la Nouvelle-Zélande avant le Mondial ? ..... En fait les blacks quand ils perdent, ils arrivent quand même à gagner ... d'ou leurs stats impressionnantes !!! Allez un marron pour le pour le correcteur des articles 🙂 ...

Super le chapô ! Quel est le vainqueur de ce match ?

Je dirai qu'ils font moins "peur"...mais leur génération actuelle n'est pas celle de 2015
Ils sont toujours à 70% de victoires, et s'ils devaient perdre samedi prochain, offrant la tournée aux irlandais, ce serait un petit séisme
On verra samedi prochain , ils seront dos au mur, et ce sera THE match
En attendant, depuis 6 ans, les irlandais ont l'air d'avoir trouvé les moyens de les perturber

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News
News
News