RUGBY. ''La pourriture s'est finalement propagée à l'équipe nationale'', le rugby gallois dans la tourmente
Le Pays de Galles est dans une situation compliquée.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La fédération galloise de rugby réfléchit à supprimer une équipe professionnelle. Le rugby au Pays de Galles serait dans une situation critique.

Révolution, fusion ou sacrifice : mais que se passe-t-il au Pays de Galles ?Révolution, fusion ou sacrifice : mais que se passe-t-il au Pays de Galles ?Le rugby gallois n'est visiblement pas au mieux. Déjà au bord de l'implosion en 2019, il avait réussi à survivre en maintenant quatre équipes. Or, selon The Times, la fédération galloise de rugby pense à supprimer un club d'ici à deux ans. Cardiff, les Dragons, Ospreys et Scarlets peinent à performer aussi bien sur la scène locale qu'européenne. Les quatre parties ont enregistré des pertes importantes, notamment en raison du manque de spectateurs dans les stades. Des pertes qui ont été exacerbées par la pandémie de Covid. Le site anglais nous apprend alors qu'elles ont d'ailleurs contracté un prêt bancaire collectif de 20 millions de livres sterling (23 millions d'euros) qui devra être remboursé sur 20 ans. 

Dans ce contexte, l'idée d'une fusion refaire surface comme en 2019 avec la disparition des Ospreys et des Scarlets pour ne former qu'un seul club. Une solution qui pourrait éviter aux Ospreys ou bien aux Dragons de Newport d'être écartés. Et ce, en raison notamment d'un nouveau plan pour le rugby gallois basé sur le soutien de trois équipes. Les équipes professionnelles ne devraient recevoir entre elles que 18 millions de livres sterling au cours de la saison 2023-24 contre 23,5 millions de livres sterling. A titre informatif, The Times précise que l'Irlande investit entre 50 et 60 millions dans ces franchises. Tandis que l'Écosse soutient ces deux formations à hauteur de 20 millions. "Les propositions créent un environnement toxique au sein du rugby gallois, chaque équipe professionnelle voulant survivre". 

Cependant, on admet également que les choses doivent changer. La défaite historique du Pays de Galles contre l'Italie à domicile pour la première fois de son histoire dans le Tournoi des 6 Nations a été un électrochoc pour beaucoup. "Le rugby dans ce pays est à la croisée des chemins après ce qui a été une terrible campagne des Six Nations. Pendant trop longtemps, Warren Gatland a dissimulé les fissures dans le rugby au Pays de Galles avec des succès au niveau international, mais la pourriture s'est finalement propagée à l'équipe nationale, ce qui est la seule raison pour laquelle le WRU prévoit de faire quelque chose de drastique", a commenté une figure importante du rugby gallois qui souhaite rester anonyme. Une situation qui nous rappelle celle de l'équipe de France et de la finale de la Coupe du monde 2011. Depuis, la FFR a pris des mesures et trouvé un terrain d'accord avec les clubs pour faire des Bleus une priorité. Et les résultats sont là.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Cela ne serait pas si dramatique, nous aurions pu oser des blagues (même lourde), sur le poireau et la pourriture de la tige, mais là, non !!!

  • gjc
    10524 points
  • il y a 2 semaines

Est-ce que c'est soutenable d'avoir 4 équipes pro avec une population de 3 millions, même quand le rugby est le sport national?

Ce n'est pas qu'un problème d'argent, sur le plan sportif les les équipes galloises ne sont pas au niveau, elles ont raté les phases finales de l'URC cette année et ce n'était pas beaucoup mieux dans le Pro14. Leurs résultats en Champions Cup sont médiocres depuis de nombreuses années malgré les succès de l'équipe nationale. (OK une Challenge Cup en 2018)

  • Desman
    1565 points
  • il y a 2 semaines
@gjc

Les équipes galloises n'ont jamais marché en Hcup, alors que les irlandaises cartonnent, et que même les écossaises ont progressé et ont réussi des parcours remarquables ces dernières années. Alors je ne connais pas très bien le rugby gallois, mais il doit y avoir un problème profond depuis bien longtemps, car depuis 1995 (première H cup) je ne vois aucun progrès. (alors que dans le même temps l'équipe nationale s'est bien refait la cerise)

@gjc

Certes c'est un investissement. Mais supprimer une des franchises, c'est se priver de 25% de débouchés pour des joueurs pros Gallois de jouer au plus haut niveau, si je simplifie.

Pas sûr que l'équipe nationale en sorte grandie.

Avis aux partisans de la franchisation du rugby...

On voit aussi probablement l'influence néphaste d'avoir fait une compétition domestique complètement inintéressante et illisible (à l'exception des phases finales).

Du coup l'arrivée des franchises Sudafs n'a sûrement pas aidé, puisque les seuls moments où les stades sont pleins sont les phases finales et la coupe d'Europe.

Un bel exemple de tout ce qu'il ne faut pas faire.

Une petite précision : "ces" c'est pour dire celles-là alors que "ses" désigne une appartenance.
Donc, à mon avis, "l'Irlande investit entre 50 et 60 millions dans SES franchises" et "l'Écosse soutient SES deux formations" car aucune des franchises Irlandaises ou Écossaise n'est citée.
Désolé pour ce petit aparté, mais ça pique mes yeux de vieux ronchonchon 😉

  • taist
    15386 points
  • il y a 2 semaines
@Jonathan Sextoy

d'accord avec toi mais il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompe jamais . 😃

  • dan0x
    25291 points
  • il y a 2 semaines
@taist

"trompent"... pas méchant juste une boutade ! 😉

  • taist
    15386 points
  • il y a 2 semaines
@dan0x

de Dijon ? 😃

@dan0x

T'as la boutade qui te monte au nez!

  • dan0x
    25291 points
  • il y a 2 semaines

Pas convaincu que le fait de supprimer des clubs soit la solution pour refaire venir du public. Au bout d'un moment il n'y aura plus d'identification et forcément moins d'intérêt. Au final il ne restera que l'équipe nationale ?...

C'est sûr qu'intégrer des clubs sud Af' en ligue celte, ça va les aider...

@lebonbernieCGunther

comme ca, ils ne seront pas dépayser quand ils rejoindront le 6/7 nations

@Le Haut Landais

C'est la première marche vers ça, en effet...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News