RUGBY. La fin d'une époque : Samuel Whitelock, légende des All Blacks, annonce sa retraite
Sam Whitelock, légende des All Blacks, annonce sa retraite. Le Néo-Zélandais ne veut pas faire la saison de trop et espère terminer en beauté avec Pau. Crédit image : Screenshot
Samuel Whitelock, légende des All Blacks, annonce sa retraite. Le Néo-Zélandais ne veut pas faire la saison de trop et espère terminer en beauté avec Pau.

Dans le monde du rugby, certaines annonces résonnent avec une force particulière. Marquant à la fois une fin et le début d’une nouvelle ère. L’annonce de la retraite sportive de Sam Whitelock, le joueur le plus capé de l’histoire des All Blacks, appartient indubitablement à cette catégorie. Un joueur qui a marqué l'histoire du rugby néo-zélandais et mondial à plus d'un titre.

Arrivé à la Section Paloise en décembre 2023, Whitelock a exprimé son désir de clôturer sa carrière à l’issue de la saison en cours, un engagement qui courait initialement jusqu’en juin 2025. "J’ai deux obsessions aujourd’hui : finir ma saison avec Pau à mon meilleur niveau et ne pas faire l’année de trop. J’ai la chance de pouvoir décider d’arrêter ma carrière et je veux qu’elle se termine sur une bonne note." Après 20 journées de Top 14, les Palois sont plus que jamais en lice pour une place en phase finale.TOP 14. 21 ans plus tard, Pau va peut-être disputer les phases finales du championnat de FranceTOP 14. 21 ans plus tard, Pau va peut-être disputer les phases finales du championnat de FranceLa réaction du club ne s’est pas fait attendre, saluant la décision de Whitelock avec un respect profond pour l’immensité de sa carrière et la noblesse de son choix. "Le club salue l’immense carrière et la grandeur de sa décision. Ce choix est à son image : professionnelle, honnête et déterminée. Sa volonté de finir au plus haut à la Section et de ne pas faire l’année de trop l’honore." Un choix qui, à l’image de l’homme, reflète un professionnalisme sans faille, une honnêteté inébranlable et une détermination implacable.

Un grand joueur a pris une grande décision. Il a partagé avec nous son choix et a insisté sur sa volonté de finir au plus haut à la Section. Depuis son arrivée au club, nous apprécions tous son apport direct comme indirect, il dégage une vraie culture du travail et de la gagne. Même si son aventure béarnaise s’arrêtera en juin, il laissera un héritage à ce groupe. (Sébastien PIQUERONIES, manager de la Section Paloise) 

Samuel Whitelock quittera donc le terrain, mais son héritage demeure, intangible, dans le cœur de ceux qui ont eu la chance de le côtoyer. Depuis son tout premier match professionnel, il y a près de 16 ans, jusqu’à son engagement au sein de la Section Paloise, Samuel Whitelock a tracé un sillon remarquable dans l’univers du rugby. Ses années avec les Crusaders ont forgé son exigence du très haut niveau, tandis que les All Blacks lui ont enseigné la quête constante d’excellence, dans la victoire comme dans la défaite. 

ll y a bientôt 16 ans, je disputais mon premier match professionnel. Le début d’une incroyable aventure sportive. Avec les Crusaders j’ai découvert l’exigence du très haut niveau, les All Blacks m’ont appris à toujours chercher à être meilleur dans la victoire comme la défaite et enfin à Pau je découvre un championnat très relevé avec le TOP 14.

Whitelock se confie avec émotion : sa décision, mûrement réfléchie, est animée par le désir de se consacrer à sa famille, témoignant d’un homme pour qui la vie a toujours été plus grande que le jeu. Sa gratitude envers ceux qui l’ont soutenu tout au long de sa carrière est palpable, illustrant la profonde humanité de ce géant du rugby. Les supporters se souviendront notamment de son association en deuxième ligne avec Brodie Retallick. L'une des plus efficaces et respectés du monde de l'ovalie pendant des années.

RUGBY. Retallick - Whitelock : l'inoxydable paire gagnante des All BlacksRUGBY. Retallick - Whitelock : l'inoxydable paire gagnante des All Blacks

Durant sa carrière, le All Black a remporté deux fois la Coupe du monde (2011, 2015) ainsi que le Rugby Championship (2010, 2012, 2013, 2014, 2016, 2017, 2018, 2020, 2021, 2022, 2023). Sans oublier ses innombrables titres en Super Rugby (2017, 2018, 2019), dans ses différentes : Aotearoa (2020, 2021) et Pacific (2022, 2023).

La décision de Whitelock de prendre sa retraite résonne avec une certaine mélancolie pour les amateurs de rugby. Cependant, elle est aussi l’occasion de célébrer une carrière exemplaire, dédiée à l’excellence et au dépassement de soi. En septembre dernier, il avait ainsi dépassé Richie McCaw au nombre de sélections avec la Nouvelle-Zélande. Son record, à savoir 153, sera très probablement très difficile à battre.COUPE DU MONDE. All Blacks. Nouveau record de sélections pour Sam Whitelock qui passe devant Richie McCawCOUPE DU MONDE. All Blacks. Nouveau record de sélections pour Sam Whitelock qui passe devant Richie McCaw

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jièl
    11818 points
  • il y a 1 semaine

Un regret, un attelage imaginaire Whitelock-Botha m'aurait bien fait marrer.
On a le droit de rigoler, non ?

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Transferts
News
Vidéos