RUGBY. Grand-frère, champion de fléchettes, quel avenir pour Virimi Vakatawa ?
Racing 92. Virimi Vakatawa pourrait s'orienter vers un tout autre avenir.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le centre tricolore du Racing 92 Virimi Vakatawa a dû mettre un terme à sa carrière professionnelle pour raisons médicales. Que lui réserve son avenir ?

RUGBY. Top 14. Fin de carrière pour Virimi Vakatawa, la cause connueRUGBY. Top 14. Fin de carrière pour Virimi Vakatawa, la cause connueLe centre international du Racing 92 Virimi Vakatawa est contraint de mettre un terme à sa carrière professionnelle pour raisons médicales. Pour lui, le rugby, c'est terminé. Du moins sur le pré. Que lui réserve son avenir ?

Une place dans le staff du Racing 92/des Bleus

Pas facile d'arrêter si soudainement le rugby. L'ovalie, c'est une grande famille et on n'imagine pas la formation francilienne laisser partir Virimi comme ça. Par le passé, d'anciens joueurs ont intégré le staff. On pense à Yannick Nyanga et aussi à Dimitri Szarzewski. Vakatawa pourrait très bien, lui aussi, se voir attribuer un rôle au sein de l'encadrement pour distiller son savoir et sa science de l'attaque. Il pourrait même accompagner les Bleus avant la Coupe du monde. En conférence de presse, le sélectionneur Fabien Galthié n'a pas fermé la porte à cette idée. 

Consultant

Autre possibilité pour le Fidjien d'origine, devenir consultant à la télé. Ce ne serait pas le premier et sans doute pas le dernier à troquer les crampons pour les mocassins et le costume. On le voit bien être aux commentaires lors des Jeux olympiques de Paris en 2024 pendant le tournoi de rugby à 7 sur France Télévision. Une chaîne étrangère pourrait aussi l'inviter lors des étapes du circuit mondial de la discipline. À moins que France TV ou Canal + ne pensent à lui avant. Il aurait en tout cas toute la légitimité.

Un rôle de grand-frère

La carrière de Virimi Vakatawa n'a pas été de tout repos. Mais dans l'ensemble, celui qui est né à Rangiora en Nouvelle-Zélande s'en est plutôt bien sorti. Ce qui n'est pas forcément toujours le cas de ses compatriotes fidjiens. Nombreux sont ceux qui n'ont pas réussi à s'adapter à la vie loin de la mère-patrie, loin de la famille. Le rugby professionnel peut être difficile à gérer au quotidien pour ces joueurs qui ont appris le rugby depuis leur tendre enfance comme un jeu. Aux côtés de Provale, le syndicat des joueurs, Virimi pourrait avoir ce rôle de grand-frère avec les jeunes joueurs fidjiens qui débarquent dans nos championnats, et notamment le Top 14.

Joueur de fléchettes

Le médecin du Racing 92 a confirmé que le sport à haute intensité n'était plus une option pour Vakatawa. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne peut pas pratiquer une discipline au plus haut niveau. Compétiteur dans l'âme, Virimi pourrait s'orienter vers des sports qui demandent mois d'efforts mais plus de précision, de concentration. Un peu comme le Gallois Gerwyn Price, devenu champion du monde de fléchettes après avoir joué au rugby comme talonneur à XV mais aussi à XIII. Tout est possible. VIDEO. INSOLITE. Gerwyn Price, cet ancien talonneur devenu champion du monde... de fléchettesVIDEO. INSOLITE. Gerwyn Price, cet ancien talonneur devenu champion du monde... de fléchettes

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Yonolan
    145493 points
  • il y a 2 semaines

Je suis rassuré qu'il reste dans un premier temps dans le cocon du Racing
Le temps d'accuser le coup et de pouvoir digérer dans un environnement familier et sécurisant pour y rester ou s'envoler vers d'autres aventures
C'est une belle image que ce club l'accompagne dans cette épreuve
Avec l'Usap nous avons eu deux bels exemples récents qui font chaud au coeur
Patrick Arlettaz disait On dit souvent que l'USAP est une famille. Le dire, c'est bien, le faire c'est mieux.
Bravo à ces deux clubs de le faire

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
News
News