RUGBY. Facteur X du Portugal et meilleur marqueur de la Nationale, qui est la flèche Rodrigo Marta ?
À la mi-saison, Rodrigo Marta est le meilleur marqueur de la Nationale.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Malgré nos efforts pour que cela n'arrive plus, si vous ne connaissez toujours pas Rodrigo Marta, facteur X du Portugal et meilleur marqueur de la Nationale, lisez ce qui suit.

Prélude : Mardi dernier, après une rude journée d’entraînements, c’est dans un français presque parfait que Rodrigo Marta nous a accordé un entretien téléphonique de plus d’une demi-heure. Poli, communicatif et ambitieux, l’ailier portugais de l’US Dax s’est confié sur son arrivée en France, son statut de meilleur marqueur de la Nationale, son parcours mais aussi, bien sûr, sa qualification avec Os Lobos pour la coupe du monde 2023, organisée dans l’Hexagone. Portrait.

FRANCE 2023. ''Le plus beau des cadeaux'', confie Rodrigo Marta après la qualification du PortugalFRANCE 2023. ''Le plus beau des cadeaux'', confie Rodrigo Marta après la qualification du Portugal

Au vrai, sa signature n’avait pas fait grand bruit. Pourtant, au moment d’apprendre que l’US Dax avait engagé Rodrigo Marta, l’on se disait de notre côté que le club landais avait là recruté un potentiel facteur X. Quelques mois et une poignée de matchs plus tard, tous les suiveurs de la Nationale ont bien compris que la 3ᵉ division française avait bel et bien trouvé sa nouvelle star. En 9 matchs joués, l’ailier portugais a déjà pointé en but à 8 reprises. Surtout, sa capacité à breaker les défenses adverses et à faire de miettes un véritable festin détonnent plus que tout. À tel point que plus les rencontres passent, plus l’on jurerait que l’ancien de Belenenses n’a rien à faire en Nationale.

Qui sont les cracks du Portugal, dernier qualifié pour la coupe du monde en France ?Qui sont les cracks du Portugal, dernier qualifié pour la coupe du monde en France ?

En Pro D2, comme son compère Raffaele Storti, 6 essais avec l’AS Béziers cette saison ? Pour être honnête, Marta n’aurait même rien à envier à plus de la moitié des ailiers du Top 14. Rapide, athlétique (1m84 pour 89kg) et gros puncheur, ce garçon a surtout une vraie propension pour sentir les coups et gagner ses duels. Mais sort-il vraiment de nulle part ? Pour ceux qui ne jetteraient un œil à l’équipe du Portugal pas plus souvent qu’ils ne regardent les matchs du CO un soir de France vs Angleterre en quart de finale du Mondial de football, sachez que le joueur de 23 ans culmine déjà à 19 essais en 26 sélections. Dans le championnat domestique lusitanien, les chiffres donnaient encore plus le tournis. "La saison dernière, j’ai marqué 17 essais en 19 matchs en club, nous explique-t-il. Quand l’opportunité de Dax est arrivée sur ma table, j’ai senti que c’était le moment d’aller me tester dans une meilleure équipe, face à de meilleurs joueurs, dans un meilleur championnat."

Meilleur marqueur de la Nationale

Le truc, c’est que le natif de Lisbonne survole (presque) autant la Nationale qu’il n’éclaboussait la première division portugaise. Pas plus tard que week-end dernier, encore, celui qui était titulaire en 13 pour l’occasion nous a fait une sacrée impression face à Narbonne. Souvent utilisé en premier attaquant, Marta a martyrisé la défense audoise toute l’après-midi, cassant un nombre incalculable de plaquages, ouvrant un paquet de brèches pour ses coéquipiers. Jusqu’à mériter son titre d’homme du match, à l’issue de la victoire des siens 45 à 6. "J’ai de la réussite et ça se passe plutôt bien pour moi, c’est vrai. Mais j’ai vraiment le sentiment que c’est grâce à mon équipe que ça se passe aussi bien. Mes coéquipiers me mettent dans de bonnes conditions pour faire valoir mes qualités au mieux. Peut-être que si j’avais signé ailleurs, je ne serais pas le meilleur marqueur de la Nationale…"

NATIONALE. RODRIGO MARTA ! Retenez bien le nom du virevoltant ailier portugaisNATIONALE. RODRIGO MARTA ! Retenez bien le nom du virevoltant ailier portugaisSoit. Mais si Dax caracole aujourd’hui en tête du championnat et vient même de terminer champion d’automne cette année, c’est bien sûr grâce à ses hommes d’expérience, à son paquet d’avants robuste, à la profondeur de son banc, mais aussi à sa pépite portugaise. Lui qui s'inscrit parfaitement dans le système de jeu tourné vers l'offensive prôné par les entraîneurs de l'USD. "Je me sens très bien à Dax. On m’a accueilli les bras ouverts et mon intégration s’est bien passée. Je joue dans une équipe ambitieuse, qui pratique un rugby alléchant et qui est première de sa division. Donc tout va pour le mieux pour moi ici."

Un avenir à la Gaël Dréan ou Gabin Villière ?

La France ? Une évidence pour celui qui a étudié au lycée français de Lisbonne durant toute sa scolarité. Et qui découvre à Dax une culture dont il avait déjà certains codes. "C’est une petite ville mais c’est sympa. Les gens sont gentils avec moi, je peux faire quelques balades avec mon chien et ma femme est avec moi ici. Et puis l’autre Portugais du groupe, le pilier Diogo Hasse Ferreira, m’aide beaucoup." Reste qu'une question demeure : bien que parfaitement installé à Dax, combien de temps le club landais parviendra-t-il à garder son meilleur marqueur ? Il se dit que certains clubs des échelons supérieurs auraient déjà fait comprendre au Portugais qu’il était le bienvenu chez eux dès la saison prochaine. 

Clairement, notre objectif c’est la montée cette année. Vu notre effectif, notre forme du moment et notre classement, on ne se dit un peu que c’est le moment où jamais. Après, il y a d’autres très bonnes équipes en Nationale, mais nous sommes plutôt confiants et surtout heureux d’être sur le terrain sous ses couleurs. On prend beaucoup de plaisir à évoluer avec ce groupe. 

Une montée en Pro D2 parviendrait-elle à le convaincre de rester dans les Landes ? Vous le savez aussi bien que nous, les prolongations de contrat n’ont que très rarement lieu au-delà du mois d’avril, au moment où la Nationale n’aura même pas encore attaqué ses phases finales. "Je parle régulièrement de mon avenir avec Jeff Dubois. Il sait que je me sens bien ici mais également que je dois réfléchir aux offres qui pourraient m’être faites. Alors, on en parle et il me conseille beaucoup. Dans une carrière, il faut également savoir faire des choix pour soi. J’espère donc qu’au moment venu, je ferai le meilleur choix pour moi." E tudo o que desejamos a você, Rodrigo.*

*C'est tout ce que l'on te souhaite, Rodrigo. En portugais.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    3028 points
  • il y a 1 mois

Qui vivra verra...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News