RUGBY. Des choix forts et 14 ''Français'' avec l'Argentine pour la coupe du monde 2023 !
L'Argentine veut se hisser en finale de la Coupe du monde 2023 en France. Crédit image : Screenshot Youtube SkySport
Le sélectionneur des Pumas Michael Cheika, a dévoilé le groupe complet de l'Argentine pour la Coupe du Monde de Rugby en France.

Les vibrations de la Coupe du Monde de Rugby 2023 prennent de l'ampleur avec l'annonce de l'équipe argentine par l'ancien sélectionneur des Wallabies, Michael Cheika. Dans cette liste, des noms familiers brillent par leur absence, tels qu'Albornoz, Cancelliere et Orlando. Cependant, ce groupe regorge de ce style typiquement argentin, alliant des attaquants féroces à des arrières flamboyants.

Le duo vétéran Nicolás Sánchez et Agustín Creevy, récemment intronisés centurions, entreprendront leur quatrième campagne de la Coupe du Monde, entourés de dix joueurs en lice pour leur troisième tournoi. Ajoutez à cela les médaillés de bronze olympiques Lautaro Bazán Vélez et Rodrigo Isgro, ainsi que les jeunes prodiges Juan Martín González et Lucio Cinti, médaillés d'or aux Jeux olympiques de la jeunesse 2018.

Dans cette armée de talent, Cheika a opté pour une formation de 18 avants et 15 arrières, avec le fougueux talonneur Julian Montoya à la barre en tant que capitaine. Des choix audacieux ont été faits, laissant certains vétérans sur la touche. Cheika a confié que la décision de laisser de côté Cordero, malgré sa puissance, visait à privilégier un alignement solide au centre.

Le Top 14 est le championnat le plus représenté avec 14 éléments. On retrouve ensuite la Premiership avec 11 joueurs puis le United Rugby Championship.

L'expérience du demi d'ouverture Nicolas Sanchez, déjà trois fois vétéran de la Coupe du Monde, sera une arme clé dans cette campagne. Cheika a souligné l'objectif clair : non pas les quarts ou les demies, mais le sommet, la finale du 28 octobre, avec une équipe polyvalente qui peut s'adapter à toutes les situations.

Avant le grand décollage, les Pumas affronteront l'Espagne le 26 août pour leur dernier match de préparation. Au sein de la Poule D, ils débuteront contre l'Angleterre le 9 septembre, avant d'affronter vaillamment les Samoa, le Chili et le Japon.

Avants : Nahuel Tetaz Chaparro, Francisco Gómez Kodela (ex-LOU), Joel Sclavi (La Rochelle), Thomas Gallo, Eduardo Bello, Julián Montoya (capitaine), Agustín Creevy, Ignacio Ruiz (USAP, après le Mondial), Matías Alemanno, Tomás Lavanini (ASM), Guido Petti (UBB), Facundo Isa (RCT), Pablo Matera, Juan Martín González, Santiago Grondona (ex-Pau), Marcos Kremer (ASM), Rodrigo Bruni (Bayonne, après la RWC), Pedro Rubiolo.

Arrières : Gonzalo Bertranou, Tomás Cubelli, Lautaro Bazán Vélez, Santiago Carreras, Nicolás Sánchez (ex-CAB), Santiago Chocobares (Toulouse), Lucio Cinti, Jerónimo de la Fuente (USAP), Matías Moroni, Emiliano Boffelli, Mateo Carreras, Rodrigo Isgró, Juan Cruz Mallía (Toulouse), Martín Bogado, Juan Imhoff (Racing 92).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le titre mériterait d'être un rien modifié !

Entre les 42 qui préparent la CDM, ceux qui sont prêt à les intégrer à tous moment (sans même compter nos U20 triple champion du monde) et donc apparemment les 14 français qui jouent pour l'Argentine on a effectivement une réserve sans fin de joueurs de haut niveau en France !
Faudrait qu'on leur ai laissé les 14 meilleurs !?

"14 argentins évoluant en France" aurait était à mon sens et mon goût plus approprié !

Je me doute bien que c'est pour faire un bon mot, mais je trouve ça un peu gênant malgré tout, car ça donne le sentiment de tout vouloir s'approprier !

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News