Ecrit par vous !
RUGBY. Alexis Levron (Pau) a été jeté dans le grand bain du Top 14 face au Stade Toulousain, et il n'a pas coulé
Alexis Levron a découvert le Top 14 face au Stade Toulousain.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce week-end, le public du TOP 14 a pu découvrir une tête dans notre championnat, Alexis Levron. Le jeune demi de mêlée palois est entré prématurément en jeu lors de la rencontre face au Stade Toulousain.

Classement Top 14. Biarritz chute, Toulouse se détache, l'UBB en embuscadeClassement Top 14. Biarritz chute, Toulouse se détache, l'UBB en embuscadeAlors que Toulouse déroule depuis le début de championnat, ce week-end, le Stade s’est fait peur et a même été mené sur sa pelouse 0-7 à la mi-temps. Pourtant, ce match aurait dû être un peu plus simple, puisque la Section avait mis quelques cadres au repos pour ce déplacement en terre toulousaine. Sur le XV de départ des Béarnais, 4 disputaient leurs premières minutes cette saison. Un autre sur le banc n’avait pas encore foulé les pelouses du TOP 14 : le demi de mêlée remplaçant Alexis Levron. Ce dernier n’a pas eu le temps de se poser de questions. À la 4ᵉ minute, lors d’un plaquage sur Antoine Dupont, Thibault Daubagna finit dans le décor et surtout dans un vélo d’échauffement. Le demi de mêlée titulaire ne s’en remettra pas et sera contraint de laisser sa place au jeune demi de mêlée de 20 ans. Quoi de mieux que 75 minutes face au Stade Toulousain pour une première en TOP 14. Mais le jeune palois ne débarque pas tout à fait dans l’inconnu, il avait effectué quelques entrées en jeu l’année dernière avec le club de Vannes en PRO D2.

Un parcours discret

Il a effectué ses classes dans le club du RC Saint Sébastien - Basse Goulaine, une petite ville à côté à Nantes. Nantes qui fut sa prochaine destination jusqu’en 2017. Ensuite, il a appelé par le RC Vannes. Le club breton sera un réel tremplin pour sa carrière. En effet, que ça soit avec les Espoirs ou avec les pros, il y a connu de très beaux moments. Comme sa première apparition en professionnel. Il fut d’abord sur la feuille de match à Carcassonne lors de la 13ᵉ journée, malheureusement, il n’entra pas en jeu ce soir-là. Mais cinq journées plus tard, rebelote, il est remplaçant face à Provence Rugby. Cette fois-là sera la bonne, puisqu’il fera son entrée en jeu sur la pelouse de la Rabine pour 8 minutes, avec une victoire à la clé. Il disputera trois autres rencontres de PRO D2 cette année-là, pour un total de 45 minutes jouées. Une saison pleine, puisqu’avec le groupe espoir, il connaîtra la montée dans l’élite la même année. Après une phase de poule réussie, ils gagneront la demi-finale face à Oyonnax, synonyme de montée. Ensuite, cerise sur le gâteau, ils s’offriront le titre de champion, en battant le RC Narbonne (14-10) en finale.
Après cette saison bien pleine et surtout très à son avantage, il est appelé par Sébastien Piqueronies pour rejoindre la Section Paloise. Il est annoncé comme le 3e numéro 9 de l’effectif professionnel, un choix justifié par son nouvel entraîneur dans les colonnes de SUD OUEST : « C’est un garçon que je connais depuis la filière France jeune. Il a fait quelques matchs en pro, même si c’est passé un peu inaperçu. C’est un redoutable éjecteur, un garçon vif, doté d’excellents appuis. Il est très déterminé, très pétillant, très frais. C’est notre petite trouvaille. On voulait de la jeunesse pour accompagner Clovis Le Bail et Thibault Daubagna. Alexis devra pousser pour les amener le plus haut possible. Il est plein de gaz, ça peut être une belle pioche. C’est exactement le profil que nous recherchions. » En effet, les hommes se sont déjà croisés, Alexis Levron a participé à plusieurs stages avec France 7 développement, et notamment un tournoi à Dubaï en 2019.

Un joueur explosif qui colle au ballon

Avant même de se montrer en TOP 14, le demi de mêlée avait fait parler de lui cette année. Lors de la première étape du Superseven, il faisait partie du squad de Pau qui avait régalé et remporté la première étape face aux stars du Racing 92. Levron connaissait tous les rouages du seven et nous l’a bien fait comprendre. Il avait pu montrer toutes ses qualités d’appuis et d’explosivité, notamment lors d’un de ses deux essais en 8ᵉ de finale où il avait littéralement enrhumé 3 défenseurs de suite, avant d’aller inscrire son essai entre les perches. À XV, son petit gabarit (1m65 ; 72kg) lui permet d’être un joueur très mobile qui colle au ballon. On a pu le voir d’ailleurs lors de sa rentrée ce week-end, des sorties de balle très rapides combinées avec une très belle qualité de passe. C’est le style de numéro 9 qui accélère le jeu, qui sait dynamiser autour des rucks. Dans le même style que son adversaire du jour et le meilleur demi de mêlée du monde, Antoine Dupont. En revanche, il lui reste encore à apprendre. Le maître à jouer toulousain lui a fait un magnifique coup de filouterie sur un ruck à la 63ᵉ, récoltant une pénalité pour les champions de France. En plus de la main, le demi de mêlée palois à montrer une belle qualité de jeu au pied durant la rencontre. Que ce soit d’occupation ou de pression, il a réussi la plupart de ses coups de pied. Il nous a même gratifiés d’une touche de presque 50m après la réception d’un coup d’envoi. On vous parlait de ses appuis de feu : il a pu nous les montrer sur une petite action en sortie de touche, où il s’est amusé à en distribuer deux ou trois sur des avants toulousains. Un match assez propre et complet pour un baptême du feu face à ce qu’il se fait de mieux en France. De quoi le revoir très vite sur les pelouses de notre championnat, peut-être dès la semaine prochaine avec la blessure de Thibault Daubagna.

Jules Bertry
Jules Bertry
Cet article est rédigé par Jules Bertry, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    40428 points
  • il y a 6 jours

je l'ai trouvé très bon contre Toulouse, plein d'envie, il a tenté, mis du rythme.
Bravo à lui.

Encore une fois le RC Vannes qui forme et révèle des jeunes talents.
Anthony Bouthier, Arthur Coville, Nolann Le Garrec, Jules Le Bail, Pierre Popelin, Rémi Picquette, etc... on ne les comptent plus.

@hasiotus

Oui c'est vrai, seulement il fait comme tous les autres clubs"découvreurs de talent", il ne les signent pas et préfère embaucher de l'étranger.

@garcon63

Oui, il faut remédier à ça. Je crois que le président en prend conscience, enfin je l'espère...

  • etutabe
    20658 points
  • il y a 6 jours
@garcon63

exagéré mon gars ! face à la concurrence de gros clubs du top 14, tu ne peux pas lutter. De plus, lorsque le joueur est en prêt et se révèle, son club le récupère fissa.
Sinon, l'un des problèmes du RCV cette année est d'avoir un peu trop misé sur les jeunes et insuffisamment renforcé les lignes avec des expérimentés français ou étrangers

  • Manu
    14477 points
  • il y a 6 jours

Sur la photo de Dupont, on pourrait s'interroger sur sa filiation avec un des frères Bogdanov, lesquels ont un château dans le Gers ...

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News