RUGBY. 6 Nations. Domination physique, défense, la revue de presse technique de la victoire des Bleus
La domination physique des Bleus s'est traduite au niveau des statistiques mais aussi des impressions visuelles.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Entre les analyses diverses et variées et impressions laissées sur le terrain, quelques chiffres sont là pour nous aider à analyser le France Irlande de samedi.

La victoire de la France face à l'Irlande ouvre comme perspective aux hommes de Fabien Galthié une potentielle victoire dans ce Tournoi 2022 (avec un Grand Chelem à la clef ?). En plus d'avoir battu un candidat direct, les Tricolores ont fait forte impression. Observations vérifiées par les chiffres et analyses à l'étranger.

Une domination physique évidente

Un constat sur le terrain qui se vérifie dans les chiffres. 

29%
Soit le pourcentage des collisions gagnées par les Français durant la rencontre. En comparaison, les Irlandais ont gagné 25 % de celles-ci.
56%
Les collisions gagnées découlent sur ce pourcentage de gain de la ligne d'avantage. Les Bleus ont ainsi gagné la ligne d'avantage à un meilleur ratio que les Irlandais (48%).
61%
Conséquence directe de ces collisions gagnées : 61% des rucks français ont duré moins de 3 secondes. Une vitesse d'exécution qui permet d'accélérer le jeu et déborder la défense adverse. Les Irlandais ont eux eu 51% de leurs rucks effectués en moins de 3 secondes.

Ces différences permettent de constater que la domination physique des Français a eu un impact immense sur le jeu. Dominateurs physiquement, les coéquipiers de Grégory Alldritt ont pu ainsi assurer des libérations rapides. D'ailleurs, sur leurs actions d'essais, tout les rucks ont été réalisés en moins de trois secondes ! Autre importance de la domination des collisions : les ballons tombés côté vert. En voulant prendre plus d'élan pour résister physiquement à la pression adverse, les hommes d'Andy Farrell ont commis beaucoup de fautes de mains qui leur ont été préjudiciable.

RUGBY. Tournoi des 6 Nations. France/Irlande, un choc au sommet qui a tenu toutes ses promessesRUGBY. Tournoi des 6 Nations. France/Irlande, un choc au sommet qui a tenu toutes ses promesses

Une défense venue tout droit de Wigan

Encore une fois, Shaun Edwards, entraineur de la défense, fait parler de son génie et de l'apport qu'il donne à l'équipe de France. Un apport qui est en lien d'ailleurs avec les collisions évoquées précédemment. La BBC explique notamment que "la France a neutralisé dans les rucks les Irlandais censés dominer ce secteur de jeu". L'ancien capitaine de l'Angleterre Dylan Hartley ajoute même : "Il a mis en place une défense rugueuse, du nord". Une défense typique du Rugby à 13, notamment au niveau des attitudes au contact. Mais il ne s'agissait pas uniquement de rentrer bêtement sur les Irlandais à chaque plaquage. Dans l'émission Off the Ball, l'ancien trois-quart centre de l'Irlande et du Leinster Gordon D'Arcy argumente :

Ils ont ciblé quelques zones de rencontres précises pour nous contrer et nous ralentir. Puis ils sont montés vite sur le premier receveur de sorte de l'empêcher de jouer derrière lui. Lors des moments importants, nous avons fait ce que leur défense voulait que l'on fasse.

En clair, lors des changements de sens de jeu, la pression française était telle que les Irlandais ne pouvaient pas mettre de la vitesse. Ils ont ainsi dû se débarrasser du ballon au pied. Le journal Irish Times, considère également que la défense française a "étouffé le XV du Trèfle, même si par le passé, le pack irlandais avait connu des après-midi plus délicats ". D'Arcy regrette également que les Irlandais n'aient pas adapté leur stratégie pendant la première mi-temps, avant le retour des vestiaires, comme ce fût le cas samedi. Un laps de temps qui a pénalisé l'Irlande

La discipline comme leitmotiv

Un arbitre aimé des Français a fait part de son admiration de la discipline tricolore. Nigel Owens, dans une rubrique au Telegraph, y voit encore la pâte de Shaun Edwards : "Lorsque j'animais des sessions d'entrainements avec l'équipe galloise, Edwards me demandait de pénaliser le plus possible et d'être intraitable. Il savait à quel point les pénalités données en défense étaient lourdes de conséquences au niveau international, que ce soit au tableau d'affichage ou physiquement car vous devez défendre votre territoire ". Il évoque par ailleurs un passé pas si lointain où la discipline avait fait défaut aux bleus. Notamment le coup de coude de Sébastien Vahaamahina sur Aaron Wainwright en quart de finale de la Coupe du monde 2019 au Japon. Les Bleus désormais font preuves de maitrise et les équipes adverses ne peuvent plus les battre en se contentant d'attendre des fautes de leurs parts. "Grégory Alldritt a été le symbole de cette maitrise. Il a passé la rencontre à demander à l'arbitre lors des rucks si ce qu'il faisait était autorisé ".

RUGBY. L'Équipe de France a-t-elle la meilleure troisième ligne du monde ?RUGBY. L'Équipe de France a-t-elle la meilleure troisième ligne du monde ?

En plus d'avoir dominé son adversaire physiquement, les Bleus ont su exploiter les ballons rapides conquis par leurs avants, grâce à la vitesse d'exécution d'Antoine Dupont et de Romain Ntamack. Malgré les temps forts irlandais, les coéquipiers de Gaël Fickou ont su garder leur sang froid pour rester disciplinés (7 pénalités seulement concédées).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • vevere
    70769 points
  • il y a 3 mois

Qu'est-ce c'est génial les stats pour justifier une victoire 🙄🙄🙄

Il y a quand quelque chose qui me chiffonne et dont on parle peu: lors des 50 premières minutes, les irlandais viennent 4 fois dans nos 22 et marquent ... 3 essais! Alors, côté défense, pas prendre de pénalité, c'est bien, mais pas prendre d'essai, c'est encore mieux!
Je dis ça... je dis rien...

  • gjc
    10524 points
  • il y a 3 mois
@lebonbernieCGunther

Je suis d'accord mais il faut prendre en compte l'intensité physique de cette première mi-temps qui était hors normes. Dans ces conditions les erreurs sont inévitables (Willemse en retard sur un ruck donnant l'essai de Gibson-Park par exemple)

Jaminet a été particulièrement visé par l'Irlande et c'est vrai qu'il est fautif sur l'essai, mais il a montré tout son caractère et son sang-froid par la suite, pour un joueur de 22 avec 8 sélections c'est remarquable.

@gjc

Pardon, mais l'intensité n'était pas "hors normes". C'est un match du T6 entre deux favoris et elle est au niveau de ce qu'il fallait attendre dans ce genre de rencontre.
Quant à Jaminet (que j'aime plutôt bien), il est à moins de 50% sous les ballons hauts! Un chiffre cata pour un arrière. Et si les irlandais l'ont visé, c'est bien qu'ils avaient repéré sa fébrilité dans le domaine, et c'est assez inquiétant pour les échéances à venir... Il va falloir qu'il bosse le sujet. Le reste de sa partition est très bon.

  • taist
    15382 points
  • il y a 3 mois
@lebonbernieCGunther

je crois qu'il faut que l'EDF apprenne surtout à jouer 80 minutes sans se relâcher à aucun moment, même avec 10, 20 points d'avance voire plus ( mon chauvinisme parle ) elle ne doit se regarder jouer, l'exemple des blacks est à apprendre.

@lebonbernieCGunther

Le premier essai irlandais est tellement "gag" que je le mets un peu à part.
Mais les deux autres, effectivement, montrent que tout n'est pas parfait en défense - et qu'à ce niveau une seconde d'inattention ou de retard sur un ruck se paie très cher.

@Flanquart St Lazare

sur l'essai le long du ruck, ca va vite, les gars pensent qu'il y a quelqu'un a l'intérieur et... non. je n'ai pas revu l'action mais il me semble que ce sont els irlandais qui mettent beaucoup de vitesse et nous prennent a défaut plus qu'une faute en défense

@Flanquart St Lazare

Le premier essai, on leur donne. Pour moi, c'est Jaminet qui est fautif, on voit bien Penaud lui gueuler dessus pour lui demander ce qu'il fait!, et c'est lui qui va vers le ballon, donc, la réception est pour lui. Beaucoup trop attentiste sur le coup. Et dans l'ensemble très médiocre sur les ballons hauts. Heureusement qu'il est impérial au pied et qu'offensivement il rend une autre copie, mais si un T. Thomas (par exemple et complètement au hasard...) commet ce genre de boulettes en défense, il va prendre la foudre!

@lebonbernieCGunther

D'accord avec toi, sa réussite face aux perches le sauve, car pour moi( et je vois que je ne suis pas seul ) sur ce match en tous cas, il ne m'a pas fait oublier Dulin ! Beaucoup trop de " cagades " à son actif 😉

@lebonbernieCGunther

Si TT avait fait cette faute, il aurait été mis au pilori, c'est une certitude.
c'est une faute bête. on peut dire qu'on n'a pas le droit de faire ce genre de faute a ce niveau mais ca arrive, et le joueur irlandais joue tres bien le coup. ca nous donne a bosser sur la communication

C'est un nouveau truc ? De plus en plus largué le vieux Lelinzhou, c'est quoi une collision gagnée ?

@lelinzhou

Tu vois cette histoire de glaçon et de première ligne ? Je crois que ça un lien... Ne me demande pas ce que le glaçon fait sur le terrain hein ...

@lelinzhou

ben c'est quand tu as casse la voiture du mec en face parce que tu es bourre mais que la tienne avance toujours. tu peux rentrer a la maison et faire mine de rien alors que le mec en face est comme un kon a attendre la dépanneuse

@lelinzhou

Surtout que 46% des collisions sont "neutres", c'est à dire qu'elle ne servent à rien ???

@Jonathan Sextoy

a resserrer la defense si tu arrives a mettre de la vitesse. sinon, a rien en effet

@lelinzhou

J'imagine que c'est le contraire d'une collision perdue.. mais ne me demande pas ce que cet autre terme veut dire...

@lebonbernieCGunther

ben ca, c'est quand t'es bourre et que tu avais compte sur la voiture d'en face pour t'arrêter mais que tu l'as rate et que tu finis dans un platane

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News