RUGBY. 5 moments qui ont marqué la carrière de François Trinh-Duc
François Trinh-Duc compte 66 sélections avec le XV de France.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

François Trinh-Duc a annoncé prendre sa retraite sportive à l'issue de la saison. Retour sur une carrière riche, faite de fulgurances et de nombreuses apparitions sous le maillot bleu.

''Il est temps d'arrêter''. C'est par ces mots que François Trinh-Duc a confirmé ce mercredi 15 décembre dans les colonnes de l'Équipe, qu'il prendrait bien sa retraite sportive à l'issue de la saison. Une carrière bien remplie pour celui qui aura porté à 66 reprises la tunique du XV de France, et celles de Montpellier, Toulon, le Racing et dernièrement l'UBB où il s'était offert un dernier défi. Un joueur parfois pointé du doigt pour ses errements, mais capable également de fulgurances dont il a le secret. Retour sur les grandes lignes de sa carrière, entre Grand Chelem 2010 ou exploits individuels sur les prés. 

La quête d'identité de François Trinh-Duc, de Montpellier au VietnamLa quête d'identité de François Trinh-Duc, de Montpellier au Vietnam

Première sélection en 2008

Nous sommes le 3 février 2008. Après un mondial terminé à une frustrante quatrième place, Marc Lièvremont remplace Bernard Laporte au poste de sélectionneur. Comme à chaque fois lors d'une période post-Coupe du Monde, de nombreux joueurs ont pris leur retraite internationale, et donc un nouveau groupe est à construire. Lièvremont sélectionne alors un jeune ouvreur talentueux, François Trinh-Duc, qui brille de mille feux avec son club de Montpellier. Âgé d'à peine 21 ans, Trinh-Duc débute donc avec le numéro 10 dans le dos à Murrayfield lors de la première journée du Tournoi des 6 Nations 2008. Pour une victoire 27-6 des coéquipiers de Thierry Dusautoir en terre écossaise. Un baptême du feu mémorable. 

Son essai lors de la victoire en Nouvelle-Zélande

Le 13 juin 2009, la France se déplace à Dunedin deux ans après sa victoire en quart de finale de Coupe du Monde face à ces mêmes All Blacks. La bande à Lièvremont livrera une prestation héroïque et aux termes des 80 minutes, s'imposera sur le sol néo-zélandais (22-27). Titularisé à l'ouverture, François Trinh-Duc sera à créditer d'une solide performance, récompensée par un essai. Alors que nous jouons la 17ème minute, le demi d'ouverture se saisit de la gonfle après un départ au ras de Louis Picamoles. Il arrive à hauteur de son numéro huit, se place parfaitement dans l'intervalle, casse quatre plaquages avant de plonger en Terre promise. Un moment forcément gravé à jamais dans la mémoire du jeune montpelliérain, alors âgé d'à peine 22 balais. 

Le Grand Chelem de 2010 

En 2010, le XV de France s'avance comme l'un des favoris à la victoire finale dans le Tournoi des 6 Nations. Ils battront leurs cinq adversaires dont l'Angleterre lors de la dernière journée après une rencontre accrochée (12-10). Trinh-Duc décrochera le premier titre de sa carrière professionnelle, avec l'équipe de France qui plus est. Il participera aux 5 rencontres et sera notamment élu Talent d'Or lors du succès contre l'Irlande. Une partition impeccable en bon chef d'orchestre qu'il est, saluée par le sélectionneur de l'époque, Marc Lièvremont. 

Son numéro contre Sale en 2012

En 2012, Montpellier reçoit Sale en Coupe d'Europe. Après une première mi-temps compliquée, François Trinh-Duc se reprend lors du second volet de la partie. Sous la pluie qui tombe sur Montpellier, il va illuminer la rencontre d'une action dont il a le secret. Alors qu'il hérite du cuir sur ses 40 mètres, ''FTD'' joue un petit coup de pied par-dessus inspiré pour lui-même qu'il récupère. Ensuite, il slalomera dans la défense des Sharks avant de trouver d'une passe croisée superbe Julien Thomas qui plongera entre les perches. Un chef-d'œuvre qui n'est pas forcément rare. On se souvient notamment de ce superbe renvoi au 22 mètres pour Nagusa, conclut par un essai 100 mètres plus loin ou cette passe au pied lumineuse pour Gabriel Lacroix en 2017 face au Japon

Sa ''masterclass'' face à Clermont

Top 14. Revivez la ''masterclass'' de François Trinh-Duc contre ClermontTop 14. Revivez la ''masterclass'' de François Trinh-Duc contre Clermont

Enfant du club de Montpellier, François Trinh-Duc quitte l'Hérault en 2016 pour rejoindre la Rade et Toulon. Après une pige au Racing, il se lance un dernier défi, en signant à l'Union Bordeaux-Bègles comme doublure de l'un des enfants prodiges du rugby français, Matthieu Jalibert. Et alors que beaucoup le considèrent fini, Trinh-Duc va une nouvelle fois prouver, à 35 ans, qu'il lui reste de beaux restes. Le 30 octobre dernier, les Girondins reçoivent Clermont. Absent de l'entraînement tout au long de la semaine, pour assister à la naissance de son enfant, Trinh-Duc débutera sur le banc. Il rentrera à la pause, après que Seuteni ait eu des difficultés au poste d'ouvreur. Et ses premiers pas vont changer la face du match. Il inscrira d'abord un drop, permettant à son équipe de repasser devant. Sans oublier son sans faute face aux perches, aux quatres coins du terrain. L'UBB prend alors le large. Il sera décisif sur le deuxième essai girondin, attaquant parfaitement la ligne et délivrant des espaces pour ses coéquipiers. Une conduite du jeu remarquable. Il aurait pu adresser une passe au pied victorieuse à Romain Buros sans un retour salvateur de Morgan Parra. Bref une materclass. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • pjj34
    112 points
  • il y a 1 mois

Bonne retraite Trin'Duc... tu as ete un super.joueur tout en elegance a la francaise. Bravo.

Super joueur, bel article dans le Midi Libre, avec des anecdotes de Kuzbik, FuFu, Louis, Caudillo.
Le seul hic au MHR c'est qu'il a fait parti des sacrifiés par Jacques "Blanc" tout comme timani castes, pierre Lucas, guidicelli, G Galletier, Pesenti etc ...
Il est encore adoré chez les supporters du MHR en espérant le voir lors du Match MHR-UBB.
Une rumeur circule sur le jubilé commun de Louis, Fufu, François au stade Sabathe l'ancien stade du MHR, (MHRC à l'époque).

Si je peux oser c est un joueur génial avec des passages à vide.
C est un Duc à petit train.

  • Pianto
    42226 points
  • il y a 1 mois

Dans son début de carrière, il était impressionnant, un danger permanent. Il lui a manqué pour convaincre tout le monde un meilleur jeu au pied, et de régler son problème de fils qui se touchent.

Parce que parfois, on se disait "mais qu'est-ce qu'il a dans la cabeza ?"

Il me fait penser à Finn Russel. Un mec qui tente des trucs, avec du déchet mais aussi des coups d'éclat. J'ai adoré le voir arriver en bleu et j'aurais vraiment aimé qu'il s'installe davantage quitte à rater des choses.

  • Erèbe
    4598 points
  • il y a 1 mois

Un joueur très talentueux, un peu a l'image d'un Jalibert dans son animation et sa capacité a attaquer la ligne, Il lui aura manquer la confiance des sélectionneurs pour passer définitivement le cap international et gagner en régularité.

depuis le désaveu de Lièvremont lors de la finale de la coupe du monde 2011, il a manqué de mordant, hors je ne crois pas que les Doussain, Plisson et autre Talès utilisés entre 2012 et 2015 aient intrinsèquement autant de qualités que lui.

je pense qu'entre 2008 et 2015 nous aurions dût faire une confiance aveugle a Michalak et Trinh-duc (et a Skréla en cas de coup dur)

@Erèbe

Oui je me suis souvent demandé d'où venait la défiance de PSA à son égard : question de personnalité ? de (manque) de leadership ? trop inconstant ?

  • Desman
    1301 points
  • il y a 1 mois
@Flanquart St Lazare

Trop de passes à la main, trop de jeu, trop d'inspiration... Ca collait pas avec l'EDF de PSA.

  • Erèbe
    4598 points
  • il y a 1 mois
@Flanquart St Lazare

Je pense que PSA était juste incompétent pour le poste et aux antipodes du rugby moderne qui s'annonçait.
souvenez vous quand même que sa charnière titulaire était Tillous-Borde / Talès.

tout un symbole

Une très belle carrière, même si ses nombreuses blessures l'ont empêché de retrouver son niveau du début de carrière à plein temps.
Il aurait pu jouer en bleus plus longtemps même si 67 sélections c'est énorme !

Il va peut-être finir sa carrière sur un titre qui sait ?
En tout cas, c'est tout le mal que je lui souhaite.

  • pjj34
    112 points
  • il y a 1 mois
@Flanquart St Lazare

J'adore Trin'Ducais ubb sera toujours derriere Toulouse et meme La Rochelle.

@Flanquart St Lazare

c'est en effet tout le mal que je lui souhaite

Je me souviens qu'en 2009, après la victoire des bleus en NZ, des joueurs AB qui venaient de découvrir Trinh-Duc s'étaient exclamé: "...'tain! vous l'avez trouvé où ce chinois?!"
Deuxième chose, lors de la finale 2011, certains retiennent sa pénalité manquée (alors qu'il était 3ème buteur après Parra -sorti dans les conditions que l'on connait- et Yach -qui était sur une jambe. Mais pour moi, mon souvenir, c'est cette cuillère assassine qui l'empêche d'aller (peut-être) au bout sur sa percée plein champ...

  • Desman
    1301 points
  • il y a 1 mois
@lebonbernieCGunther

Et Dupont il est japonais ?

@lebonbernieCGunther

On peut pas faire une fixette sur cet échec au pied tu as bien raison
J'avais même trouvé qu'il aurait mérité plus de temps de jeu et je pense que c'est ce qu'il avait à coeur de montrer

  • nemo34
    5471 points
  • il y a 1 mois

Faudrait rappeler sa finale de coupe du monde 2011 où il remplace Parra à l'ouverture, joie très bien mais rate la pénalité de la gagne.

Après, force est de constater qu'il na pas fait grand chose abec Toulon et le RCT. Peut-être pas les choix de carrière les plus judicieux du monde

@nemo34

Son histoire avec le MHR a fini de façon honteuse (comportement honteux du club, j'entends), on peut ensuite difficilement lui en vouloir d'avoir choisi des clubs ambitieux. Par contre il a aussi enchaîné pas mal pépins physiques depuis fin 2014 (fracture de la jambe contre Oyonnax avec le MHR, fracture du bras avec Toulon) qui l'ont sans doute empêché de retrouver son meilleur niveau.

@Tuilagi Bouffi

On va dire les choses clairement: il a été traité comme une m...!

@nemo34

En 2011, il était 3ème buteur et, à une cuillère près, il peut nous offrir la timbale. Ca fait beaucoup de vaisselle cassée, mais on sait tous qui porte la responsabilité de la défaite, et ce n'est certainement pas lui!

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News