René Bouscatel milite pour un grand stade à Toulouse
Si Bouscatel prône un projet ce création à 400 millions d’euros, François Briançon, adjoint au maire en charge des sports préfère se cantonner à la rénovation d’un Stadium pas aux normes en vue de l’Euro 2016
René Bouscatel milite pour un grand stade à Toulouse
Stade Toulousain
Quel est le point commun entre le rugby, la politique et Toulouse ? René Bouscatel bien évidemment. Conseiller municipal du groupe d’opposition Toulouse Métropole, le président du Stade Toulousain s'est exprimé sur le thème « relancer l'investissement productif » à l'occasion de la présentation de leur premier bilan. Il a profité de son intervention pour parler d'un sujet qui lui tient à cœur... un grand stade à Toulouse !

Rénover le Stadium ou construire un nouveau stade ?

Il n'a pas pris quatre chemins... René Bouscatel a affirmé qu'un stade de 60 000 personnes à Toulouse serait un bon investissement. S'il prône un projet de création à 400 millions d’euros, François Briançon, adjoint au maire en charge des sports préfère se cantonner à la rénovation d’un Stadium, pas aux normes, en vue de l’Euro 2016… Car la véritable problématique est là, faut-il débourser 60 millions d’euros pour une simple rénovation, ou prendre les devants et se lancer dans la construction d’un nouveau stade qui s’élèverait à 400 millions ? Pour René Bouscatel, aménager le Stadium « c’est jouer petit bras » a-t-il déclaré dans La Dépêche.

S'il ne conteste pas les difficultés du TFC et du Stade Toulousain à remplir le Stadium, il s'interroge sur l'attractivité de Toulouse pour les événements ponctuels : « Ce n'est plus comme avant. L'année dernière à Marseille, 112 000 spectateurs avaient assisté aux deux rencontres et 40 000 personnes s'étaient rendues à Marseille où elles avaient dépensé en moyenne 300 € ! Demain, 40 000 places, ce ne sera même plus suffisant pour accueillir des demi-finales (de Top 14) ».

Bouscatel aurait voulu le stade de la FFR à Toulouse

« (la FFR) va le faire à Paris et moi, je voulais qu'il soit en province. J'avais même l'ambition qu'on le construise à Toulouse » a-t-il avancé. Ce stade aurait été une véritable aubaine pour la ville rose puisque le financement était garanti par la Fédération. René Bouscatel a repris les rênes d’un Stade Toulousain endetté en 1992… En seulement deux saisons il est parvenu stabiliser les finances, tout en installant Guy Novès, autant dire que le monsieur a du flair… suffisamment pour avoir raison sur cette question ?

Merci à Benjamin pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Argument de folie mon amis... ridicule x) !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
News
News