Ramos / Jaminet - Pourquoi cette concurrence est-elle une excellente chose pour Toulouse et les Bleus ?
Pour le moment, l'équilibre semble être le maître mot de la concurrence entre les deux joueurs.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Melvyn Jaminet d'un côté, Thomas Ramos de l'autre. Les deux arrières font le bonheur du XV de France et du Stade Toulousain, et cette forte concurrence est une vraie réussite.

Quel coup de poker que de rassembler les deux arrières de l'équipe de France au sein du même club... Ce fut pourtant le choix du Stade Toulousain, et cela semble porter ses fruits. En effet, comme à son habitude, Mola et son staff aiment l'originalité et les défis, et leurs stratégies culottées ont payé à plusieurs reprises. Pour le moment, c'est ce qui semble se produire dans le dossier Jaminet/Ramos. L'an passé, Melvyn Jaminet était un joueur de Perpignan que le public français adulait lors du tournoi des 6 Nations, avec un grand Chelem du XV de France. C'est lors de la tournée d'été 2021 en Australie que le grand public découvrit ce jeune joueur qui évoluait alors en Prod2, enchaîner les pénalités et les bonnes performances en équipe de France. Quelques victoires plus tard, une contre les All-Blacks même et une forme impressionnante, Jaminet était devenu en peu de temps un titulaire indiscutable de l'ère Galthié. Pendant ce temps, Thomas Ramos était un remplaçant de luxe pour l'encadrement du XV de France, qui aura la possibilité de le faire évoluer à l'arrière comme à l'ouverture. Cependant, durant une année complète, le natif de Mazamet n'a pas eu le droit à une titularisation sous la tunique bleue, en raison d'une forme flamboyante de son homologue Jaminet, expliquait Galthié. Ramos s'est alors réfugié dans le travail et dans l'abnégation de retrouver la place de numéro un qu'il avait perdu. D'autant qu'à la fin de la saison 2021-2022, Jaminet était officiellement annoncé du côté du Stade Toulousain. On s'est alors demandé comment ces deux joueurs aux ambitions similaires allaient pouvoir évoluer ensemble sans se faire de l'ombre ?  

Un pari osé, mais qui fonctionne 

Le hasard fait souvent bien les choses, et encore plus au Stade Toulousain. Fort de la confiance de son coach, c'est avec le 15 dans le dos que Ramos entame la saison contre le RC Toulon, laissant Jaminet sur le banc de touche. Cependant, une blessure prématurée de Ntamack avant le deuxième match de la saison va contraindre Mola et son staff à repositionner Ramos à l'ouverture, un poste qu'il maîtrise et dans lequel il est performant. À tel point que Ramos sera élu meilleur joueur du Top 14 au mois d'octobre, éblouissant le Stade Ernest-Wallon de sa classe et faisant taire les critiques quant à sa capacité à buter. Une telle forme est sans doute due à une préparation plus poussée que jamais et au fait que cette concurrence de très haut niveau l'ait poussé à donner le meilleur de lui-même. Pour le XV de France, Jaminet s'étant blessé contre le CA Brive au niveau de la cheville, Ramos a retrouvé sa place de titulaire avec les Bleus. L'ex-perpignanais a laissé un boulevard à Ramos qui ne s'est pas fait prier pour livrer trois excellents matchs, redistribuant ainsi encore un peu plus les cartes avant le tournoi des 6 Nations 2023, et la Coupe du Monde. De plus, Melvyn Jaminet a dans sa formation une position à l'aile qui ne lui déplaît pas, et qui peut par ailleurs offrir à Mola ou Galthié une énième solution pour faire évoluer les deux sur le terrain simultanément, sans avoir à faire de choix. 

Que ce soit pour le Stade Toulousain, ou bien pour notre XV de France, la concurrence de ces deux garçons n'est pour le moment que très positive. Avec le retour en club de Ntamack, Ramos devrait retrouver à son poste initiale, en attendant un retour à la compétition de Jaminet. Après cela, il sera intéressant de voir comment les choses évolueront.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour moi, il n'y a pas photo entre les deux! Je pense que Ramos est un joueur bien plus complet que Jaminet. Meilleur sous balles hautes, meilleur dans la relance, réel polyvalent 15 ou 1O, ça fait pour moi une sacrée différence! Jaminet a pour lui son efficacité à 90% face aux perches et un jeu au pied long.

  • alan75
    2616 points
  • il y a 1 semaine

Ils tremblent (comme les Bleus) devant Capuozzo! 😄 😄 😄 😄 😄

  • Pianto
    47911 points
  • il y a 1 semaine

je ne vois pas trop en quoi le fait d'être dans le même club apporte quoi que ce soit aux bleus.
Ils étaient déjà en concurrence pour le poste avant et étaient boostés par les pêrsf de l'autre de la même manière.

Là, ils vont (au moins un des deux) moins jouer à l'arrière ce qui n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour le XV de France.

c'est surtout une bonne nouvelle pour Toulouse qui a davantage de solutions de qualité dans une longue saison.

J'ai surtout l'impression que Jaminet se retrouve dans un sacré bourbier dans l'optique du Mondial. Ntamack va retrouver son poste de 10, Lebel sort d'un bon début de saison, Ramos et Capuozzo reviennent de sélection avec une très bonne dynamique, ça va être dur de se faire une place au milieu de ce beau monde. Et inutile d'espérer un replacement de NTK au centre, Guitoune et Barassi font le boulot, Ahki est sur le retour. Surtout qu'en 15, ce n'est pas forcément le poste où on voit le plus de turnover. Attention à ce que ce choix de carrière très ambitieux ne se retourne pas contre lui à court terme.

  • frakc
    13796 points
  • il y a 1 semaine
@MacAlouster

Les saisons sont très longues pour les clubs qui jouent sur les deux tableaux.
. Avec la règle du 50-22, l'héritage du passage de kolbee et de part notre recrutement, on joue avec deux arrières sur le terrain, un placé à l'aile . plutôt 14 - l'autre en 15. C'est un changement qui s'est opéré avec la fin du trio Huget-Médard-Clerc. Là on a 4 arrières internationaux (Mallia, Ramos, Jamipet Capuozzo) pour couvrir ces deux postes (14 et 15) .
La rotation est jouable si les résultats sont au niveau. Tous ces joueurs viennent à Toulouse pour gagner des titres, On peut se permettre, éventuellement, une saison blanche cette année car il y a la coupe du monde, mais pas plus. Il faudra des titres pour alimenter ce groupe si on veut garder sa cohésion.

@frakc

Après je ne dis pas non plus que Jaminet ne va pas jouer du tout, comme tu l'as dit la saison est longue, et a fortiori dans un club comme le ST qui ambitionne d'aller loin sur le plan national et européen, il aura des occasions de s'exprimer. Maintenant j'ai quand même le sentiment que dans la plupart des rencontres, et spécialement les plus importantes où Mola alignerait sa meilleure équipe, en se basant sur ce que tu dis, ça partirait sur 9. Dupont 10. Ntamack 11. Lebel 12. Ahki 13. Barassi 14. Capuozzo 15. Ramos. Dans cette configuration, je ne suis même pas sûr que Jaminet ait sa place assurée sur le banc, dans la mesure où vous avez des Guitoune, Mallia voire Retière dans votre effectif qui peuvent couvrir plus de postes. Et pendant que Jaminet peinerait à enchaîner en club, les Buros, Dulin et surtout Bouthier, sont eux sans concurrence et aurait tout le loisir de se montrer au staff de FG pour les prochains rassemblements (qui, faut-il le rappeler, ne seront pas les moins importants)

  • frakc
    13796 points
  • il y a 1 semaine
@MacAlouster

sur 9. Dupont 10. Ntamack 11. Lebel 12. Ahki 13. Barassi 14. Capuozzo 15. Ramos.
Très belle ligne d'arrière où on a beaucoup de créativité.
Maintenant pour un profil plus gestionnaire, tu peux très bien avoir Malla à la place de Capuozzo et Jaminet à la place de Ramos. Et utiliser les deux autres comme impact players.
Rappelons que malla peut jouer centre ou dix ou quinze. que Dupont peut jouer 9 10 ou 12. Ramos 10 ou 15 etc... NTK a beaucoup joué 12 en pro. Mola a énormément de latitude et de possibilités pour placer ses remplaçants. Et il adore faire des surprises, c'est un truc qu'il a apprit de Novès.
Le but en recrutant Jaminet ce n'est pas de le pénaliser et de le faire éjecter de l'équipe de France et de le perdre parce qu'il ne peut pas évoluer au sein du club.
Et pendant que Jaminet peinerait à enchaîner en club, les Buros, Dulin et surtout Bouthier, sont eux sans concurrence et aurait tout le loisir de se montrer au staff de FG pour les prochains rassemblements (qui, faut-il le rappeler, ne seront pas les moins importants)
S'ils ne font pas 90% face aux perches.... Galthié ne demande pas à son arrière d'animer le jeu. Il veut un Terminator au but et que le jeu soit impulsé par la charnière. Quand Jaminet est entré cette année il a fait des 100%, il a passé des pénalités difficiles cruciales et il a même marqué des essais. Ce qu'il a montré c'est qu'il a du mental, il encaisse parfaitement la concurrence et la pression et qu'il est toujours aussi bon, voire meilleur, face aux perches. Galthié n'a pas besoin de voir beaucoup plus pour se rassurer.
Niveau relance à la main ça n'a pas été le festival de rio, il n'a pas encore tout à fait trouvé ses marques et ne se lâche pas encore complètement, je pense que ça viendra. Il ne sera peut être jamais un relanceur exceptionnel. Par contre il est vraiment très rapide et joue bien dans les lignes, pas vraiment un incitateur mais un très bon relayeur ou finisseur dans une attaque déployée ou pour jouer un coup. Rappelles toi la relance de NTK depuis l’en-but contre les blacks, c'est Jaminet qui suit et sent le coup de NTK, il vient parfaitement se proposer pour recevoir la ballon de NTK, perce sur 20-30 mètres et sert idéalement Dupont.
Pourquoi Ramos a été indiscutable au poste de 15 aux yeux de Galthié pour cette tournée? Parce qu'il tourne à 85%
Si un arrière veut s'imposer en équipe de France à l'heure actuelle il lui faut rivaliser avec ces stats.

  • Timmaman
    32768 points
  • il y a 1 semaine

Jaminet a peut-être été formé à l'aile, mais il n'y a jamais joué en pro...
Je le vois plus en 12 qu'à l'aile s'il devait changer de poste...

  • frakc
    13796 points
  • il y a 1 semaine
@Timmaman

Après qui sait jouer arrière peut parfaitement glisser à l'aile. Le job est plus "simple", tu as ton vis-à-vis et la ligne de touche à prendre en compte, je parle des bases. Bien sur que les bons ailiers ne reste pas dans leur couloir à attendre une balle pour jouer leur duel et viennent se proposer mais c'est justement un truc qui fait parti du jeu de l'arrière en attaque, venir s'intercaler dans les lignes.

  • Pianto
    47911 points
  • il y a 1 semaine
@Timmaman

je croyais qu'il avait été formé à l'ouverture.

  • Timmaman
    32768 points
  • il y a 1 semaine
@Pianto

Moi aussi, mais ce n'est pas ce qu'ils disent dans l'article.

  • frakc
    13796 points
  • il y a 1 semaine

Ramos devrait retrouver à son poste initiale
Ramos est dans la place!

"faisant taire les critiques quant à sa capacité à buter" ? S'il n'y a bien une critique que je n'ai jamais entendu contre ce joueur c'est bien celle-là, c'est l'un des meilleurs buteurs du Top 14 depuis de nombreuses saisons.

Parce que...

Vous avez aimé le duel NTK / Jalibert , vous aimerez le duel Jaminet / Ramos... 😃

@pascalbulroland

Les joueurs dont les noms commencent par Ja sont condamnés au second rôle ?

@Amis à Laporte

Ou ceux dont les initiales sont les mêmes que Mickaël Jackson ?

@Rho, mais aime ton Mac ! (ex-Amer)

Hahaha !!! Excellent !

  • frakc
    13796 points
  • il y a 1 semaine
@Amis à Laporte

Je ne sais pas pourquoi vous pensez que Ramos a prit la place de titulaire de Jaminet en EdF. Je suis au contraire convaincu que Galthié va lui donner sa chance de revenir et ce sera dès l'Italie. Il va lui demander de jouer prudemment et de bien buter pour son premier match et Jaminet va très probablement lui donner satisfaction.

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos