Ramos / Jaminet - Pourquoi cette concurrence est-elle une excellente chose pour Toulouse et les Bleus ?
Pour le moment, l'équilibre semble être le maître mot de la concurrence entre les deux joueurs.
Melvyn Jaminet d'un côté, Thomas Ramos de l'autre. Les deux arrières font le bonheur du XV de France et du Stade Toulousain, et cette forte concurrence est une vraie réussite.

Quel coup de poker que de rassembler les deux arrières de l'équipe de France au sein du même club... Ce fut pourtant le choix du Stade Toulousain, et cela semble porter ses fruits. En effet, comme à son habitude, Mola et son staff aiment l'originalité et les défis, et leurs stratégies culottées ont payé à plusieurs reprises. Pour le moment, c'est ce qui semble se produire dans le dossier Jaminet/Ramos. L'an passé, Melvyn Jaminet était un joueur de Perpignan que le public français adulait lors du tournoi des 6 Nations, avec un grand Chelem du XV de France. C'est lors de la tournée d'été 2021 en Australie que le grand public découvrit ce jeune joueur qui évoluait alors en Prod2, enchaîner les pénalités et les bonnes performances en équipe de France. Quelques victoires plus tard, une contre les All-Blacks même et une forme impressionnante, Jaminet était devenu en peu de temps un titulaire indiscutable de l'ère Galthié. Pendant ce temps, Thomas Ramos était un remplaçant de luxe pour l'encadrement du XV de France, qui aura la possibilité de le faire évoluer à l'arrière comme à l'ouverture. Cependant, durant une année complète, le natif de Mazamet n'a pas eu le droit à une titularisation sous la tunique bleue, en raison d'une forme flamboyante de son homologue Jaminet, expliquait Galthié. Ramos s'est alors réfugié dans le travail et dans l'abnégation de retrouver la place de numéro un qu'il avait perdu. D'autant qu'à la fin de la saison 2021-2022, Jaminet était officiellement annoncé du côté du Stade Toulousain. On s'est alors demandé comment ces deux joueurs aux ambitions similaires allaient pouvoir évoluer ensemble sans se faire de l'ombre ?  

Un pari osé, mais qui fonctionne 

Le hasard fait souvent bien les choses, et encore plus au Stade Toulousain. Fort de la confiance de son coach, c'est avec le 15 dans le dos que Ramos entame la saison contre le RC Toulon, laissant Jaminet sur le banc de touche. Cependant, une blessure prématurée de Ntamack avant le deuxième match de la saison va contraindre Mola et son staff à repositionner Ramos à l'ouverture, un poste qu'il maîtrise et dans lequel il est performant. À tel point que Ramos sera élu meilleur joueur du Top 14 au mois d'octobre, éblouissant le Stade Ernest-Wallon de sa classe et faisant taire les critiques quant à sa capacité à buter. Une telle forme est sans doute due à une préparation plus poussée que jamais et au fait que cette concurrence de très haut niveau l'ait poussé à donner le meilleur de lui-même. Pour le XV de France, Jaminet s'étant blessé contre le CA Brive au niveau de la cheville, Ramos a retrouvé sa place de titulaire avec les Bleus. L'ex-perpignanais a laissé un boulevard à Ramos qui ne s'est pas fait prier pour livrer trois excellents matchs, redistribuant ainsi encore un peu plus les cartes avant le tournoi des 6 Nations 2023, et la Coupe du Monde. De plus, Melvyn Jaminet a dans sa formation une position à l'aile qui ne lui déplaît pas, et qui peut par ailleurs offrir à Mola ou Galthié une énième solution pour faire évoluer les deux sur le terrain simultanément, sans avoir à faire de choix. 

Que ce soit pour le Stade Toulousain, ou bien pour notre XV de France, la concurrence de ces deux garçons n'est pour le moment que très positive. Avec le retour en club de Ntamack, Ramos devrait retrouver à son poste initiale, en attendant un retour à la compétition de Jaminet. Après cela, il sera intéressant de voir comment les choses évolueront.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour moi, il n'y a pas photo entre les deux! Je pense que Ramos est un joueur bien plus complet que Jaminet. Meilleur sous balles hautes, meilleur dans la relance, réel polyvalent 15 ou 1O, ça fait pour moi une sacrée différence! Jaminet a pour lui son efficacité à 90% face aux perches et un jeu au pied long.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News