PRO D2. STADE MONTOIS. Les 5 stats d’un début de saison complètement fou
Malheureusement, vous ne retrouverez pas ici le nombre de bières jetées en l'air au stade André-et-Guy-Boniface après une action incroyable.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Sorti de nulle part, le Stade Montois réalise un début de saison XXL qui le place déjà comme l’un des favoris à la montée.

À la fin de la saison dernière, on aurait aimé savoir qui était capable de prédire un scénario pareil. Cette semaine a eu lieu la 15ème journée de Pro D2. Une date qui marque la moitié de la saison régulière de la deuxième division française. Si rien n’est encore joué à cette période-là, un trio de tête composé d’Oyonnax, de l’Aviron Bayonnais et du Stade Montois semble se dessiner. À travers ce début d’exercice 2021-2022, les Landais semblent en démonstration chaque week-end. Un jeu léché et agréable à regarder qui égaye les jeudis soir des amateurs de French Flair et autres rugby champagne. Pour mettre à l’honneur l’actuel leader de Pro D2, le Rugbynistère vous propose de revenir sur 5 statistiques qui illustrent ce début de saison complètement fou des abeilles.CLASSEMENT PRO D2. Les Montois se la jouent Peaky Blinders, Oyonnax atomise NarbonneCLASSEMENT PRO D2. Les Montois se la jouent Peaky Blinders, Oyonnax atomise Narbonne

57

Soit le nombre de points glanés par les jaunes et noirs dans cette première moitié de saison. Un chiffre significatif puisqu'il représente presque autant que la totalité des unités récupérées par le club landais sur l'exercice précédent. En 2020-2021, ils avaient fini leur saison à l'étrange compte de 58, 21 points. La faute à une ultime rencontre face à Colomiers annulée pour cause de Covid. Les points avaient été distribués en fonction de la moyenne des résultats de la saison, d'où la présence de décimales. Aujourd’hui, les hommes de Rémi Talès sont donc bien partis pour réaliser leur meilleure saison depuis un bout de temps. Et qui sait, peut-être espérer retrouver le Top 14 la saison prochaine.

14

Depuis la deuxième journée, Mont-de-Marsan est leader de Pro D2. Le club montois a ainsi passé 14 journées sur le petit trône du rugby français. Une belle performance qui est loin d'être un record cependant. La dernière fois qu'un club avait dominé aussi longtemps la Pro D2, c'était le LOU en 2015 -2016 avec 26 journées de championnat en tête de classement. Soit autant de matchs qu'une saison régulière de Top 14. Cette année-là, le LOU finissait champion et avait pu directement monter en première division sans passer par la case phases finale. Pour rappel, la dernière fois que le Stade Montois a fini au sommet de la seconde division, c’était il y a tout juste 20 ans.Pro D2. WTF. Non mais au fait, c'est quoi cette référence du Stade Montois à la Casa de Papel ?Pro D2. WTF. Non mais au fait, c'est quoi cette référence du Stade Montois à la Casa de Papel ?

8

Comme les victoires glanées à domicile. Et pas n'importe quelle victoire, puisque dans le lot, les jaunes et noirs ont su décrocher le bonus offensif à chaque reprise ! Point faible : trop fort. Avec une moyenne de points inscrits à domicile égale à 40 points, le stade André-et-Guy-Boniface revêt l’apparence d’un antre terrifiant où personne ne ressortira indemne. Pour autant, la victoire la plus importante de la saison ne s’est sûrement pas jouée à domicile. Le vendredi 05 novembre, les abeilles ont vaincu l’Aviron Bayonnais 14 à 33 en terre basque. Une performance de haute-volée qui permet aux Montois de croire à leurs espoirs de montée en fin de saison. À ce moment-là, le manager montois Patrick Milhet réagissait à cette perspective pour Rugbyrama : “Au niveau de jeu, c'est parfait pour l’instant. Mais nous ne sommes qu’à un tiers du championnat, en Pro D2, on ne sait jamais où l’on sera dans deux mois. Il ne faut pas oublier d’où l’on vient, la saison dernière on bataillait pour le maintien. On se laisse jusqu’au 18 décembre, à l’issue du prochain bloc. Si à ce moment-là, nous sommes encore dans le top 6, on visera clairement les phases finales.”

9

Le numéro 9, c’est celui que l’on retrouve sur le dos du jeune Léo Coly. Le demi-de-mêlée impressionne cette saison. Pour la première fois, l’ancien international U20 a les commandes de son pack et du jeu landais. Jamais en panne d’inspiration, le meilleur marqueur de son équipe (avec 8 essais) montre ses qualités indéniables dans la vista et à travers sa présence dans le jeu, au soutien des actions notamment. Un beau début de saison en tant que titulaire qui lui a permis de connaître les prémices du très haut-niveau. En novembre, il rejoignait les Barbarians Français le temps d’un match face aux Tonga. Selon des propos rapportés par Midi Olympique en début de saison, le jeune joueur faisait un constat de son évolution. Il dit :

La saison dernière a été compliquée pour l’ensemble du groupe et pour moi particulièrement. Jusqu’alors tout était allé très vite, tout me souriait, et l’an dernier, je me suis trouvé un peu en échec. Cela m’a fait redescendre sur terre et m’a donné envie de travailler plus fort pour performer lorsque j’ai la chance d’être sur le terrain. C’est le cas pour l’instant, mais rien n’est acquis. Dans ce sport, lorsqu’on fait une mauvaise performance, on peut l’effacer au match suivant, mais l’inverse est vrai aussi. On attendra la fin de saison pour savoir si j’ai réussi à rester à peu près constant.”

Pro D2. Comment le Stade Montois réussit à impressionner cette année après une saison galère ?Pro D2. Comment le Stade Montois réussit à impressionner cette année après une saison galère ?

504

Avec autant de points inscrits en une moitié de saison, il n’y a pas de quoi faire rire les mouettes. Cette saison et en bon champion d’automne, ils sont la meilleure attaque de seconde division. Rajoutez à cela l’excellente défense du groupe landais, deuxième meilleure derrière Oyonnax, et vous obtenez une différence de points XXL de 257 unités. Malgré tout, cette dernière reste moins importante que celle d’Oyonnax, bien aidé par un succès récent de 70 à 0 face à Narbonne. Les bases sont posées, rendez-vous en mi-février pour le choc entre les deux formations à l’occasion de la 21ème journée de Pro D2.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • cahues
    148558 points
  • il y a 1 mois

Surement le brillant théorème de Tales.

pfff, le stade aurait aussi pu gagner 70-0 le weekend dernier mais il avait mis toute la cagnotte dans la bourriche et n'avait plus rien pour acheter l'arbitre

@Le Haut Landais

Les drames de l'imprévoyance...

@lelinzhou

ou de l'alcoolisme quand tu laisses Dédé et Roger en charge de la bourriche et des relations avec les officiels...

Derniers articles

Arbitrage
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News