Ecrit par vous !
Pro D2. Goutta, Dourthe, Magne, qui pour sauver le soldat agenais ?
Agen se cherche un entraîneur pour éviter la relégation.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le club agenais est à la recherche d’un nouveau staff, après le départ de Deylaud à la suspension de Régis Sonnes. Où en sont-ils à l’heure actuelle ?

Agen vit un début de saison cauchemardesque. Les hommes du SUA n’ont pas gagné en compétition officielle depuis plus de 500 jours et pointent actuellement à la dernière place de PRO D2 avec seulement 4 petits points au compteur. Pour réagir face à cette crise, le SUA avait fait revenir des habitués de la maison, Christophe Deylaud ainsi que Pepito Elhorga ont rejoint l’aventure il y a quelques semaines. Deylaud était arrivé en tant que « consultant » jusqu’à la fin de la saison, malheureusement son séjour à Armandie a été de courte durée. La semaine dernière, l’ancien demi d’ouverture annonçait son départ du club après des divergences profondes avec le manager Sonnes. Le président ainsi que le conseil d’administration se sont aussi tôt réunis. La décision fût immédiate, le manager Régis Sonnes a été démis de ses fonctions. L’équipe est maintenant gérée par l’entraineur des arrières Sylvain Mirande et l’entraineur des avants David Ortiz. Le premier cité ne poursuivra pas l’aventure jusqu’au bout, il quittera le club après la rencontre de ce week-end, par solidarité pour l’ancien manager Sonnes. La crise n’en finit pas du côté d’Agen, l’ancien meilleur marqueur du TOP 14 et actuel préparateur physique du club agenais Laurent Arbo, devrait lui aussi faire ses valises après la réception d’Aurillac. Le SUA est en reconstruction, le président Fonteneau cherche activement un manager pour remplacer Sonnes. Beaucoup de noms circulent, mais où en est vraiment le SUA ?Pro D2. Agen. Aprés Deylaud, un autre ancien de la maison agenaise débarque : Pépito ElhorgaPro D2. Agen. Aprés Deylaud, un autre ancien de la maison agenaise débarque : Pépito Elhorga

Bernard Goutta favori, mais une arrivée impossible ?

Ces derniers jours, le nom de Bernard Goutta a beaucoup circulé sur les différents médias. Le président Fonteneau, aurait tranché. L’ancien troisième ligne aile serait en pole position pour devenir le successeur de Sonnes. Lui qui a fait le bonheur de Perpignan toute sa carrière en tant que joueur, mais aussi une partie en tant qu’entraineur. Après avoir arrêté sa carrière dans le club Catalan, Goutta pris les rênes des avants de l’USAP de 2007 à 2012. Durant ces années perpignanaises, il remportera un titre de champion de France de TOP 14 en 2009. Il passera ensuite 5 ans en tant qu’entraineur principal de Colomiers avant de poser ses valises en terres clermontoises. En Auvergne, il endossera de nouveau le rôle d’entraineur des avants. Un passage marqué par une finale de TOP 14 perdue en 2019, et un Challenge Européen remporté la même année. L’ancien clermontois ne viendrait pas seul, puisqu’il arriverait avec une ancienne gloire du SUA, le Sud-Africain Conrad Stoltz. Un habitué de la maison, ce dernier a porté les couleurs d’Agen pendant 7 saisons, de 2000 à 2007. Il remplacerait son ancien coéquipier Mirande en tant qu’entraineur des trois-quarts. Seulement, l’histoire n’est pas si facile. Bernard Goutta est encore sous contrat jusqu’en 2022 avec l’ASM, même s’il n’en est plus l’entraineur. Il doit d’ailleurs rejoindre incessamment à La Nouvelle-Orléans la franchise Nola Gold, qui a noué un partenariat avec l’équipe auvergnate. L’ancien entraineur de l’USAP aurait d’ailleurs bien signifié au SUA n’être disponible qu’en 2022, à la fin de sa mission aux États-Unis. Un coup sacré coup d’arrêt pour le président Fonteneau si Bernard Goutta se voyait dans l’impossibilité de rejoindre le SUA dans l’immédiat.

Richard Dourthe en embuscade

L’ancien centre international a été l’un des premiers noms à circuler pour occuper le poste de manager au SUA. Il a d’ailleurs rencontré le président Fonteneau ce lundi du côté de Mont-de-Marsan. L’international aux 31 sélections, a seulement deux expériences en tant qu’entraineur et qui ne sont pas des réussites absolues. Il a commencé du côté de l’Aviron Bayonnais lors de la saison 2008 -2009, où il terminera à la 7e place du TOP 14 et perdra sa place en Coupe d’Europe lors de la dernière journée. La saison suivante sera plus compliquée pour le manager bayonnais. Après 12 rencontres et seulement 3 victoires, à la demande d’une partie de l’effectif, il sera démis de ses fonctions en novembre. Il rebondit ensuite en tant que consultant sur les antennes de Canal+. Il est appelé ensuite par l’US DAX, qu’il sauvera de la relégation lors de la saison 2013-2014. La saison suivante, après la 22e journée, il sera remercié par les instances du club avant la fin de son contrat de 3 ans. Après son passage en terres landaises, il retrouve son poste de consultant qu’il occupe encore aujourd’hui sur les chaines de Canal+. Pour l’épauler du côté d’Armandie, il arriverait avec Olivier Magne, son beau-frère en tant qu’entraineur des trois-quarts. Un duo qui intéresse Fonteneau : « C'est un manager avec du tempérament, qui avait déjà postulé ce poste », a-t-il déclaré dans La Dépêche du Midi en parlant de Richard Dourthe. Un duo qui semblait avoir pris du retard sur Goutta-Stoltz, mais qui pourrait être relancé avec les problèmes contractuels de l’ancien coach catalan récemment évoqués.Pour Olivier Magne, ''le Top 14 ne répond pas aux exigences du niveau mondial''Pour Olivier Magne, ''le Top 14 ne répond pas aux exigences du niveau mondial''Un dernier nom circule également, c’est celui de Benjamin Bagate, actuel entraineur d’Oléron. Il faisait partie du projet « Dominici » à Beziers. Il aurait dû occuper le poste de directeur sportif et chargé du recrutement au sein du club biterrois si le projet avait donné suite. En revanche, il semble un peu loin dans la hiérarchie pour espérer reprendre le poste de manager au SUA. Décidément, rien ne va au SUA. Une grande partie du staff actuel va démissionner à l’issue de la prochaine journée de PRO D2. Le président Fonteneau pensait tenir son prochain staff avec le duo Goutta-Stoltz. Malheureusement l’ancien entraineur clermontois ne serait pas libre avant 2022. Le président va-t-il se retourner vers le duo Dourthe-Magne qui semble maintenant être en pole position pour prendre place au sein du SUA ?

Jules Bertry
Jules Bertry
Cet article est rédigé par Jules Bertry, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Non mais allô…magne il à toujours cassé Agen dans ses commentaires…!

  • jojo7
    4999 points
  • il y a 1 mois

Mais oui , mais oui , si l'effectif n'est pas renouvelé il n'y aura pas de changement ! Ce groupe est faible . Ne perdons pas de vue que c'est une petite équipe bretonne qui leur a passé 50 points ! Non , les joueurs , s'ils le pouvaient , feraient un effort .

  • AKA
    55407 points
  • il y a 1 mois

Dourthe??? Super chrome!!! Vu l’ ambiance là bas c’ est comme faire des barbucs dans une forêt Californienne !!!🤨

@AKA

Dourthe ? C’est pour prolonger la série en cours jusqu’au printemps . . .

Dourthe Magne ou Magne Dourthe, pas sûr que Charlie et le petit Chameau se supportent bien longtemps comme entraîneurs même s'ils ont joué ensemble à Dax et qu'ils sont beau-frères.

Magne toi, Goutta ça, Dourthe tu viens etc...
Reconstruction ou démolition ?
Qui osera et avec quels moyens humains...et quelles certitudes ?

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
Vidéos
News
Transferts