Pro D2. Délocaliser le BO signerait l'arrêt mort du club selon la maire de Biarritz
Biarritz occupe la troisième place de la Pro D2.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La direction du Biarritz olympique et la mairie de la ville ne sont pas sur la même longueur d'ondes en ce qui concerne le projet de réhabilitation du parc Aguilera.

Pro D2. Liquidation, délocalisation, fusion, le Biarritz Olympique face à un avenir incertainPro D2. Liquidation, délocalisation, fusion, le Biarritz Olympique face à un avenir incertain

Nous vous en parlions la semaine dernière : l'avenir du Biarritz olympique est incertain. La cause ? Le rejet dans sa forme actuelle du projet de réhabilitation du parc Aguilera par la mairie. Cette dernière estime qu'il coûte trop cher. "On a découvert, une fois que les chiffres ont été posés, que c’était l’argent public. L’argent de la ville de Biarritz allait être utilisé pour qu’un club privé puisse avoir un modèle économique", explique à RMC la maire Maider Arosteguy. Face à cette annonce, la direction du BO aurait commencé à envisager plusieurs options dont celle de délocaliser le club. Une hypothèse qui n'a "aucun sens" pour l'élue. Un club est selon elle lié à un territoire, une population. "Le rugby n’est pas un sport comme les autres. Ce n’est pas le football." Où seraient les fameuses valeurs si le BO allait s'implanter ailleurs ? Y survivrait-il ? "Si on délocalise, le club est fini selon moi. Peut-être qu’il y aura toujours ses salariés, mais le club sera mort…"

Pour rappel, la licence du club est détenue par le club amateur BO rugby. Aussi, si la direction de la formation basque décide d'aller ailleurs avec son équipe pro, ce ne sera plus le Biarritz olympique. Difficile d'imaginer la disparition de ce club emblématique du paysage rugbystique français. Maider Arosteguy entend bien se battre, avec l'appui de Biarrots espère-t-elle, pour trouver des solutions. Elle ajoute que la mairie ne s’est pas désengagée du projet. Le dialogue n'est pas non plus rompu. Mais il faut imaginer un autre modèle moins impactant pour les finances publiques. Cela pourrait passer par l'arrivée de nouveaux partenaires. Mais encore faut-il les trouver et que le projet les intéresse.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le rugby Basque finira mal, ils n'ont pas voulu que leur union fasse leur force quand il le fallait. Je connais bien le problème, je suis moitié basque par ma mére née a Ciboure...Zorte on. 👊

  • Euskar
    16 points
  • il y a 4 jours
@Nicauvergnat

Une union pour quoi faire ? Ce sont des clubs appartenant aux propriétaires, les collectivités ne versent quasiment plus rien et le tissus économique est très limités, c'est comme si à l'asm le sponsor principal décide de partir ou de moins donner, imaginez les répercussions c'est loin d'être aussi simple

@Euskar

En effet c'est maintenant sûrement trop tard, il fallait le faire quand la situation s'y prêtait et que les conditions étaient favorables...

@Euskar

De plus, il n'ya pas de sponsor principal a l'ASM, Michelin se désengage petit a petit et le club a créé un maillage de sponsors multiples afin de justement palier ce désengagement...

La mort de la section pro certainement mais du club sûrement pas . Un club c'est énormément plus qu'une équipe pro . Si le BO doit repartir en fédérale , ils le feront et ils remonteront .... et plus tôt sera le mieux . On a besoin d'eux

  • Euskar
    16 points
  • il y a 4 jours
@Rchyères

Dax et narbonne devait penser comme vous un tour en fédérale et on revient la suite on la connaît si le bo met un pied en fédérale il y restera un moment et pourtant je suis supporter du bo ça fait mal mais c'est la réalité

@Euskar

ça ne sera pas pour autant la mort du club . Une fusion c'est la mort d'un club ( même de deux ) 😉 mais un passage en fédérale certainement pas .

Pourtant le Biarritz Olympique Monaco ce serait un beau projet. Faut etre moderne un peu.

Presque une lapalissade ce titre, je ne crois pas que quiconque ait sérieusement l'intention de délocaliser le BO.

Encore faudrait-il pour ça trouver une ville que ça intéresse, qui aurait un bassin économique plus avantageux que Biarritz. A part Lille et Strasbourg dont les clubs ont disparu je vois pas.

Plus sérieusement j'ai surtout l'impression qu'on brandit des menaces de part et d'autre façon "attention, je vais quitter la table des négociations!".

Il n'empêche que tout ça illustre bien l'absence de pérénité du rugby Français si les mécènes derrière les clubs s'en allaient.

  • P243151
    3094 points
  • il y a 4 jours
@Glas.Wegian

Descendus pas disparus

  • Pianto
    37948 points
  • il y a 4 jours
@Glas.Wegian

le désengagement des collectivités est inéluctable. Il a lieu plus ou moins vite mais il arrive partout.

La mairie de Marseille a décidé d'arrêter de financer l'OM via la mise à disposition du stade sous-vendue par exemple.

dans le département, l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez va être acheté par un consortium américain pour changer de statut et désengager la ville de Pau et les communautés de commune impliquées.

Je pense que ça pend au nez de tous les clubs, les municipalités n'ont plus de sous à consacrer au sport pro.

@Pianto

On dirait bien oui.

Dans le cas du BO, j'ai surtout l'impression que les propriétaires actuels cherchaient un projet immobilier (il faut voir ce dont se targue C. Gave hors de la sphère rugbystique...) à faire financer en grande partie par les collectivités locales, pour ensuite en tirer avantage financièrement.

Le problème c'est qu'au niveau des collectivités, je ne pense pas qu'ils soient encluns à marcher dans la combine, et de toute façon comme tu les dis l'argent manque;

Normal donc, que les propriétaires du BO tentent un dernier coup de bluff avant de prendre leurs pertes.

Dans tous les cas, le BO est victime du fait que ses propriétaires actuels ont cru pouvoir faire des profits en investissant sur le club, ce en quoi ils se faisaient quelques illusions je pense.

  • Pianto
    37948 points
  • il y a 4 jours

moi je trouve que ça fait bien un an qu'on n'a plus entendu de projet de fusion et comme j'ai un stock de pop corn, je pense que c'est le moment de relancer cette épineuse question.

  • Euskar
    16 points
  • il y a 4 jours
@Pianto

Tout le monde regarde que le bo je pense que les trois clubs d'Aquitaine sur les quatres vont avoir du mal à se pérenniser sportivement et économiquement, ce n'est pas un problème propre à Aguilera malheureusement

  • Pianto
    37948 points
  • il y a 4 jours
@Euskar

le covid en plus, je pense qu'il n'y a que Bordeaux qui est "tranquille".
Pau dépend à 100% de Total, Agen, Bayonne et Biarritz sont toujours en sursis.

à terme il ne restera que les agglos les plus grosses. Lyon est monté, Vannes arrive, Perpignan n'est pas loin... Grenoble non plus... Financièrement, Pau, Bayonne, Agen, Castres, Brive ne pourront pas lutter longtemps.

  • etutabe
    11756 points
  • il y a 3 jours
@Pianto

Vannes c'est 54000 habitants, l'agglo 168000
Castres 42000 56000
Pau 76000 200000
Brive 46000 76000
Bayonne 51000 255000
Grenoble ( 157000 h, agglo 450000) est économiquement plus représentative que Vannes même si , perso et pour mes poumons, je préfère vivre à Vannes

  • Euskar
    16 points
  • il y a 4 jours
@Pianto

Toulouse et les turbulences de l'aéronautique et castres se reposent sur le célèbre laboratoire jusqu'à quand ? C'est surtout que le paysage rugbystique sera moins viable qu'il n'y paraît et les stars commencent à déserter le top 14 au profit du championnat japonais

@Pianto

Question épineuse mais pertinente.

@Thibault Perrin
" l'arrêt mort du club " ?

@lelinzhou

ben oui en opposition avec l'arrêt vivant du club...

À défaut de fusion, peut être faudrait il proposer à ces braves gens, surtout à Monsieur le Président du BO, une petite infusion, ça détend !

  • Euskar
    16 points
  • il y a 5 jours

Encore faut-il en trouver dans un climat aussi tendu, ce serait dommage que ce club disparaisse faute d'entente, que l'on aime ou déteste ce club il ne laisse pas indifférent, la guerre d'ego doit cesser et revenir à du bon sens, ce club fait partie de la particularité de cette ville et le faire disparaître c'est effacer l'un de ses symboles

Courage aux supporters.

@Team Viscères

Oui vraiment bon courage aux supporters.

Entre le propriétaire du club et son président ils ont vraiment tiré le gros lot. Je ne vois malheureusement pas comment ça peut bien se finir avec ces types là aux manettes.

@FabienPelouse

C'est déjà dur de voir ton club sombrer sportivement, mais imaginer qu'il puisse tout simplement disparaître à cause de luttes d'influence entre des tocards divers et (a)variés (présidents, représentants privés qui veulent juste investir dans l'immobilier, élus politiques, etc) ça doit être l'enfer.

@Team Viscères

Ah oui, après au regard de son contexte économique, jouer la tête de la pro d2 me semble normal pour le BO mais quand tu regardes 10 ans en arrière ça fait mal.

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
Vidéos
Vidéos
Sponsorisé News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
Transferts