Ecrit par vous !
Premier Palois international depuis 2005, qui es-tu Baptiste Pesenti ?
Baptiste Pesenti a été appelé par le staff du XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Pas des plus bavards, le Palois s’est pourtant installé en numéro 4 du côté de la Section et pourrait connaître les honneurs du maillot bleu cet automne.

L’annonce de son appel à Marcoussis à certainement du faire trépider les supporters de la Section. Convoqué ce mardi par le staff des Bleus pour pallier l’absence du Bordelais Cameron Woki, blessé, Baptiste Pesenti pourrait en effet devenir à l’automne le premier Palois international depuis Patrick Tabacco… en 2005, comme le fait remarquer Actu.fr. Une éternité !XV de France - Déjà deux forfaits, le Toulonnais Gabin Villière vers Marcoussis ?XV de France - Déjà deux forfaits, le Toulonnais Gabin Villière vers Marcoussis ?Pour les autres, bien éloignés des contrées du Béarn, son nom ne vous dit pour l’heure peut-être rien. Pourtant, le rugueux deuxième ou troisième ligne fait partie de la pleine rotation de l’effectif vert et blanc depuis deux ans maintenant, et ce, malgré son jeune âge. A 23 ans et une petite cinquantaine de matchs joués dans l’élite du rugby français, l’ancien joueur du MHR s’est même installé en tant que titulaire en deuxième ligne en ce début de saison. Un quasi-nouveau poste auquel le troisième ligne de formation s’est rapidement adapté grâce à ses qualités de « jump » et de guerrier notamment. Lesté d’environ 4 kilos depuis le confinement (122 contre 118 les saisons précédentes), l’activité et l’apport physique de Pesenti font grand bien à la cage paloise en ce début d’automne. Dans laquelle il forme un superbe attelage avec l’Australien Steven Cummins. « Depuis le début de la saison, je ne joue plus que deuxième-ligne. J’enchaîne les feuilles de match, donc ça me va, corroborait le principal intéressé il y a peu dans L'Equipe. À ce poste, il y a plus de boulot à faire dans la mêlée. On est plus dans les phases de combat. »  

Un Jurassien, un vrai

Pourtant, celui qui fait encore partie officiellement du centre de formation de la Section n’est pas vraiment du cru. Formé au MHR avec qui il fut champion de France Crabos en 2015, le taiseux Pesenti est même originaire du Jura - de St-Claude pour être précis - où sa famille vit encore. En Franche-Comté, dans un petit coin de France qui a vu passer toutes les générations de Pesenti sur ses terrains, l’international U20 a même lancé sa société aux côtés de son frère Mathieu, voilà un peu plus de deux ans. « Finesse by Pesenti », un projet de coffrets gourmands articulés autour du vin et des produits du terroir des quatre coins de l’Hexagone, et un nom tout trouvé. « Avec mon frère, qui a évolué à Saint-Claude et à Pontalier, nous ne sommes pas réputés pour être des joueurs très fins, alors le nom a été vite choisi », plaisantait à ce sujet le jeune chef d’entreprise pour le Midi Olympique en 2018.

Au bon souvenir de ses anciens coéquipiers

Et l’équipe de France dans tout ça ? « C’est une vraie surprise, assure Baptiste Pesenti dans un communiqué de son club, je ne m’y attendais vraiment pas. Cette reconnaissance me touche beaucoup. C’est un rêve qui se rapproche. Le XV de France ça représente tout, c’est mon pays, c’est beaucoup d’émotions. J’ai encore beaucoup à apprendre en tant que joueur mais cette reconnaissance est une vraie fierté. » Une fierté également pour son président Bernard Pontneau sur le site du club : « Je suis sincèrement très heureux que Baptiste rejoigne à seulement 23 ans le groupe France. Sa progression est constante depuis son arrivée au club, il fait partie des joueurs identifiés pour évoluer au très haut niveau au sein de notre effectif. Le travail de Baptiste mais aussi celui de notre staff sportif et du Centre de Formation est aujourd’hui joliment récompensé, espérons que cela en appelle d’autres. »

Reste maintenant à ce grand gaillard (1m95) de s’acclimater rapidement aux Bleus malgré le contexte quelque peu tendu qui entoure ces matchs automnaux, et de rectifier son indiscipline sans dénaturer son jeu. Sept coups de sifflets ont en effet déjà résonné à son encontre en quatre matchs cette saison. Dont dont un synonyme de carton jaune face à Agen quelques minutes seulement après son entrée en jeu. Mais au CNR, Pesenti devrait être entouré, lui qui connaît déjà bien quelques-uns de ses anciens camarades des équipes de France jeunes, note L'Equipe, parmi lesquels Retière, Tolofua ou Mauvaka étaient déjà là lors du titre de champion d’Europe U18 en 2015.

Théo Fondacci
Théo Fondacci
Cet article est rédigé par Théo Fondacci, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comprends pas cette vogue des Machins by Truc même pour vendre du rouge qui tache, du clacos qui coule et du saucisson qui sue à Saint-Persiflin-les-Champs on est obligés d'employer la langue de Netflix. Comprends pas.

  • math1907
    13719 points
  • il y a 1 semaine

C'est quoi la spécialité culinaire de saint Claude?

@math1907

C'est la pipe...

  • math1907
    13719 points
  • il y a 1 semaine
@La petite Huguette

Il me semblait bien !

  • CEVEN
    172968 points
  • il y a 1 semaine
@La petite Huguette

Ça se mange ?!

@CEVEN

non, ca se $#@&!

lelinzhouniou
Paraîtrait que les négociations entre la Fédération Française Ringarde de Lapeste et la Ligue Nationale Ridicule e Gozetoujours se déroulent correctement. Mais in semblerait que le gros ait posé auparavant une grosse mine au cas où ça se passerait mal :
https://www.minutesports.fr/index.php/2020/10/14/la-lnr-a-prepare-une-nouvelle-riposte-contre-la-ffr/

@lelinzhou

lelinzhouniouzes

  • etutabe
    5198 points
  • il y a 1 semaine
@lelinzhou

Bof, Laurel et Hardy finiront par tomber dans les bras l'un de l'autre au nom de l'intérêt supérieur de la Nation.
Nan, je déc.... !
Dans la "vraie vie" (j'abhorre ce pseudo néologisme), l'acteur jouant Hardy était le souffre-douleur de l'autre...


N'empêche que, quel que soit le résultat des discussions, ne sera toujours pas résolu le problème des doublons dont seul notre grand pays peut s'enorgueillir

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News