Pourquoi autant de jeu au pied face à l'Italie ? Gatlhié répond
Galthié explique le jeu au pied français.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le sélectionneur du XV de France Fabien Galthié a donné les raison du jeu au pied excessif de son équipe face à l'Italie.

Le match des Bleus ce samedi soir face à l'Italie a déçu de nombreux supporters. Si la victoire est là, le jeu au pied incessant des leaders de jeu n'a pas échappé aux observateurs. Il faut dire qu'un nouveau groupe faisait son apparition, avec seulement une semaine de travail en commun pour la plupart. Mais en face, c'était l'Italie et on ne peut pas dire qu'ils posent énormément de problèmes à leurs adversaires depuis quelques années. 

En conférence de presse, Fabien Galthié a expliqué que ses joueurs étaient sous pression avec une expérience collective presque inexistante. Rajoutez à cela l'effet de l'équipe première qui éblouit la scène internationale depuis le début de l'année, et vous avez un match peu convaincant : "La première mi-temps a été un peu compliquée, fermée, avec des joueurs qui avaient un peu la pression et peu d’expérience collective. En seconde mi-temps on a modifié deux, trois points, on s’est rapprochés, on a limité le nombre de passes, et on a réussi doucement à prendre le dessus sur les Italiens". 

Si le jeu au pied a été très/trop utilisé, le staff du XV de France se félicite de la réussite et de la précision : "Ce qui a marché, ce sont ces cinq essais, ce bonus offensif et un écart de + 31, tout ça c’est très positif. Notre jeu au pied très bon aussi, quelques-uns de nos circuits efficaces". Renvoyer le ballon était donc une stratégie selon Galthié : "Cela fait partie de notre organisation. Notre projet de jeu est simple : trouver des espaces derrière le rideau offensif. On a tapé 47 fois, avec un bon ratio : 86% de qualité. Ça suffit pour mettre une équipe dans le sens de la bonne marche". Cependant, la semaine prochaine, un autre défi attend ces joueurs avec le XV de la Rose qui ne cesse de dérouler son jeu depuis la dernière Coupe du monde. Galthié estime que des points d'améliorations sont à travailler, mais surtout, qu'un événement unique est à jouer : l'Angleterre en finale à Twickenham, chez eux. Le XV de France va donc "se concentrer là-dessus" plus qu'améliorer ce qui a été fait ou pas.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avant la coupe du monde 2019 Conrad Smith avait dit lors d'une interview que l'avenir offensif du rugby se trouvait dans l'utilisation du jeu au pied.... Aujourd'hui, vu les plans de jeu, on en peut que confirmer ce qu'il disait à l'époque.
Concernant ce match contre l'Italie je vous trouve bien mauvais Messieurs. Avec une équipe sans aucun vécu, gagner contre les Italiens avec 31 points d'écarts est une performance MAJUSCULE. Oui la manière ne vous a pas plu, mais il y a encore 3 ou 4 ans, dans les mêmes conditions, nous aurions surement perdu.

  • SaintJu
    3852 points
  • il y a 11 mois

Rarement lu une analyse aussi primaire. Stupide.

  • nath
    51614 points
  • il y a 11 mois

Est ce que je suis le seul à avoir vu le fantôme de PSA sur ce match ?

  • INDI34
    8144 points
  • il y a 11 mois
@nath

En tous les cas, c'est pas un fantôme qui se trouve au MHR, vu le match de Samedi. La loose commence à prendre forme.

@nath

Ouais t'es le seul. Sous PSA, plusieurs coups de pied auraient finis direct en touche, et nous aurions craqué mentalement.
Et surtout on aurait eu une ligne de 3/4 Doussain - Lopez - Dulin - Basta - Danty - Nakaitaci - Speeding

@nath

Le craquage physique (et mental qui en découle) à l'heure de jeu en moins, et franchement ça fait déjà une sacrée différence

  • nath
    51614 points
  • il y a 11 mois
@MacAlouster

Je parlais surtout du plan de jeu, je pense pas que c’était une consigne du staff de craquer mentalement...

@nath

Renaud PSA ?

Un schéma de jeu qui ressemble à une répétition en vue de la finale. Le plan sera simple, un peu comme contre les blacks en 2007, les renvoyer chez eux en permanence. Je pense vraiment pas qu'il faut s'attendre à un grand match (et je ne les blâme pas ils se connaissent à peine)

  • etutabe
    22829 points
  • il y a 11 mois

L'interview de Serin dans Midol éclaire un peu la tactique décidée par le staff que les joueurs ont appliquée. En résumé, comme les joueurs ont eu très peu de temps pour préparer, il fallait un schéma tactique (hérité d'un stage de FG chez les englishes d'Eddie Jones en 2017) pas trop complexe : coups de tatane en longueur variable selon le positionnement sur le terrain et pas d'initiatives hasardeuses

En fait il ne répond absolument pas à la question, il dit juste qu'ils ont tapé parce qu'ils avaient décidé de taper.

@Team Viscères

mais parce que c'EST NOTRE PROJET !!!!! (voix qui deraille)

  • gjc
    9385 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

pour moi c'est implicite dans "Notre projet de jeu est simple : trouver des espaces derrière le rideau offensif"

parce que c'est aussi le projet de jeu de l'Afrique du Sud, de l'Angleterre, de l'Irlande, c'était celui des Gallois et c'est maintenant celui de l'Ecosse
et ça vient du même constat : avec 13 défenseurs sur la largeur, très peu d'avants consommés dans les rucks et des centres qui montent en pointe, le jeu au pied tactique est le meilleur moyen de trouver des espaces (même si l'essai de Dupont contre l'Irlande ou celui de Vakatawa contre l'Ecosse montrent que la France est aussi capable de marquer en première main)

  • RNP
    6300 points
  • il y a 11 mois
@gjc

Pour rejoindre Team, globalement, le jeu aux pieds des Sudafs, des anglais ou des irlandais a plutôt vocation à faire reculer le rideau défensif adverse avec une contestation féroce du ballon à la retomber pour ensuite tambouriner la ligne défensive et la faire craquer (pénalités, franchissement dans l'axe, ...).

Nous, on a monté des quilles en laissant le soin aux italiens soit de sortir le ballon en touche soit de nous donner des ballons de relance. En clair (mais je peux comprendre qu'il est difficile pour les entraineurs de reconnaitre publiquement le point), on est parti du principe que les italiens seraient inoffensifs ballons en mains et d'avoir un jeu de pression efficace.

@gjc

J'ai rarement vu les Irlandais taper aussi systématiquement au pied, et pourtant ils ont un des jeux les plus chiants au monde. Et rarement je les ai vu essayer de déstabiliser la défense en collant le ballon directement dans les bras du triangle arrière, or Galthié essaie de nous dire que le jeu au pied proposé était exactement celui voulu (du moins 86%).

Même par rapport aux matchs du début du staff Galthié où l'on s'appuyait énormément dessus, on a été caricatural dans notre utilisation du pied et surtout peu performant (aussi bien sur la qualité des coups de pieds que sur le déplacement collectif qui doit aller avec). Je ne vois pas trop d'autre grille de lecture de notre jeu, à part par le prisme du score. Mais je doute de l'intérêt réel de cet angle là, j'ai vraiment plus d'ambition pour ce staff et ces joueurs que d'accepter n'importe quelle bouillie tant qu'on gagne (on a déjà vu avec d'autres staffs, la bouillie amène rarement de bonnes choses sur le long terme). Espérons que ce soit juste un faux pas / choix temporaire lié aux circonstances de cette tournée...

@Team Viscères

J'ai trouvé notre jeu au pied bien plus performant que contre l'Ecosse, où il y avait eu plusieurs loupés. Là c'était globalement dans de bonnes zones, et on a souvent gagné des touches sur des CDP directs des italiens, ou bien on a pu relancer sur leurs CDP mal dosés (essai de Thomas par exemple)

@Timmaman

Mais du coup c'est plutôt une preuve de la faiblesse de leur jeu au pied que de la qualité du notre non?

  • gjc
    9385 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

Moi aussi j'ai trouvé la qualité du jeu au pied de Serin-Jalibert-Dulin (voire Thomas) inférieure à Dupont-Ntamack-Bouthier. Je ne comprends ni le 86% ni l'autosatisfaction. Après c'était leur premier match ensemble.

Indépendamment de la qualité je crois que le choix tactique du jeu au pied gagne-terrain n'est pas temporaire. Je ne suis pas dans la tête de Galthié mais si toute l'Europe le fait c'est sans doute parce que les défenses montent fort et sont rarement pénalisées pour hors-jeu.

@gjc

Si notre projet c'est vraiment de taper autant que samedi, on peut arrêter de rêver pour l'avenir.

Je le répète, on n'a pas tapé autant sur le Tournoi où l'on a battu quasiment tout le monde et aucune nation ne joue de la sorte. D'ailleurs je me souviens pas d'un débat similaire sur le Tournoi ou sur les deux premiers matchs de l'automne.
Ce n'était pas du rugby moderne mais une caricature, d'autant plus contre une équipe aussi faible. Que l'on intègre enfin le pied dans notre bagage c'était bien car cela montrait qu'on comprenait enfin que le rugby avait évolué sans nous, mais si c'est pour taper sans réfléchir tous les ballons alors au final on a toujours pas compris.

  • mic4619
    5387 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

A part les Sud Af en finale de CdM......

@mic4619

Le match date un peu mais je n'ai pas souvenir que cela ait été si caricatural et systématique que ce qu'on a fait ce weekend. Je ne sais pas si on aura les stats pour le match de l'Italie (cette coupe n'intéresse personne, les sites compilant les stats ne prennent même pas le temps de le faire pour les matchs de l'Autumn Cup), mais je doute que l'on voit autant de courses et de franchissements chez nos 3/4 que chez les Sudafs en finale (43 courses pour 280 mètres remontés et 10 franchissements du 10 au 15, aucun joueur sans franchissement).

Et c'était une finale de Coupe du Monde contre une des meilleures équipes du monde, s'il y a bien un match où l'on peut resserrer un peu le jeu (resserrer, pas oublier) c'est celui-là. Quand les Boks ont joué l'Italie en poule, ils ont moins joué au pied et davantage utilisé les extérieurs.
C'est ce qui m'inquiète, si c'était déjà nécessaire de jouer ainsi pour espérer gagner sur des matchs "faciles" quelle marge va-t-on avoir sur des rencontres décisives?

@Team Viscères

Je comprends ton point de vue encore une fois, mais te trouve un peu dur etant donne le contexte. C'est normal de faire un pas en arriere sit tu dois changer toute l'équipe avec 1 seule semaine de travail. Le meme plan de jeu avec l'équipe A la ok c'eut été plus inquiétant (face a l'Ecosse je pense que c'était du au match a l'extérieur + pluie + défaite en Mars). Je préfere laisser a Galthié le bénéfice du doute apres le tournoi et les matchs contre le Pays de Galles et l'Irlande. Apres si on continue a taper autant dans tous les matchs a venir, je te rejoindrai dans l'inquiétude. Pour l'instant je crois juste que Galhié et Ibanez gerent au mieux le contexte et prennent en compte l'aspect mental (c.a.d. engranger de la confiance en battant la seule équipe qui ait battu les A cette année puis en gagnant leur premier match tout court pour les B), ce qui serait plutot intelligent. Nous verrons bien. Il faut aussi accepter que le progres est rarement linéaire (comme le dit Galthié la défaite en Ecosse a surement été un mal pour un bien dans la construction du groupe, par exemple).

@Cyclotherapon

Je leur laisse aussi le bénéfice du doute parce que pour l'instant la construction et la cohérence me plaît, on sent vraiment une construction par brique par brique. Un jeu très restrictif pour commencer où l'on axait sur la conquête et la défense pour poser les fondations, le travail sur les rucks pour les turnovers et les libérations rapides, puis une fois le groupe installé un peu plus de liberté aux joueurs pour mettre un peu de folie quand les circonstances s'y prêtent. On a encore pas mal de chemin à parcourir, mais au moins je vois ce que l'on veut construire et l'évolution dans la construction.

Je peux totalement accepter que la brique de l'Italie soit foireuse parce que le contexte était très particulier et/ou que l'on a été trop timoré sans que cela remette en question la construction dans sa globalité. On a raté une brique, ça arrive à tout le monde (il fut même un temps où l'on ne produisait que ça), on la met à la poubelle et on passe à la suite.
C'est juste que je n'arrive pas à accepter que comme certains le disent, cette brique était plutôt de bonne facture et/ou nécessaire à la construction du XV de France... elle était dégueulasse et inutile, et dans n'importe quelle autre contexte (produite par un adversaire ou par PSA/Brunel) elle aurait été jugée dégueulasse et inutile.
Là où par exemple celle de l'Écosse la semaine d'avant était dégueulasse mais utile puisque comme tu le dis il s'agissait de "réparer" l'échec du Tournoi au risque de créer un blocage dans le groupe en cas de nouvel échec là-bas.

Tout comme je peux totalement accepter le discours de Galthié qui prétend que tout est normal, que c'était voulu et nécessaire. C'est le coach, il est dans son rôle médiatique encore plus quand il y a un groupe aussi inexpérimenté et fragile à protéger. Je ne crois pas une seconde à ce qu'il dit (et j'espère que lui non plus), mais il ne peut pas vraiment dire autre chose.

Notons au moins le bon point à retenir après ce match : les bons débuts de ce cycle auront offert au staff droit à plus de patience, ce n'est pas plus mal si on peut faire quelques faux pas sans lynchage immédiat.

dernières nouvelles: Il semblerait qu'une erreur de livraison ait perturbé le jeu de l'équipe de France de rugby. En effet l'équipementier de l'Edf de football aurait livré des jeux de chaussures à Marcoussis il y a une quinzaine de jours ! Les malheureux joueurs des lignes arrières du XV bleu n'ont eu d'autre choix que de savater toutes les gonfles passant à portée de latte équipés de ces souliers. Les entraineurs auraient tentés de camoufler cette erreur grossière en justifiant d'un " c'est fait essprès, c'est le plan de jeu " alors que tous les supporters de cette équipe savent bien ce qu'est l'immortel " FRENCH FLAIR" !

"On a tapé 47 fois, avec un bon ratio : 86% de qualité." Heu il le sort d'où son % ? Taper ton droit sur l'arrière italien c'est considéré comme un coup de pied de qualité? Perso j'ai eu l'impression de voir l'équipe de France de foot jouer et pas que pour les coups de pied. Chiante, défensive mais au final l'adversaire perd sans trop comprendre d'où ça sort. Bon si le résultat à la prochaine coupe du monde est le même on dira rien 🙂

@Silkerin

D'après ses statistiques cela signifie qu'on a réussi 40,5 coups de pieds.
Donc au-delà des critères définissant un bon coup de pied, j'aimerais surtout connaitre les critères définissant un demi coup de pied.

  • epa
    38541 points
  • il y a 11 mois
@Team Viscères

Un coup de pied à moitié réussi?

@epa

Cela expliquerait la chose en effet, il y a eu pas mal de coups de pied mi-réussis mi-ratés...

  • RNP
    6300 points
  • il y a 11 mois
@epa

Nan ... c'est une moyenne pondérée, coefficient 2 pour le 10 et le 15, 1,5 pour le 9, 1 pour les centres, 0,5 pour les autres joueurs 😉

Donc 1 coup de pieds réussi de Thomas et t'as ton 0,5.

A noter, les critères de réussite varie aussi selon les joueurs, pour un ailier, c'est réussi si le ballon sort pas directement en touche, pour un avant s'il va vers l'avant ... y a un bonus si tu touches l'arbitre ou le banc adverse 🤪

@RNP

ouais c'etait trop simple de dire qu'un coup de pied reussi valait 1

Ce qui m’inquiète c’est qu’avec ce jeu stéréotypé on ait passé 5 essais à L’Italie. C’est inquiétant sur le niveau de cette nation. En 2de MT rien. Strictement rien. Même pas de panache.

Quand ils entrent dans nos 22, je ne sais plus quand, à chaque regroupement un Français met les bras pour gratter parce qu’il n’y a aucun soutien, à chaque fois. C’est la première fois que je vois ça à ce niveau sur du jeu aussi lent.

  • gjc
    9385 points
  • il y a 11 mois
@Un riz savant scie

avant leur carton jaune (sévère d'ailleurs) il y a seulement 10-5

à mentionner qu'ils ont aligné des gamins comme Garbisi, Trulla, Cannone (qui ont l'âge de Carbonnel, Lebel et Geraci), justement parce que comme dit Team ils ont besoin de construire un groupe au delà du 15 titulaire

@Un riz savant scie

Avant ils avaient un quinze qui tient la route et pas de banc, du coup ils arrivaient souvent à rivaliser au courage avant de craquer. Aujourd'hui même leur quinze de départ est triste, si on accélère dès la première mi-temps on leur colle une dérouillée avec une équipe de 3ème/4ème choix sans aucun vécu commun.
Cela fait de la peine de les voir ainsi, et surtout aucune espoir de redressement à l'horizon.

"Notre jeu au pied très bon aussi" !!!
Fabien qu'à le pied a réponse à tout !

Pourquoi attendre la 70ème minute pour faire rentrer Couilloud tellement plus rapide et créateur de jeu que Serin?

  • STEDF
    1538 points
  • il y a 11 mois

Belle langue de bois.on aurait pû envoyer du jeu plus tôt, mais la charnière n'a pas fait le job. Comparé à Dupont ntamack , il y a une division d'écart.

@STEDF

La charnière a appliqué à la lettre ce qui lui était demandé. C'est trop facile de taper dessus sur ce match.
Il faudrait voir Serin-Jalibert avec les "titulaires" pour avoir une vraie comparaison.
De plus, avant ce tournoi des 6 nations, beaucoup tapaient encore sur Dupont en disant qu'il ne faisait pas d'assez bonnes passes, qu'il portait trop le ballon, qu'il était moyen au pied... C'est vraiment très français de taper tout le temps sur la charnière (et TT)

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News